Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Béatrice EL BEZE - BLOG  - Victime de méthodes criminelles monstrueuses (voir l'affaire) dont Assassinat progressif ("slow kill") en cours par Torture Electronique (=brulée vive par micro ondes)  via le suppôt du lobby judéonazisioniste Nicolas SARKOZY, actif dans l'ombre, réélu ou pas...

Visée par un tir puissant le 26 juin 2014 au soir, à l'endroit du coeur./ beatrice EL BEZE..

30 Juin 2014 , Rédigé par Béatrice EL BEZE Publié dans #articles sur mon affaire

  Visée par un tir puissant le 26 juin 2014 au soir, à l'endroit du coeur./ beatrice EL BEZE..  *Voir  l'horreur de mon affaire  (résumé et documents ) et  tout ce que je subis (pour raisons d'opinions  polltiques antisionistes )  sur la page d'accueil, ICI

                                         ***************************** 

30 juin 2014 /   Pour ma sécurité, je laisse ici ces preuves voir images plus bas !!!   du constat médecin  + photo webcam faits ce jour pour dépot de "plainte contre X" à faire ces jours ci, au TGI

 

... car j'ai été visée par un tir puissant et volontairement ciblé (sein gauche à l'endroit exact du coeur...)  jeudi soir 26 juin 2014 vers 18h 30 sur le chemin dans ma cité en rentrant seule chez moi, en arrivant vers ma tour ; tir effectué sans doute depuis la fenetre d'une des tours (je n'ai pas vu laquelle ni  quelle tour, car il y en a plusieurs en face et autour  sur le chemin, avant d'arriver à la mienne (cité classée "zone sensible" à Nanterre et blindée d'indics logés sur place et bossant pour la police..)..l'hématome était encore pire hier et avant hier à voir et en douleur auss... tir effectué par un fusil à propulsion de billes dures ??? semble til... ou  type flashball ???...ou un truc dans le genre, en tout cas, mais précis et puissant, car ai été stoppée net par la douleur de la violence de l'impact... on voit la trace sur le sein de l'impact de la bille ou balle... pour ma sécurité, je vais porter plainte "contre X", directement au TGI (la plainte sera classée sans suite mais elle existera..) avec constat du docteur fait ce jour (voir ci-dessous le document)  Si j'avais été visée dans un oeil, j'aurais perdu mon oeil... et visée dans la tempe, j'aurais pu  en mourir vu la force de l'impact... je ne sais pas qui m'a fait ça, mais c'était volontaire et bien ciblé (au coeur)... un "indic" sur consignes, pour me terroriser encore plus ???.peut être ... je ne sais pas... mais tout est possible vu le contexte grave de ce que je subis y compris localement par voisinage d'indics locaux (utilisés pour salir, diffamer, harceler, agresser, balancer de fausses rumeurs, etc.. sur consignes) depuis des années (avec agressions, insultes, diffamations, menaces de coups, menaces de mort, harcèlement pour me faire passer pour folle dès mon arrivée ici en 2004)... et comme je n'ai aucun recours auprès de la police  car  plainte en cours conte la police avec partie civile depuis 2007 dans affaire grave (voir lien en haut page) ni auprès des autorités, ... j'en parle ici sur mon blog pour ma sécurité au cas où récidive...

 

 ... en rentrant le même soir ai découvert les "saloperies" de Tepa Metatv = Patrick d'Hondt et ses amis : voir brève cliquer  vidéo montage sordide ; faire cela à quelqu'un qu'il soit fou ou pas, est de toute façon abject et gravement diffamatoire car public sur "you tube" avec utilisation et détournement de mon nom et de mon image (pris sur une (cliquer) vidéo -poème  qui a été trafiquée ;  mêmes méthodes utilisées par alain Jules, l'ignoble sioniste planqué et collabo, dès 2008 /voir ses oeuvres ordurières  en images ici ) ; ainsi vous le voyez, ce n'est pas de la paranoia, on continue bien de me démolir à tous niveaux : physique (entre autres  par brulures par microondes parfois terribles 24h/7 j par (cliquer torture electronique),privation de sommeil quotidienne par harcèlement electronique sonore, tir brutal (ci dessous) dans la poitrine au coeur, heureusement pour moi, mon sein généreux a servi d'"airbag" amortissant l'impact sur le coeur)... et  psychologique, entre autres ces temps ci (cliquer) ICI  par propos diffamatoires sur fb y compris par vidéos debreif + vidéo -montage puubliques pour me salir encore et toujours, via, depuis le 16 mais 2014, une partie collabo de la dissidence médiatisée... et  dans le silence du reste de la dissidence (jsuqu'à présent en tout cas);., agissant sur consignes avec les mêmes méthodes que la police et le lobby, après cette récente et (cliquer) terrible traitrise d'alain Benajam, Président réseau Voltaire France .   

..et. après que j'ai eu un faux dossier psychiatrique en juillet 2013 avec (cliquer) internement forcé sans rien à l'appui...Voilà un aperçu de la situation que je vis au jour le jour, et nuit et our... : agressions, diffamation, harcelèment multi formes, destruction ...= harcèlemeent criminel  en réseau  + torture electronique ..  sans compter le danger où je suis par menaces de réinternement  (arbitraire) avec injections"... ou pire.. 

 

 

Beatrice EL BEZE  (30 juin 2014)

 

 

;   sein.jpg     

  photot prise ce jour 30 juin 2014

 

sSEIN-gauche--1256.jpg

 

  TIR--plainte-juillt-2014-001.jpg

 

pour info  /  voir ce lien : " Le rôle "indiscutable" d'un tir de Flash-Ball dans la mort d'un homme à Marseille " 

 extrait :   " L 'autopsie du corps de l'homme touché par un tir de Flash-Ball, dimanche à Marseille, a révélé le rôle "indiscutable" de l'arme dans la mort, l'état de santé préexistant de la victime étant néanmoins étudié afin d'écarter d'autres causes, a-t-on appris mardi 14 décembre auprès du parquet. Les premiers résultats transmis avaient indiqué qu'il était mort d'un "œdème pulmonaire" provoqué par l'arrêt cardiaque, lui-même "causé semble-t-il" par le tir.

 

"Pour l'instant, il est encore trop tôt pour indiquer si ce décès est dû uniquement au tir de Flash-Ball ou s'il n'y avait pas aussi un état physique préexistant propice à ce type de décès", a précisé le procureur de la République adjoint de Marseille. "Un certain nombre d'investigations sont en cours au niveau médical", notamment des "analyses anatomopathologiques, analyses toxicologiques, etc., pour savoir s'il n'y avait pas chez cette personne un état de faiblesse physique particulier", a-t-il précisé, tout en indiquant que "l'action du Flash-Ball était indiscutable".

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article