Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Béatrice EL BEZE - BLOG  - Victime de méthodes criminelles monstrueuses (voir l'affaire) dont Assassinat progressif ("slow kill") en cours par Torture Electronique (=brulée vive par micro ondes)  via le suppôt du lobby judéonazisioniste Nicolas SARKOZY, actif dans l'ombre, réélu ou pas...

Republication de ma "lettre ouverte" à M.Valls, datée du 04 oct 2012 / par Beatrice EL BEZE

27 Mars 2014 , Rédigé par Béatrice EL BEZE Publié dans #articles sur mon affaire

 

003545 Republication de ma lettre ouverte  à M.Valls (Ministre de l'Intérieur) datée du 04 octobre 2012 ...  Valls n'a jamais répondu  à cette lettre envoyée en AR tous documents joints ......Question :  "taupes" sarkoziennes qui ont mis mon dossier de coté dans les services pour protéger Sarkozy  et ses valets collabos dans mon affaire ?? ...ou silence complice du nouveau guvernment et de  Valls pour laisser faire ? ... car la suite a été un  (cliquer)  internement arbitraire (par la police via le rectorat)  en juillet 2013 pour me faire taire sur mon affaire et sur mes plaintes en cours, malgré les preuves de mes dires.... + torture electronique !  depuis le 12 nov 2013.. (= "assassinat ciblé  progressif")  poursuivie à ce jour .....voilà la réalité de la démocratie et des droits de l'homme en France !... /  voir toute l'affaire (résumé + documents)  ainsi que ma situation actuelle et l'horreur que je subis, sur la page d'accueil : ici   / (mars 2014)

 

        

* voir aussi ici ma lettre ouverte  à F.Hollande :( en nov 2012),   

 

 ...  les faits décrits dans ma  lettrre ouverte à Valls mettent en lumière, entre autre, le réseau mafieux criminel institutionnel mis en place par Sarkozy (déjà ministre de l'intérieur) dans le 92  dès 2002  ..et toujours actif  à ce jour en mars 2014 )..- d'un président du conseil général à l'autre  (de SARKOZY à  P.DEVEDJAN ), d'un  commissaire à l'autre  (de Mathieu CLOUZEAU,à guillaume MAUGER )  d 'un préfet à l'autre (de M..BART à Pierre andré PEYNEL.. ).. d'un président OPDHLM  92 à l'autre  (de Jean.Paul DOVA  à Christian DUPUY ,  sans oublier la zélée ( pour faire passer les gens pour fous sur consigne, tout en couvrant le harcèlement orchestré localement au logement ) Mme SPIESSENS,  toujours directrice délégation Nanterre, depuis au moins 2004 ), d'un procureur du TI Nanterre à l'autre (de Philippe COURROYE à  Robert GELLI ) ... avec la gracieuse "collaboration" (au plus sale sens du terme) du maire de Nanterre, bien installé  sur son siège  Mr JARRY  soi disant "communiste"  - .... avec à ce jour encore poursuite officieuse des méthodes mafieuses en toute impunité depuis des années (méthodes confirmées dès 2004  à moi par le courageux gardien OPDHLM,  Roland WURBEL /  (décédé en 2007 d'un malaise dans sa loge suivi de son décès à lhopital de Nanterre quelques heures après...)  c'est à dire peu après que j'ai reconverti ma plainte contre la police   avec partie civile en 2007,  où il était cité ainsi que ses propos mettant en cause un  "très haut responsable à la prefecture"  lui ayant dit dès nov 2004 à mon sujet " il y a un dossier pychiatrique; ne vous en mélez pas;  n'en parlez pas ! " ....  alors qu'il n'y a jamais eu le moindre dossier psychiatrique me concernant avant mon internement arbitraire en juillet 2013 = 10 ans plus tard !)... et roland Wurbel aurait donc pu et du être interrogé comme témoin dans le cadre de lenquête) ; méthodes où se mêlent le harcèlement technique (éléctronique) sonore au logement pour privation de sommeil +  indics locaux mogés dans le voisnage  immédiat pour harceler, provoquer  diffamer , menacer .. le tout orchestré en sous mains..... et couvert par l'OPDHLM 92 , la police, la justice, .la prefecture , la mairie...... tout  en faisant passer la victime pour folle (à interner ),  et ce malgré les preuves de ses (mes)  dires  =  un bel "harcèlement criminel en réseau institutionnel "  mis au point dans ce qui était ici le "laboratoire expérimental" du nazisionistse Sarkozy dès 2002 ,  en tant que ministre de l'intérieur....puis Président du conseil gérnéal 92 , puis Président de la République ;.. ses "pions" iimpunis depuis le début de l'affaire sont toujours en place  et n'ont rien changé à leurs méthodes.mafieuses à ce jour ..et sont prêts à tout pour  continuer de couvrir ces méthdoes sarkoziennes.et "se couvrir"  ainsi eux mêmes, ce faisant .... (avril 2014)

 

__________________________________________________________________________________

      voir  au dessous le texte copié copié de cette "lettre ouverte"  à M.VALLS. mis pour en faciliter la lecture qui permet ainsi de mieux comprendre toute l'affaire... 

p1vrai-valls-4-oct-2012.jpg

 

page-2-corrigee-lette-a-valls---4-oct-2012-copie-1.jpg

p3--fin--valls-lettre-oiverte-4-oct-2012.jpg

      voici le texte copié copié de cette "lettre ouverte"  (cidessus) à M.VALLS. 

 

 

Beatrice EL BEZE                                       à                                     Mr Manuel VALLS

35 allée de l’Arlequin                                                                          Ministre de L’Intérieur

Nanterre- 92000

                                                                                                 Le 04 octobre 2012,

 

                                 « LETTRE OUVERTE » ( *en vertu de l’article pénal sur la légitime défense)

 

*Courrier envoyé en AR.

 

Objet : SOS pour ma sécurité face aux méthodes d’une épouvantable barbarie, instaurées par N.SARKOZY, que je subis dans une affaire de nature politique et criminelle et qui perdurent à ce jour où je suis plus que jamais en danger réel pour ma vie que l’on me fasse taire par les pires moyens.

 

Monsieur le Ministre de l’Intérieur,

 

Particulièrement attentive à toutes vos déclarations y compris récentes faisant état de «la sécurité (à assurer pour les citoyens»), de « fermeté », de «refus des zones de non droit», et «d’intolérance vis-à-vis de ceux qui attaquent les valeurs de la République » ,

je vous demande en conséquence, ainsi qu’à vos services, d’assurer ma protection en tant que citoyenne française à part entière, monstrueusement victime des institutions ; cas de figure le pire que vous n’avez pas évoqué dans l’insécurité dont les citoyens peuvent être dramatiquement victimes car alors sans recours, notamment depuis les mandats successifs de Nicolas SARKOZY, que j’accuse.

 

En effet bien que n’ayant commis aucun délit, n’ayant aucun casier judiciaire, ni le moindre dossier médical « psy » ou psychiatrique et toujours salariée à ce jour (comme adjointe technique fonctionnaire) bien qu’empêchée illégalement et arbitrairement de travailler, je suis anormalement sans le moindre recours face aux méthodes barbares, monstrueuses et criminelles instaurées par Nicolas SARKOZY ; ces méthodes, liées à mes seules opinions politiques, ont été menées à mon encontre dès fin 2002 (soit juste après la publication à mon nom de mes écrits politiques dans Jeune Afrique l’Intelligent, hebdomadaire politique international où en défense de la Palestine, j’ai parlé entre autres de « lobby juif dans les médias », issue moi-même de la communauté juive) .. puis face à ma résistance imprévue, ont été menées atrocement ensuite jusque sur mon père dès 2006 ; ces méthodes barbares mises en place de façon officieuse et « couvertes » par Nicolas SARKOZY - dès 2002 en tant que ministre de l’Intérieur, simultanément en tant que président (de 2004 à 2007) du Conseil Général (92) des Hauts de Seine (où je vis) , puis en tant que président de la République dès 2007 - et dignes des pires dictatures, perdurent gravement à mon encontre sous le gouvernement actuel du président Mr F.HOLLANDE et ma vie est en réel danger que l’on me fasse taire à terme par les pires moyens.

 

En effet face à ces méthodes criminelles j’ai été dans l’obligation de créer en légitime défense au sens pénal du terme, un blog fait pour ma sécurité - que vos services connaissent sans doute déjà - tous documents à l’appui dès 2008 en raison tant de la complète barbarie des méthodes et de la grave atteinte à mes libertés fondamentales, que de l’absence anormale en démocratie de tout recours que ce soit auprès des associations y compris la Ligue des droits de l’Homme, ou auprès de la justice - où mes plaintes en cours avec partie civile sont traitées en véritable mascarade avec graves et notoires entraves à la justice (dont entre autres l‘occultation systématique de tous les documents capitaux et preuves dans mes plaintes, assortie de graves diffamations sur ma santé mentale).

 

Les principales méthodes barbares que je dénonce, instaurées par Nicolas SARKOZY et relayées sur ses consignes par les institutions, sont principalement celles de la psychiatrisation politique (menée sur moi en traque ininterrompue dès fin 2002, avec embarquement menottée à l’hôpital devant un psychiatre fin 2004, puis exécutée de force sur mon père dès 2006 (un mois et demi après que je l’ai recontacté) en profitant lâchement de sa myopathie de longue date .. / .. invention de « maladie juive génétique très rare» par le prof P. RISCHMANN, urologue CHU Rangueuil Toulouse, en mars 2007 pour expliquer l’état soudainement atroce de mon père,( balancé aux urgences fin janv 2007, soit quatre jours après ses accusations de faux dossier psychiatrique fait à lui de force le 8 sept 2006 à Leyme .. / harcèlement sévère dès fin 2002 réitéré d’un logement à l’autre, à St Cloud puis à Nanterre (en profitant lâchement du fait que je suis une femme vivant seule) par harcèlement sonore nocturne (et souvent diurne) orchestré par la police et ses moyens techniques (ultrasons puissants, fréquences basses, vibrations .etc produits par appareil et très éprouvants à supporter, détruisant le sommeil et relevant d’une forme claire de torture physique et utilisés aussi pour rendre le logement inhabitable) et ses moyens humains (système d’indics locaux logés sur place dans le voisinage immédiat par l’OPDHLM ( = préfecture derrière) en entente établie avec la police pour :diffamer localement, harceler à tous niveaux, provoquer, terroriser et faire des déclarations mensongères .. / faux et usage de faux et faux témoignages par les administrations faits en entente établie et sur consignes sarkoziennes pour me faire passer pour folle à interner - ainsi embarquée menottée à l’hôpital dès 2004 et menacée le lendemain d’internement avec soins forcés, par le commissaire de Nanterre, Mr CLOUZEAU sans justification ni le moindre dossier médical à l’appui ni alors ni depuis (raison de ma plainte en cours) …puis faite passée en 2006 par la direction de l’université de Nanterre (Mr D.RAMOND) pour «atteinte de troubles du comportement empêchant son intégration dans les services », .. puis en 2008 par Mme B.MADEUF, présidente Univ, pour «(folle paranoiaque) dangereuse pour les autres et inapte à l’emploi » …. puis en 2010 par l’OPDHLM (= Préfecture derrière) pour «relevant d’une pathologie psychiatrique » …..et en 2011 par le commissaire CLOUZEAU, pour « ne jouissant plus (depuis 2004) de toutes ses toutes facultés mentales "; faux et faux témoignages faits tous sans rien à l’appui, ni le moindre incident ni le moindre dossier médical à ce jour, et contre lesquels j’ai plaintes avec partie civile en cours, dont celle contre la police reconvertie avec partie civile dès 2007.. / falsification opérée dès 2006 de documents officiels en justice sur mon enfance et adolescence et placement à la DASS pour me faire passer pour « très violente» avec rien à l ’appui (alors que c’est moi qui étais victime de violence physique récurrente par ma mère depuis l’enfance) pour rétablir frauduleusement les droits parentaux déchus de ma mère /.. instrumentalisation sordide dès 2006 de la crédulité de proches (notamment ma mère) par la police pour tenter de me faire interner par elle et faire ainsi diversion sur mes plaintes en cours et les méthodes de N.SARKOZY / pressions sur témoins pour tenter de me laisser sans recours..

 

Cette situation épouvantable et ces méthodes que je qualifie légitimement de «nazies (sionistes)» au regard de toute l’affaire, ne peut et ne doit pas perdurer sous votre gouvernement dit «de gauche » ; ainsi dès 2006, Mr NEMO (alors mon directeur de laboratoire à l’université) et Mr DEVES (alors secrétaire national de syndicat), puis le parti politique LCR et le député Noel MAMERE, avaient tous demandé par courrier adressés dès 2006 à N. SARKOZY que cessent l’ensemble des méthodes dont j’étais déjà victime depuis fin 2002 notamment le harcèlement au logement assorti de traque en psychiatrie infondée ; mais dès lors et sur feu vert de N.SARKOZY, ces méthodes se sont aggravées encore jusqu'à être menées atrocement jusque sur mes proches (mon père) dès 2006 ; aussi bien que lucide politiquement, j’ose pourtant espérer que ces méthodes criminelles et barbares, servies par des faux en tous genres et des abominations, vont cesser sous le gouvernement de Mr Hollande informé .

 

.Evidemment mes plaintes en cours avec partie civile sont toutes faites avec d’‘incontournables preuves à l’appui (nombreux témoignages, attestations et rapports d'aptitude professionnelle, courriers familiaux) quasi tous visibles sur mon blog et émanant tous de personnes dignes de respect et me permettent non seulement de déposer ces plaintes mais interdisent et prouvent de surcroit les diffamations monstrueuses des administrations quant à ma santé mentale.

Ainsi pour rappel volontaire ici de certains parmi les documents en justice à l’appui de mes plaintes concernant : mes accusations de harcèlement nocturne sonore et technique réitéré au logement : voir témoignages de F.MAGANI dès fin 2002 et 2003 à S Cloud, puis témoignage de C.DEVES (alors secrétaire national de syndicat) à Nanterre, en 2006 ../ mes accusations de méthodes criminelles menées jusque sur mon père dès 2006 : voir témoignage capital de ma tante sur les accusations de mon père faites devant elle et moi à l’hôpital le 02 avril 2007 / mes accusations de faux et usage de faux par la direction de l’université de Nanterre (voir rapports professionnels de 2002, 2003 2004 et ensuite, les attestations des professeurs Mrs T. LABICA et C.LAZZERI en 2009, et notamment tous les écrits en soutien dès 2003 et ensuite de mon directeur de laboratoire Mr J.NEMO et notamment sa défense écrite en déc 2011, faite dans le cadre d’un conseil de discipline fat sur demande cynique de la direction faussaire de Nanterre pour tenter de me faire licencier et où Mr NEMO a témoigné des graves abus de pouvoir que j’ai subis à l’université dès 2006 et ensuite. / mes accusations de falsification de documents officiels sur mon enfance, remis par le TGI en 2006 : voir témoignages détaillés de mes oncles et tante par courrier cosigné adressé en AR en 2007 au procureur de Nanterre pour rétablir la vérité des faits.

 

De même, outre l’absence du moindre dossier médical « psy », comment ai- je pu avoir tant d’attestations dès fin 2002 et ensuite et de tels courriers de soutien (y compris de politiques) si comme a osé le déclarer le commissaire CLOUZEAU en 2011, je ne jouis soi-disant plus de toutes mes facultés mentales depuis 2004 !.. , ; de même comment ai-je pu gagner seule et sans avocat (car je n’en trouve pas) mes deux Appels en 2009 et en 2012, en rédigeant moi-même ma défense et faire casser ainsi deux jugements de non lieux dans ma plainte (toujours en cours) contre la police, si je suis la soi-disant «folle dangereuse» que les administrations aux ordres de Sarkozy décrivent depuis 2004 ! ; ainsi au-delà des mensonges avérés et de la barbarie des méthodes, on est bien dans le grotesque et l’invraisemblance évidents dans tous les faux faits à mon encontre (comme à l’encontre de mon père) et qui mettent à mal la justice dans mes plaintes …

,..le danger n’en est donc que plus grand que l’on me fasse taire à terme par les pires moyens.

J’en veux pour preuve non seulement l’illégalité même de ma situation - où je suis payée sans travailler ! car sans affectation de poste d’adjointe technique (et cela afin de m’empêcher de continuer de faire la preuve de mon aptitude au travail et donc de ma normalité),

mais aussi l’aggravation violente des procédés cet été et rentrée 2012 à mon encontre (avec menaces de mort avec couteau brandi, agression physique, dénonciation mensongère locale me mettant en danger, etc. / ) qui m’ont obligée à porter plainte contre l’OPDHLM et contre le Maire de Nanterre et à dénoncer ce réseau mafieux institutionnel et criminel dans les Hauts de Seine (92) ; réseau manifeste dans mon affaire et que je dénonce clairement ici auprès de vous et composé notamment par : la Police, la Préfecture, le Conseil Général, la Mairie et le TGI …qui constituent un système bien verrouillé localement dans le 92 (« laboratoire expérimental» avait déclaré N.SARKOZY), toujours tenu par ses « Amis » sarkozystes et qui permet, par collaboration des administrations, de faire démolir un citoyen tout en tentant - comble de barbarie ! - de le faire passer pour fou à interner à l’aide de faux et ce avec strictement aucun incident ni aucun dossier médical à l’appui et malgré les preuves de ses dires,

 

.. et j’en veux pour preuve le récent barrage en mairie de Nanterre, assorti de graves diffamations sur ma santé mentale pour m’empêcher d’avoir le moindre rdv avec un élu, ainsi que le silence illégal du Maire, Mr JARRY suite à ma « lettre ouverte » du 29 aout 2012 adressée à lui, et lui demandant de l’aide en urgence face à ces faits violents récents et récurrents à mon encontre (voir à ce sujet le récent témoignage de Mme C.HAPPY TCHANKOU) d’où ma plainte du 25 sept 2012 contre lui.

 

J’ajoute qu’au vu de l’extrême gravité de toute cette affaire menée y compris à 700 km jusque dans le département où vit mon père, je demande que votre réponse ne soit pas un simple renvoi vers la justice dont je dénonce auprès de vous clairement et preuves à l’appui les notoires et graves entraves dans mes plaintes, sans compter les délais aberrants qui me laissent donc exposée au pire ;

 

ni ne soit une simple proposition de énième déménagement qui ne règlerait en rien le problème, le harcèlement au logement étant réitéré aussitôt via la police comme il l’a’ été, preuves à l’appui, de St Cloud à Nanterre ; de plus le 92 et Nanterre ne doivent pas continuer d’être une « zone de non droit» autorisée pour une mafia criminelle institutionnelle et que l’ «on doit subir ou quitter».

Aussi, face à l’absence anormale de tout recours face au danger réel et prouvé où je suis pour ma vie, je réclame auprès de vous et par vous, une ’intervention responsable de vos services en urgence, qui seule peut mettre fin à cette monstrueuse barbarie et ces méthodes criminelles indignes d’une soi-disant « démocratie » et d’un pays la France soi-disant «civilisé», mais dignes des pires dictatures.

 

Dans l’attente de votre réponse et à votre disposition pour toute information supplémentaire,

je vous adresse, Monsieur le Ministre de L’Intérieur, mes respectueuses salutations,

 

                                                                                                          Beatrice EL BEZE.

 

 

 

Documents cités joints (la quasi totalité des autres documents dans l’affaire étant également visibles sur mon blog ) :

Lettres ouvertes à Mr Jarry du 29 août 2009, et du 15 sept 2012 / mes 2 appels gagnés en 2009 et 2012 dans ma plainte contre la police, toujours en cours / attestation, en connaissance de mon blog, sur ma bonne santé mentale, par les professeurs T. LABICA, C.LAZZERI , J.NEMO en 2009 / défense écrite de Mr NEMO au conseil discipline du 07 déc2011 / témoignage de mai 2007 (précédé de sa déposition à la gendarmerie ) sur les accusations de ma mon père à l'hôpital le 02 avril 2007 ) / témoignages de F.MAGANI dès fin 2002 et 2003 à St Cloud et de Mr DEVES à Nanterre en 2006 , sur les harcèlements nocturnes similaires à mes domiciles / courriers de Mrs NEMO et DEVES à N.SARKOZY le 31 jan v 2006 / courrier de la LCR en mars 2006 à N ; Sarkozy/ courrier de N. MAMERE en mai 2006 à N. MAMERE / courriers en AR de mes oncles et tantes au préfet en sept 2006, et en mai 2007 au Procureur / témoignage du 15 sept 2012 de Mme HAPPY TCHANKOU et son appel au cabinet du Maire /.. ;

 

 

copies à : Mr HOLLANDE, Président de la République, Mme TAUBIRA, ministre de la justice,.. etc 

 

_______________________________________________________________     

* ci  dessous retour d'AR  le 09 oct 2012 (  avec tampon de réception daté du ministère Intérieur,  faisant foi  ).. ARretour-valls.jpg

  ________________________________________________________________________________

  ....et  voici pour plus de lisibilité aussi le copié collé de cette "2"ème Lettre ouverte àu maire de Nanterre, Mr JARRY "  (le document est plus bas adressé au Procureur dans le cadre de ma plainte (tampon faisant foi) contre le Maire, Mr Jarry ....  déposée au cabinet d'instruction (tampon faisant foi) près le juge KIRSHNER, dans le cadre de ma plainte avec partie civile toujours en cours contre la police ..

_____________________________________________________________________

 

 

 Beatrice EL BEZE                                              à                Mr JARRY, Maire de Nanterre

35 allée de l’Arlequin  

Nanterre – 92000 - le 25 septembre 2012

 

 

                                                     (2ème) « LETTRE OUVERTE »

 

 (en réponse à votre silence illégal suite à ma 1èrelettre ouverte en AR datée du 29 aout 2012

.* envoyé en AR et que je rends également publique pour ma sécurité au regard de l’‘article de loi sur la légitime défense.

 

 

Alors Monsieur Le Maire («communiste » parait- il .. encore bravo ), y aurait- il un panneau « Interdit aux chiens et à Beatrice EL BEZE» sur le fronton de votre mairie?? …car de quel droit m’interdisez- vous d’entrer en contact avec quelqu’un de votre cabinet ou d’avoir le moindre rendez- vous avec le moindre élu en mairie ??!! et m’imposez -vous ce barrage suivi de votre silence (qui vous trahit) face à ma lettre ouverte demandant une intervention et rendez-vous en urgence avec un élu en raison d’évènements graves et récents à savoir :menaces de mort par mes voisins immédiats, avec couteau brandi, suivi d’agression physique en public le 08 sept 2012 avec propos racistes et abjecte provocation (plaintes déposées par moi au TGI ont suivi), dénonciation mensongère grave auprès des jeunes de la cité, poursuite du harcèlement au logement rendu inhabitable entre autres par harcèlement nocturne (et diurne souvent) technique sonore (par ultrasons puissants, moteur avec fréquences basses, vibrations... = torture physique) pour empêcher le sommeil et le repos ; le tout orchestré via la police et ses moyens techniques et humains,(indics locaux) logés sur place en entente établie avec OPDHLM (= préfecture) dans ma cité classée «zone sensible» à Nanterre ...et enfin provocation et agressions physiques récentes contre un voisin m'ayant aidée en témoignant cet été.) ; tous procédés liées à l'affaire de nature politique et criminelle où je suis en danger pour ma vie en raison des méthodes barbares de Sarkozy et qui ont occasionné mon blog fait pour ma sécurité depuis 2008 dont je vous ai déjà fait parvenir le lien (http://beatrice-el.beze.over-blog.net.over-blog.com/ et nombre de documents preuves .

 

 

.Dois- je vous rappeler que je suis citoyen à part entière (et non citoyen de 25ème zone !) et - ce que vous savez parfaitement - qu’il n’y a aucun dossier médical ni incident ni délit à ma charge à ce jour et que de plus je suis sans recours auprès de la police !puisque victime de graves exactions par cette police de Nanterre contre laquelle j’ai plainte en cours avec partie civile (avec déjà deux appels de non-lieu gagnés ans avocat par moi à ce jour...) ainsi que des plaintes avec partie civile pour faux et usage de faux par les administrations (université Nanterre) et faux témoignages de l’ OPDHLM et de la police .. (à quand le vôtre ???..) ; aussi de quel droit me faites- vous subir ce barrage illégal en mairie quand je demande l’aide que votre travail de maire vous impose de m’accorder face à la situation grave que je subis, preuves à l’appui ; dois- je vous rappeler que le budget colossal de la mairie d Nanterre est engraissé y compris avec mes impôts ! et qu’il y a un service sécurité et un service en relation avec l’ OPDHLM dans votre staff en mairie (qui servent à quoi exactement ??...) ; et dois- je vous rappeler aussi que rien ne vous autorise à me faire diffamer ignoblement via la supérieure hiérarchique du standard qui, après m’avoir baladée au standard sur consignes et en pure provocation depuis 3 semaines sans jamais me passer votre cabinet malgré ma demande, m’a déclaré le 14 sept 2012 (alors que je n’ai jamais demandé à lui parler) : « vous nous harcelez ! … vous n’aurez pas de rdv avec un élu parce que nous devons protéger la sécurité les agents de la mairie ! » … …  quelle infâme et scandaleuse inversion des faits! alors que je suis gravement victime preuves à l’appui.

 

Cela s’appelle de la grave diffamation Monsieur, de la discrimination, et en contexte de mon affaire et du danger où je suis ( connus de vous) cela s’appelle aussi : une collaboration aux procédés criminels et monstrueux de Sarkozy (dans mon affaire).

 

aussi je PORTE  PLAINTE CONTRE VOUS (au moins pour la forme car je connais déjà les méthodes du TGI Nanterre (de triste réputation ) pour (au moins) : «non- assistance à personne en danger, discrimination et diffamation » (document plainte, joint )

 et je vous remercie de m’avoir confirmé par votre silence et vos sales procédés à mon encontre en mairie, que vous être partie prenante ( ce que je savais déjà) et active de ce réseau mafieux criminel institutionnel dans le 92 et notamment à Nanterre ; réseau bien verrouillé ( y compris jusqu’au TGI Nanterre quand on porte plainte ) et toujours actif et protégé par la présidence sarkozienne (« les Amis de Sarkozy ») du Conseil Général UMP des Hauts de Seine, avec lequel vous collaborez au plus sale sens du terme depuis longtemps et dans mon affaire au moins ..

 

Désolée pour vous, mais nous ne sommes plus au Moyen Age où les puissants faisaient passer des citoyens pour fous  sur simple diffamation ; de plus mon blog fait pour ma sécurité est rempli de preuves et attestations incontournables et mes plaintes sont en cours avec partie civile … et enfin Mme Corinne HAPPY TCHANKOU a appelé votre cabinet le 12 sept 2012, et à nouveau le 14 sept 2012, en raison du barrage illégal que je subis en mairie et elle a produit une attestation le 15 sept 2012. (que je vous ai adressée par courrier aussi) où elle a témoigné de son inquiétude pour ma sécurité physique y compris en raison de ce à quoi elle assisté à mon logement le 23 aout 2012, et dont elle témoigné (allez -vous la faire passer pour folle elle aussi ?? ) ……  

 

aussi Monsieur, soit vous avez des éléments concrets et légaux pour me faire ainsi barrage et me faire passer pour folle dangereuse et dans ce cas qu’attendez vous pour les faire  valoir?? et pourquoi vous taire ??? .. soit, comme c’est le cas, vous n’avez aucun élément valable, et ma plainte devrait alors suivre son cours (si l’on est en en vraie démocratie. ..)

 

Car vous attendez quoi exactement ?? …que je reçoive un mauvais coup radical ? ..et on pourrait alors compter sur vous aussi pour diffamer ensuite que j’étais « folle » etc .. … ou bien vous attendez que vos amis de la police mafieuse de Nanterre m’embarquent pour me faire faire un faux dossier psychiatrique comme fait à mon père ensuite en 2006) à l’aide de nouveaux faux témoignages ?? .car j’ai beaucoup apprécié le timing raccord dans l’appel de la soi -disant « commissaire » Mme BABIN (en fait agent de police) dès le 11 sept 2012 (et donc juste après réception par vous de ma 1ere lette ouverte) pour tenter, par stratagème (le énième !) de me faire venir dans les locaux du commissariat malgré ma plainte en cours avec partie civile pour : « embarquement menottée à l’hôpital fin 2004 ! suivi de menaces « d’internement avec soins forcés », faites par le commissaire le lendemain sans justification ni le moindre dossier médical ni alors ni depuis » ..

 

aussi voici mon autre question bien légitime au vu des méthodes ignobles de vote mairie (« bunkérisée » comme une place forte ..et on comprend pourquoi..), ainsi : : combien de personnes ont été démolies au logement via les méthodes de la police en entente établie avec la Préfecture (OPDHLM) et dans votre silence complice en mairie.. et ont ainsi perdu leur logement social ?? …… ou ont été faites passées pour folle via des convocations psychiatriques bidon au CMP mafieux de Nanterre ?? !! (comme celles faites sans rien à l’appui dès2004 et ensuite et auxquelles moi je ne me suis jamais rendue, pour éviter ce piège grossier dignes des pires dictatures et réitéré y compris par le TGI en 2010.. ; petites « méthodes bien démocratiques » réinstaurées par votre bon « ami » Sarkozy .dans le 92 au moins et appliquées avec zèle dans votre « belle » ville de Nanterre ! ; il serait très intéressant d’avoir réponse à toutes ces questions et de voir tout cela de plus près ..

 

 Ainsi vous êtes un maire communiste parait- il .. et on comprend mieux votre silence quand on sait le barrage déjà imposé à Mr NEMO (alors mon directeur de labo à l’université Nanterre) dès 2005 puis le silence déjà collabo complice de MG. BUFFET (alors 1 ère secrétaire du PC) et de J. FRAYSSE (toujours députée PC..) pourtant toutes deux informées de mon affaire documents à l’appui , y compris informées des courriers de la LCR et Noel MAMERE et de J. NEMO et C. DEVES (alors secrétaire national du SNPTES), tous adressés à N. SARKOZY dès 2006 en mon soutien pour dénoncer et demander que cessent les méthodes barbares que je subis ; méthodes qui ont été menées ensuite dès cette date et jusqu’à ’horreur jusque sur mon père . / voir témoignage en 2007 de ma tante sur mon blog )

 

…. et qui perdurent à ce jour avec danger réel pour ma vie (pour me faire taire) et dans votre silence complice et activement « collabo ».

 

Avec tout mon dégoût,

                                                                                                      Béatrice EL BEZE,

 

 

 

Copie à * Procureur,/ Monsieur M.VALLS (ministre de l’Intérieur)/ Mme TAUBRA .. etc… etc..

 

 Document joint : plainte pénale du 25 septembre2012 contre le Maire de Nanterre (mr Jarry)

_______________________________________________________________________________

 

 

second version corrigée de page 2ème lettreoverte valls

page 2 de 2ème lettre ouverte au lette à au maire

 

plinte-contre-Jarry-maire-naterre--25sept-2012.jpg

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article