Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Béatrice EL BEZE - BLOG  - Victime de méthodes criminelles monstrueuses (voir l'affaire) dont Assassinat progressif ("slow kill") en cours par Torture Electronique (=brulée vive par micro ondes)  via le suppôt du lobby judéonazisioniste Nicolas SARKOZY, actif dans l'ombre, réélu ou pas...

fév 2012/ tous documents sur ma plainte contre X pour falsification de documents officiels (sur mon enfance et adolescence

21 Février 2012 , Rédigé par EL BEZE Béatrice Publié dans #articles sur mon affaire

 

 182745 Les méthodes monstrueuses de Nicolas Sarkozy ! : 

 Pour Voir les Documents du dossier falsifié sur mon Enfance , les voir tout en bas de cet article !!!  .

....et  voir ma plainte contre X avec partie  civile pour "faux et usage de faux et falsification de documents officiels" ci dessous..  

Pour comprendre lire le texte de ma plainte  contre X, du 29 avril 2009, et voir les documents à l’appui plus bas ) ... falsification opérée en 2006 sur consignes sarkoziennes  dans un dossier officiel en justice (sur mon placement à la DDASS) récupéré au TGI Nanterre en 2006 (dont philippe Courroye, ami de Sarkozy et mis en examen en janv 2012, présidait le Parquet ).

 ! Insert de déc 2015 ! :  cet article date de 2012 (avec ancienne version d'overblog avec couleurs) Pour comprendre les méthodes monstrueuses en cours dans mon affaire depuis fin 2002, jusqu'à ce jour  . Voir cet article capital et récent (avec narration + liens vers documents) : Chronologie des méthodes monstrueuses et criminelles via Sarkozy dans mon affaire /déc 2014/ par Beatrice EL BEZE  ... et y lire notamment le passage "2006 date charnière."  pour comprendre les raisons exactes de la falsification de ce dossier avec implication et feu vert de N. Sarkozy ,  

*cette plainte déposée en 2009  (lire ce lien pour comprendre: )   a été traitée en mascarade infâme avec pressions sarkoziennes jusqu'à la Cour de Cassation en déc 2015... qui vient de rejeter mon pourvoi, alors qu'il n'y a jamais eu aucune enquête, mais des non- lieux en grave entrave à la justice avec refus ssytématique d'informer dans cette plainte (malgré mes requêtes précises)... et une occultation de l'attestation détaillée par courrier AR adressée dès 2007 au procureur (et produit en justice) par mes deux oncles et ma tante maternels pour confirmer mes dires sur mon enfance ; je vais donc conduire cette plainte jusquà la Cour européenne des Droits de l'Homme au moins pour la forme ,  car ma vie est falsifiée par le lobby judéosioniste (=Sarkozy et les siens) de façon ignoble dans des documents officiels en justice.

Voir l'horreur de mon affaire toujours actuelle ici : (Résumé et Documents à l'appui ICI ) et tout ce que je subis (en raison de mes opinions politiques antisionistes  publiés dans JAL à mon nom en 2002, ainsi que ma situation actuelle  pire que jamais

                                                                         *************

(possibles fautes de  frrappe dues à des problèmes de vue )

aux confins de l'ignoble et de la barbarie façon Sarkozy,!

 En effet il s'agit d'une falsification opérée en 2006 (dans le dossier officiel sur mon enfance et adolescence et mon placement en Foyer de la DDASS à 16 ans et demi) ; falsification dont je me suis doutée dès que ma mère m'a rappelée en 2006 pour me dire "Je vais te faire interner avec l'aide de la police  !" .. lui ai  dit :" tu n'as plus les droits parentaux".. mais elle m'a répondu alors : " Si, la police m'a dit que je les ai toujours!".. Ai vite  deviné l'embrouille et ai demandé àlors à récupérer ce dossier aux archives judiciaires.. et ai constaté la falsification qui a donc été opérée vraisemblablement vers cette période pour ré attribuer frauduleusement dès 2006 les droits parentaux déchus de ma mère (pour violence physique récurrente depuis l'enfance à mon encontre) - et cela afin qu'elle puisse dès cettte date s'en servir pour m'obliger à des soins psychiatriques via un internement sur pressions de la police l'instrumentalisant sordidement  dès cette date dans le cadre de la psychiatrisation politique dont je suis gravement victime depuis fin 2002... j'ai bloqué cette stratégie ignoble par ma plainte en cours  -  or en 2006  Sarkozy était alors à la fois Président du Conseil général du 92 (et mon dossier était aux archives de ce Conseil général des Hauts de Seine, où j'habite).. et il était aussi Ministre de l’Intérieur ; cette falsification a été décidée nécessairement avec son feu vert et faite en 2006  car il venait de recevoir des courriers en mon soutien  par la LCR  (ex NPA) et par Noel MAMERE(député),  par J.NEMO (directeur labo université) et  par C.DEVES (secrétaire national syndicat snptes), adressés tous à nommémentà  Sarkozy début 2006 ( les voir ICI  

 .La falsification de mon dossier a été exécutée pour faire diversion sur ma dénonciation des méthodes criminelles (de psychiatrisation politique) de Sarkozy, dans le but de faire croire dès lors à une affaire de famille.  C'est là un énième faux et très mal fait! (voir docs plus bas) qui s'ajoute à la triste liste de ceux faits à ce jour par les administrations (université , police, opdhlm) dans cette affaire. Dès 2006 la police,  a instrumenaliséma mère et lui a raconté, en profitant de naiveté, que étais soi diant paranoiaque que j'entendais des bruits qui n'existent pas..,)  pour la persuader qu'il fallait me sfaire oigner de force et qu'elle avait toujours les droits parentaux pour le faire (d'où cette falsifcation du dossier en inversant les rôles en me faisant passerpour "très violente" alors que je ne l'étais pas du tout, n'ai jamais levé la main sur qui que soit dans ma vie, et que c'est moi  et ma soeur qui subissions cette violence physique depuis l'enfance par ma mère (raison de ses droits parentaux déchus / pour info :ma soeur avait du fuir à 17 ans et demi  le foyer mineure elle aussi soit 6 mois après moi, ma mère ayant sorti cette fois une carabine pour la menacer ; cette mère ne peut donc en aucun cas avoir de droits parentaux pour faire interner qui que soit depuis ; cette machination par la police est si ignoble que ma mère a cru cette intox, d'autant que la police  se gardait bien de lui montrer les preuves du harcèlement sonore nocturne que je subissais au logement via la police dès fin 2002.  Il fallait donc - pour lui réattribuer ses droits  parentaux déchus -  faire falsifier en vitesse en 2006 le dossier en justice sur mon placement à la DDASS en inventant une fiction pour gommer toute cette violence grave et récurrente de ma mère et au foyer... et me faire passer, moi ,pour très violente... et refuser ensuite mes requêtes en justice pour produire le dossier de ma soeur (prouvant lui aussi la violence de ma mère) et  refuser aussi de produire les preuves de mon passage en prison durant une semaine au quartier des mineures à la prison pour femmes "Dépot de Paris" ; car ce passage en prison, mineure durant plus d'une semaine pour fugue du foyer de la DDAS, prouvait lui aussi sur le plan de la loi, le retrait des droits  parentaux ..  aussi c'est exactement ce qui a été fait ! tout a été bloqué et la  justice  "aux ordres" ..Voilà  entre autres les méthodes exécutées avec le feu vert de Sarkozy... on est au delà de l'ignoble !

* pour info et sur leur demande je n'ai pas rendu publique sur mon blog le courrier-attestation détaillé et cosigné adressé au Procureur en 2007 par mes deux oncles et ma tante maternels confirmant mes dires sur mon enfance, car il contient trop de détails d'ordre privé sur ma famille)  mais il  a été produit en justice. je sais que je dis déjà beaucoup de choses privées sur ma famille mais j'ai estimé en conccience que la vérité sur les actes monstrueux de la police sarkozienne vaut ce sacrifice, vu lhorreur menée  jusque sur mon père et sur moi .. 

voilà d'abord ma plainte .. les documents du dossier falsifié sont mis tout en bas...









et voici la consignation exorbitante ! 10 000 euros ! (et pourquoi pas 100 000 tant qu'on y est ! ) demandée délibérément par leTGI de Nanterre(qui connaissait déjà mes faibles moyens financiers)  pour tenter de bloquer ma plainte.... (le TGI a recommencé son stratagème puant en demandant plus tard 5000 euros ! pour tenter  à nouveau de bloquer une autre de mes plaintes, celle contre la présidente université B.MADEUF pour faux et usage de faux) ; car cela est bien sûr fait sciemment en entrave à la justice.



Numériser0278

.et voici mon appel de cette consignation 


Numériser0279


voici l'arrêt d'appel en mars 2010.. suite à mon appel de cette ordonnance de consignation.. elle est ramenée de 10 000 euros à..1000 euros;...car la somme était évidemment (délibérément ) exorbitante et la juge aux ordres (de la clique sarkozienne derrière) le savait parfaitement .......mais a tenté ce coup là pour bloquer ma plainte , comptant que sans avocat je ne saurais pas faire appel seule ...

contre X arrer d'appel ,somem disporortionnée ..de10000 à
arret d'appel de 10000 à 1000 contre X

voir la suite en mascarade dans le traitement de cette plainte, avec méthodes  d'intitimidation plus proche de l'interrogatoire que de l'audition d'une plaignante, martelage de questions absurdes .. etc.. ) - qui ont entrainé mon refus à la fin de l'audition, de signer une telle mascarade de retranscription d'audition.. ..lire mon courrier ci dessous ! pour connaitre ces méthodes et le déroulement de l'audition... jusqu'aux feuillets déchirés au final devant moi par le juge!  en mars 2011....

 

 

audition gazeaux

 

________________________________________________

001.jpg 

 Voici la suite apportée par le tribunal , le 06 juin 2011.!!. : une .demande d’expertise psychiatrique ! : une éclatante preuve de la dépendance de la justice, aux ordres de Sarkozy .. .. voici cette convocation, pour une expertise psychiatrique ordonnée sans aucune raison invoquée, et dans un contexte de dénonciations en justice de méthodes criminelles de psychiatrisation politique.. un comble de cynisme !.. ….  

convocation psychiatrique -justice

.voici mon courrier ferme en réponse au TGI..

voici ma réponse à la vice présidente du TGI , suite à son ordonnance d'expertise psychiatrique .. réponse déposée dès le 15 juin 2011, sur place au TGI (tampon faisant foi)..   et voir ensuite sa nouvelle réponse (plus bas) du 17 juin 2011 à mon courrier .. puis ma nouvelle réponse à sa réponse, déposée le 21 juin 2011 au TGI ..convoc psych TGI-copie-1

expertise psych tgi fin

et voici la réponse de la vice présidente, le 17 juin 2011., là aussi un comble de cynisme .en contexte! de ma dénonciation des méthodes de ipotliques sarkoziennes ...et de mes plaintes pour faux et usage de faux !.... ( notez l'absence de date dans ce document  -qui stipule de fait en juillet 2011 qu’ effectivement il n'y a toujours rien à ce jour qui puisse m'obliger à la moindre expertise psychiatrique -  et qu’il s’agit (seulement ) d’avoir des » éléments supplémentaires  sur ma personnalité »  !.(ben voyons……).

...

 réponse TGI expertise

 

                                                                  ******************

..... et voici maintenant quelques documents  probants du dossier falsifié (sur mon enfance et adolescence et placement à la DDASS) tel que remis à moi au TGI ... et que je remets ici pour preuves   ..avec documents photocopiés remis ainsi avec des informations absentes ou effacées,   documents ôtés ou réécrits (telle l’enquête sociale de 11 pages) non signés ...ou  bien encore des documents se contredisant dans les dates  )
 documents non signés mais qui prouvent  qu'il y avait bien "enfance en danger ".. car c'est moi après ma fugue du domicile parental qui avait demandé aide et protection à la police.,..

ce document (pièce 10) aura peut être été oublié lors de la vérification,du dossier faite par le procureur devant moi au TGI . , car on y lit les aveux clairs de ma mère " je suis une brute,... je suis déséquilibrée , il m'est impossible de me contrôler.;" rapportés par la juge Mme MARTZLOFF ( et dans l'enquête falsifiée qui suit,  la clique tente de faire croire que ma mère n' a été violente que ce jour là !, à cause de ma fugue ( ou qu'elle avait balancé un jour des ciseaux un jour par hasard dans ma direction m'atteignant dans le bras..etc.).. ils ont menti aussi sur la vie de ma mère afin de la rendre apte à m'interner aujourd'hui ).en disant dans l'enquête falsifiée qu'"elle était heureuse jusqu'à 16 ans;". or c'est tout le contraire !  ils ont ainsi caché délibérément qu'elle avait eu une enfance terriblemet dure  à tous les niveaux...
 

 

et là un document, pratiquement illisible; où il écrit " les parents revendiquent eux, avec énergie, que leur fille soit rendue à leur autorité " . (c’est la preuve qu'on leur avait ôté l'autorité parentale contre leur gré... or il n'existe curieusement aucun document sur ce retrait des droits parentaux dans le dossier!!!!... parce qu'il a été ôté délibérément par la clique. !..qui parle aujourd'hui via le  proc que j'ai vu au TGI  de " probable " retrait provisoire" (ben voyons...)...et la police de sarkozy ose dire à ma mère en 2006  qu'elle a les droits parentaux pour minterner...(en ayant sorti couteaux, ciseaux  et carabine! contre ses filles mineures, qui dont du fuir et ont toutes le deux eu un dossier en justice pour ces faits  ).... mais dans ce cas où est le document qui ré attribue les droits? parentaux de ma mère ?? nulle part non plus, forcément puisqu'il n'existe pas !... .ma soeur encore mineure ayant du fuir elle aussi le domicile 6 mois après moi et après dans des conditions de violence physique grave poursuivie par ma mère (qui avait pris la carabine) et vivre jusqu’à sa majorité chez les parents( Mr et Mme DOUGIN) d’une amie de lycée à Rueil Malmaison  ; il  existe un dossier aux affaires familiales à ce sujet, mais impossible de le faire produire,  malgré ma requête auprès du TGI renouvelée en déc 2011…le TGI ne répond pas...en effet il est impossible dans un tel contexte de violences physiques graves récurrentes par ma mère qu’on lui ait rendu la moindre autorité sur moi qui étais déjà placée à la DDASS .. voilà pourquoi ce document de ré attribution des droits n'existe pas !... et le dossier de ma soeur est soigneusement et mafieusement occulté au TGI,..  soeur sous pressions ou instrumentalisée car elle a refusé dès 2004 de m’aider et quand ej lai appelé en 2006 àpur m'aide r faire savoir la vérité fac au dossier falsifié , elle a refusé aussi…  mon frère lui s’est vu proposer tout à coup un poste de travail gratifiant au Qatar dèpuis 2006 … et ils ne prennent aucune nouvelle de moi malgré le danger où je suis. et q'ils connaissent, ca rsils sont isntruits et savent lire un blog !   …(ils ont des enfants , voilà pourquoi je pense à des pressions possibles sur eux d’une façon ou d’une autre , et en tout cas à leur peur des méthodes dans cette ’affaire., mas ce n'est pardonnable pour autant, face à lhorreur que moi et mon père vivons . .)

et voici l'un des feuillets de l'enquête sociale falsidiée et réécrite en 2006, sur consignes de Sarkozy et de sa clique et où l'on trouve une totale fiction, avec le mot "violent", "très violent".." tempérament très violent".."réactions violentes"..   toutes les deux lignes, en véritable leitmotiv mis dans les discours de tous le s protagonistes (mère, père, assistante sociale..), sans jamais aucune preuve ou fait à l'appui!, ..et à dessein.  le fil directeur lors de la réécriture de l'enquête sociale à  partir d'éléments du document initial (où lon retouve des choses vraies  tel mon goût pour les poèmes mélées à des chose sfausses, telle ma soi disant violence  étant clairement de me faire passer, sur consignes, pour  très violente et donc dangereuse; le même procédé sera utilisé pour les (voir document et ma plainte en cliquant sur:)  diffamations sans preuve de la présidente de l'université de nanterre sur consignes de la clique de sarkozy, et elle  me fera elle aussi  passer pour dangereuse pour les  autres et pour moi même (!) par agressivité, avec rien à l'appui., et pour faciliter un internement arbitraire )...alors que c'est moi qui subissais gravement cette violence physique et morale, récurrente et sans y répondre à l’époque (maintenant, adulte, j'y réponds par mes écrits pour faire savoir la vérité) 

 

;..attention ce document ( et tous ceux de l'enquête sociale ") est un faux !!!fait sur consignes sarkoziennes !!

ce que vous lisez sur ces documents falsifiés et réécrits par la clique, est un ramassis de mensonges ;  d'ailleurs on peut constater  outre qu'il n'y a curieusement aucun fait mentionné à l'appui de ces mots récurrents "tempérament violent' (=?? ) ..."réactions violentes" (lesquelles?? ) ...qu'on lit aussi "très violentes en parole'  or à lépoque je ne l'étais pas du tout, bien qu'insultée régulièrement par ma mère, mais jamais je n'aurais répondu ni n 'aurais osé linsulter, ne serait déjà que par la peur des coups, aussi rien n'est mentionné.. (alors que maintenant adulte, endurcie par mon affaire, je réponds quand on m'insulte, surtout vu tout ce que je subis dans mon affaire, c'est pour cela que la clique, qui m'a mis sur écoutes, a écrit ça )  ;  on lit aussi par ces ordures de la clique :"elle n'est pas perméable aux sentiments qui se vivent dans une famille traditionnelle comme la sienne"...  et ce portrait de soidisaant violente, égoïste, réfractaire à toute discipline est totalement contredit par ce document où on parle de mon attitude au travail sur plusieurs années et où on lit des éloges, dont  "ponctuelle... ...outre son sens des responsablilités, dimension humaine et convivale.. qui ont beaucoup participé à  la faisabilité .." (le voir en fin d'article)

Regardez maintenant la petite fiction gerbante concoctée pour faire croire que j'aurais fui le domicile parental, par "désir d'indépendance" et pour des histoires de choix de shampoing et autres foutaises !!!.( histoire de cacher la grave violence physique par ma mère , seule cause de ma fuite , et de la fuite de ma soeur 6 mois après moi) …et ils essayent de faire croire que j'étais gâtée, et que moi seule constituais un problème par ma soi disant violence, et que la violence de ma mère n'aurait existé qu'au moment de la fugue... et que le coup de ciseaux dans le bras n'était qu'un accident. du par hasard .etc... et que tout baignait dans l'harmonie au domicile. .etc..c'est une vraie fiction , car en fait la violence physique était grave et récurrente.de ma mère sur ma soeur et moi.depusi toujours .. et l'enquête au lycée comme à Rueil et à St Cloud,l 'a confirmé très vite..(mon père ignorait une bonne part de cette violence de ma mère contre ma soeur et moi, car elle la pratiquait en son absence quand il était au club de bridge le week end, ou a son travail la semaine) 

...et là dans le document au dessous le faussaire de la la clique, relate le coup de ciseaux que j'ai reçu (et dont j'ai cicatrice au bras) en faisant comme si c'était "un geste inconsidéré, ..lancement d'une paire de ciseaux dans la direction de Béatrice.." ..cest une connerie pas même crédible car comment peut on croire qu'une mère "lance une paire de ciseaux d'une façon inconsidérée dans la direction" de sa fille???? .. c'était en vérité un geste de violence délibéré comme il y en avait de nombreux autres ... et ils disent que "les difficultés entre Béatrice et sa mère auraient éclaté il y a environ 3 ans'" .. c'est archi faux car que je me faisais cogner et ma soeur aussi) pour un oui pour un non depuis la petite enfance, coups de poings, insultes, etc.. !...; le faussaire sionizard pur jus de la clique (qui s'est grillé avec le mot "raffle" plus bas et qui s'est planté aussi dans des dates qui se contridisent)... et qui a réécrit cette enquête en la falsifiant, essaye d'inventer une version qui paraisse vraisemblable, mais il n'y arrive que très mal .., et il précise, en ordure confirmée que "le coup de ciseaux ne constituerait qu'un élément du conflit " (ben voyons. !) et ils ose ajouter "que cette dernière a utilisé pour mettre à exécution à son profit".......c'est la bouquet final !, le type est un faussaire de la clique, au taf sur mon dossier pour le falisifier, et il parle de "ma" manipulation !. quand c'est lui qui interprète en mentant sur consignes  comme une ordure qu'il est.. tout pue dans ces écrits...c'est bien les sionistes et leur façon  dégueulasse d'inverser les rôles!... de véritables ordures dégénérées .. voilà les méthodes abjectes incitées par le nazi sioniste criminel SARKOZY ..

 

!!! attention ce document (et tous ceux de l'enquête sociale "11 pages ) est un faux fait par la clique du nazisioniste Sarkozy  !!!!


pourtant voici la preuve que mes parents n'ont plus les droits parentaux, et donc que ma mère ne les a plus depuis 1973:

car dans le document falsifié juste au dessus!, on lit :
"les parents disent que leur maison reste ouverte à beatrice, mais le père ajoute que si elle leur est rendue, il faudra alors que leurs droits de parents soient reconnus par le tribunal "

lisez la conclusion immonde concoctée et imaginée par ces fumiers, et si loin de la réalité bien plus grave et triste des faits que je révèle .. vérité que mes oncles et tantes maternels ont confirmée et rétablie très vite, par attestation écrite en 2007 , à l'attention du Procureur., parce qu' outrés et révoltés que la police ose dire à ma mère, après ce jugement et ces faits de violence physique (et morale aussi) sur moi et sur ma soeur durant toute lenface et adolescence, qu'elle pouvait en plus me faire interner maintenant ! .. c'est juste délirant.. De plus mes parents  issue de milieu  très modestes tous deux ,n'avaient pas d'argent du tout  au début ,et  mon père, très intelligent  s'est fait seul en  travailant et en passant d'aide comptable, jeune,  à cadre supérieur de comptabilité, avant sa retraite anticipée parce que myopathe ...  et je ne suis pas du tout  lespèce  de gosse gatée de riches qu'on tente de décrire  dans cette fiction , avec argent de poche  et problème de shampoing et  désir d'indépendance blabla   etc. loin de là  !. Mon père , à l'hopital m'avait dit, quand je lui ait révélé l'état falsifié du dossier " j'ai compris toute la manip'" (joueur de bridge invétéré, il avait vite compris les raisons stratégiques de la manipulation du dossier, après que je l'ai informé des méthodes et menaces d'internement faites dès 2004 contre moi  par la police, avec embarquement menottée   .. .ayant compris n'ayant pas lintention de me laisser interne, il est devenu dès lors très génant pour la clique qui l'a fait passer pour fou deux mois après .. puis fait taire atrocement: lire le récit ici ), comme ils me font taire atrocement  

et lisez bien ce document ci dessus, on y trouve aussi une véritable fiction narrative pour occulter mon séjour d'environ 'une semaine en prison pour femmes (quartier des mineures, Dépot de Paris en raison de ma fugue du Foyer de la DDASS ) car ce séjour prouve que les parents n' avaient déormais plus de droits parentaux.. et ma mère non plus donc.. ,  aussi on y lit  outres les dates trafiquées  "  ...  "Beatrice s'est évadée le lendemain de de la rafle " ,!!!"...  or  "rafle"est un terme que se réserve depuis plusieurs années la clique des juifs sionistes (eh oui ces dégénérés croient que tout leur appartient, même le vocabulaire!), et c'est une signature de la prose de la clique sioniste qui se réserve l'emploi du mot" "raffle" (pour cause de Shoah..) depuis des années et  interdit quasiment l'usage de ce terme aux autres !... et c'est  du coup un aveu qui tend aussi à prouver que ce faux, réécrit en 2006, l'a bien été fait dans un contexte politique, et vraisemblablement par un  faussaire sioniste pur jus!, au travail et qui s'est lâché comme un con dans sa prose jusqu'à se griller..


on lit aussi "la bande dont elle faisait partie " (???!!!) c'est une invention totale! de la clique .. (mais ils veulent me faire passer pour dangereuse, violente, avec "ma bande" blablabla ..). lisez dans la plainte la réalité des faits, car j'étais  en f ait seule sur un solex, tard le soir, et je me suis faite contrôler par un car de police qui faisait sa ronde , j'ai montré mes.papiers et ai été embarquée, ausitot ( puisque j'étais en fugue du Foyer, et me suis retouvée au commissariat puis vers 03 du matin  , embarquée  direct la  vieille prison de Paris prison (csemblable à celle des films de Jean Gabin) où je suis restée plus d'une semaine (ce qu'ils ont occulté délibérément et pour cause! ) ..... et me suis évadée ensuite mais en sautant tard le soir par une fenêtre de l'AMNEF -  où j'avais  été  ramenée  par une éducatrice venue me chercher à la prison pour que je vois le lendemain un juge   .. et qui m'avait enfermée le soir dns une chambre ..- et  me suis évadée pour  pour ne pas retourner en Foyer.,.et ai été recherchée ensuite par la Brigade des mineures pendant un an jusqu'à mes18 ans;.... voilà tout ... mais je n'avais aucune "bande"!... et il n'y a jamais eu de "rafle de ma bande" ,ni de "non présentation de papiers" ni d' "embarquement de tous au dépot ".., blablabla... tout ça a été inventé de toutes pièces pour cacher mon séjour en prison (qui prouve le retrait des droits parentaux ).. et pour me faire apparaître aussi comme dangereuse ayant une "bande"! .)..

lisez: dans le document au dessus cette fiction "Béatrice s'est évadéee le lendemain de la rafle !!!!"...on se croirait au vel d'hiv !... c'est une signature de la prose de la clique sioniste qui se réserve l'emploi du mot" "raffle" ( pour cause de Shoah..) depuis des années ,et ' interdit l'usage de ce terme aux autres!... gageons que c'est un  faussaire, sioniste pur jus!,  qui a réécrit toute l'enquête en 2006 !......
ce qui signifie clairement que les droits ont été retirés à mes parents lors du jugement me plaçant à la DDASS, or étrangement il n'y a aucun document ni rien d'écrit nulle part à ce sujet pourtant capital, dans le dossier!!!!... parce que le document a été ôté du dossier
par la clique. ..et il n'y a de plus aucun document parlant de retrait provisoire ou de réattribution des droits parentaux à mes parents!. ..et pour cause puisque ces droits ne leur ont jamais été ré attribués ……. et qui peut croire que des droits parentaux auraient été rendus à ma mère  sur moi, ensuite, dans un tel contexte de violence physique récurrente sur ma sœur et moi dès l’enfance…et que cette mère, qui avoue elle même qu’elle est « une brute, déséquilibrée et incapable de se controler»(voir doc plus haut),aurait le droit  de me faire interner aujourd'hui?! ...voilà pourtant les ignominies que  Sarkozy incite et couvre  délibérément en utilisant les administrations (dont la police et la justice )..…

Ces méthodes monstrueuses et cruelles sont bien celles de Nicclas SARKOZY, car incitées et couvertes par lui... et exécutées avec son feu vert nécessaire ; c'est aussi une signature de sa personnalité (et de celle du lobby judéosioniste derrière): menteur, lâche, faussaire, dangereux pervers.. et criminel !.. et ce n'est là qu'une part de la barbarie et de  lhorreur poursuivie à ce jour dans cette affaire ..

 

  Beatrice EL BEZE ( fév 2012) 

________________



L'humain



Je cherche un visage, quelque chose d'humain,

Un regard sans détours, des yeux qui ne fuient pas,

Un sourire pour de vrai qui ne se force pas,

L'un de ceux qui se donnent et que rien ne retient ...


Je cherche une belle âme quelque chose d'humain

Pour panser mes blessures et trouver réconfort

L'une de celles au grand ceour qui prendrait mon chagrin

Et à deux, partagé, adoucirait mon sort ...


Je cherche et je cherche et ne vois que des ombres,

A glisser et à fuir, me laissant mon fardeau,

A se moquer du mal contre moi fait dans l'ombre

Des méchants rendus forts, et mes tristes bourreaux..



Oh mon Dieu! toi qui sais et ma peine et mon mal,

J'ai cherché ton regard au regard des absents,

Et c'est lui ce chien triste, lui ce noble animal,

Qui fut le plus humain.. aux yeux les plus aimants ...


Alors pour sa belle âme qui s'arrête à ma porte,

Lui la bête au grand coeur dont s'ignore le rang,

Je veux crier bien haut ! aux idiots qui se moquent,

Qu'il y a plus de bonté chez un vieux chien errant !




beatrice EL BEZE ( poèmes protégés à la SGDL)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article