Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Béatrice EL BEZE - BLOG  - Victime de méthodes criminelles monstrueuses (voir l'affaire) dont Assassinat progressif ("slow kill") en cours par Torture Electronique (=brulée vive par micro ondes)  via le suppôt du lobby judéonazisioniste Nicolas SARKOZY, actif dans l'ombre, réélu ou pas...

Ma "lettre ouverte" du 12 déc 2012 au Président de la République, F.HOLLANDE.. / par Béatrice EL BEZE

7 Décembre 2012 , Rédigé par EL BEZE Béatrice Publié dans #articles politiques

    183303    Ma "Lettre ouverte" du 12 déc 2012 au président  F.HOLLANDE.. / par Beatrice EL BEZE     ( voir cette lettre  plus bas!! (et le dépot et retour d'AR ))      Question :  "taupes" sarkoziennes qui ont mis mon dossier de coté dans les services pour protégér Sarkozy  et ses collabos ?? ...ou silence complice de  Hollande  pour laisser faire ? ... car la suite a été un internement arbitraire( par la police et le rectorat)  en juillet 2013 pour me faire taire  sur mon affaire et sur mes plaintes en cours, malgré les preuves de mes dires....   + torture electronique !  depuis le 12 nov 2013.. (= assassinat ciblé  progressif) ...  c'est beau la démocratie et les droits de l'homme en France ,  pas vrai ? !. ... /    voir toute l'affaie (résumé + documents)  ainsi que  ma situation actuelle et l'horreur que je subis, sur la page d'accueil (liens à l'appui) ici :     / mars 2014

 

 

     

 voici ci dessous le  texte de cette lettre ouverte  à F .HOLLANDE ( voir le document lettre  plus bas), mis en copé collé pour une meilleure lisibilité ...

_____________________________________________________________________________________

 

 

 

Beatrice EL BEZE                                              à                      Monsieur François HOLLANDE

35 Allée de l’Arlequin                                                              Président de la République

Nanterre - 92000                                                                                                    

 

                                                                                                    Le  12  décembre 2012,

 

                               «  LETTRE  OUVERTE » (* en vertu de l’article pénal sur la légitime défense )

(Courrier en AR)

 

 Monsieur le Président de la République,

 

 Parce que je vis le pire depuis trop longtemps et jusque sur mes proches sans avoir commis aucun délit

 et parce que je suis en danger réel pour ma liberté et ma sécurité et anormalement sans aucun recours,

 je demande votre intervention en tant que chef d’Etat,  dans une affaire épouvantable à la fois atypique et étatique liée directement à la barbarie et criminalité des méthodes instaurées et couvertes par votre prédécesseur à la tête de l’Etat français,  Nicolas SARKOZY   -  que j’accuse clairement et nommément dans cette affaire  en raison de son rôle indiscutable et déterminant en tant que ministre de L’ Intérieur dès 2002,  puis parallèlement Président du Conseil Général des Hauts de Seine de 2004 à 2007,   puis Président de la République de 2007 à 2012  -   ;  méthodes que je continue de subir à ce jour notamment via le réseau institutionnel (que vous aviez dénoncé durant votre campagne présidentielle)  qu'il a mis en place durant toutes ces années et toujours actif à ce jour, entre autres dans les Hauts de Seine.

 

Ces méthodes que je subis depuis fin 2002    -  et liées à mes seuls courriers politiques publiés à mon nom dans Jeune Afrique l’Intelligent courant 2002,  où j’ai parlé entre autres de « lobby juif dans les médias»  à propos du traitement du conflit israélo palestinien, moi même issue de la communauté juive ..  -     ont connu une escalade monstrueuse dès 2006  menée jusque sur mes proches après moi, notamment mon père,  et cela en raison de ma résistance imprévue et notamment des courriers en mon soutien adressés nommément à Nicolas SARKOZY dès janvier 2006 par mon directeur de laboratoire à l’université Nanterre, Mr  J.NEMO,  et le secrétaire national du SNPTES,  Mr C.DEVES,  puis par les politiques, LCR  et  Noel  MAMERE, en mars et mai 2006 ;     

 

Je suis et reste à ce jour clairement en danger pour ma liberté et ma sécurité que l’on me fasse taire d’une façon ou  d’une autre dans cette affaire,  en raison tant de mes dénonciations obligées faites noms et documents à l’appui, que de mes plaintes en cours avec partie civile contre des responsables d’administrations, entre autres (Mme Bernadette MADEUF, présidente université Nanterre et  Mr Didier RAMOND, secrétaire général, pour «faux et usage de faux, association de malfaiteurs ..» ) ayant collaboré ou collaborant, sur consignes sarkoziennes, à ces méthodes criminelles.

 

 Je vous joins copie de ma  «lettre ouverte»  détaillée du 04 octobre 2012  adressée pour ma sécurité en AR à Mr Manuel VALLS, ministre de l’Intérieur et faite noms et documents joints et pour laquelle je  n’ai reçu aucune réponse à ce jour ;

 ainsi que copie de ma « lettre ouverte»  détaillée du 18 novembre 2012,  adressée en AR   à Mme Christiane. TAUBIRA Ministre de la Justice,  faite également noms et documents joints à l’appui  pour y dénoncer l’absence de recours y compris en justice face à ce qui relève d’une véritable mafia judiciaire au moins dans mon affaire ;

 

Ces méthodes barbares et criminelles dénoncées preuves à l’appui  et que je continue de subir à tous niveaux et au vu et su de tous,  font de cette affaire une affaire clairement étatique,  sont indignes d’une démocratie ( d’autant que mes opinions politiques ne constituent pas un délit)   et relèvent des pires dictatures et de méthodes que je qualifie,  en conscience,  de «nazies»,   qu’il s’agisse de  :   psychiatrisation politique tentée (dès la publication de mes écrits politiques cités en 2002 )  en traque ininterrompue depuis sur moi sans le moindre incident ni  le moindre dossier médical  à l’appui à ce jour    … puis menée atrocement jusque sur mon  père ensuite (en profitant lâchement de sa myopathie de longue date l’obligeant à  être en fauteuil roulant )  ..  / invention en mars 2007 de « maladie juive génétique très rare»  en ces termes exacts  par le professeur Pascal  RISCHMAN, urologue du CHU Rangueil Toulouse,   pour justifier, à posteriori,  à la fois de la soi disant  « démence soudaine»  de mon père ( deux mois  après que je l’ai recontacté fin juin 2006  alors que j’étais moi même déjà menacée d’internement par la police depuis fin 2004..)    et de son état soudainement atroce en février 2007, après avoir été emmené de force aux urgences hospitalières quelques jours après ses accusations de faux  dossier psychiatrique ..  / faux et usages de faux dès 2006  par des administrations sur consignes sarkoziennes  pour me faire passer pour folle dangereuse à interner.. /    falsification dès 2006  de documents officiels en justice sur mon enfance (pour rétablir les droits parentaux déchus de ma mère et tenter  en l’instrumentalisant sordidement dès 2006  de me faire interner par elle .)    / harcèlement policier dès fin 2002 (soit  peu après la publication de mes courriers politiques cités plus haut),  notamment au logement HLM  par toutes sortes de provocations y compris menaces et agressions physiques via des indics utilisés par la police locale .. /  forme claire de torture physique dès fin 2002  par privation de sommeil par harcèlement sonore nocturne quotidien et sans relâche via les moyens techniques de la police (ultrasons, infrasons, vibrations etc .) … / grave diffamation sur ma santé mentale organisée sur le net (en diffamation publique), au logement, au travail, auprès de mes proches, à l’aide de seuls mensonges et de faux,  pour me faire passer pour folle… / empêchement arbitraire de travailler (depuis 2008),  de revoir mon père,  de me faire soigner dans les centres dentaires  etc ..    .)  /   mascarade ignoble dans le traitement de mes plaintes en cours  ..  ..;   toutes méthodes que je subis sans relâche et qui sont dénoncées preuves à l’appui dans mes lettres ouvertes citées,  comme sur mon blog fait pour ma sécurité, noms et documents-preuves à l’appui  (documents déjà tous en justice à ce jour dans le cadre de mes plaintes en cours avec partie civile)

 

 Je n’ai donc eu  et n’ai  toujours à ce jour d’autre choix pour ma sécurité que de procéder par dénonciations publiques via mon  blog fait pour ma sécurité dès 2008 selon la légitime défense au sens pénal du terme   et  par « lettres ouvertes »  citées puisque toutes les instances  de recours sont  anormalement muselées depuis le début dans cette affaire et continuent anormalement de l’être  y  compris sous votre mandat (telles la  presse, la justice, la Ligue des Droits de l’Homme , etc  …

Aussi,  en raison de la pérennité de cette affaire qui dure depuis fin 2002  et du caractère monstrueux et prouvé des méthodes    -    l’infâme le dispute parfois au grotesque quand, entre autres, la police via le commissaire de Nanterre, Mr Mathieu CLOUZEAU,  justifie mon embarquement menottée depuis le commissariat à l’hôpital  fin 2004,  en  déclarant en audition en 2011   « s’être aperçu (en 2004) que Beatrice EL BEZE ne  jouissait pas de toutes ses facultés (mentales) »,   je cite  là l’extrait du réquisitoire fait en novembre  2011 dans le cadre de ma plainte en cours avec partie civile pour «embarquement menottée le 23 décembre 2004 à l’hôpital suivi de menaces d’internement avec soins  forcés, faites le lendemain par le commissaire de Nanterre (Mr M.CLOUZEAU)  sans justification ni le moindre dossier médical à l’appui, ni alors ni depuis» ) ;  déclaration pas même crédible ni vraisemblable et largement prouvée dans son aspect gravement diffamatoire,  par nombre de documents et d’attestations de ma bonne santé mentale avant, alors et depuis, émanant de personnes dignes de respect    - ,   

 

 et dans l’espoir que lorsque vous parlez d’«Etat juste»  et de  «démocratie»,  ce ne serait pas là de vains  mots....

 

 je reste dans l’attente de votre réponse et de votre juste intervention à laquelle je veux encore croire,  pour que cessent  enfin l’ensemble de ces méthodes monstrueuses menées à mon encontre

 

et  vous adresse Monsieur le Président de la République, mes plus respectueuses salutations.                                                                    

 

                                                                                     Béatrice EL BEZE,

 

 

 Documents joints :  «lettre ouverte» du  04 octobre  2012 adressée à Mr VALLS,  Ministre Intérieur  et « lettre ouverte»  du 18 novembre 2012 adressée à Mme TAUBIRA,  Ministre de la Justice.   

__________________________________________________________

  hollande-1-copie-1.jpg

hollande-2et-fin.jpg  

    retour-ar-hollande.jpg

  voici l'extrait  cité dans ma lettre  à  F.HOLLANDE ....

et voici ci dessous cet extrait du  (cliquer sur :) Réquisitoire police , fait à mon encontre le 28 oct 2011 !!! dans ma plainte contre la police... - (plainte pour "embarquement menottée en 2004 et le lendemain menaces (par le commissaire CLOUZEAU, d'internement avec soins forcés, sans justification ni le moindre dossier médical psy ni alors ni depuis") - ... d'où est tirée cette déclaration mensongère de bout en bout du commissaire Mathieu CLOUZEAU, faite en audition (au TGI Nanterre) en 2011 et qui prouve à elle seule la collaboration criminelle de la police et de l'OPDHM (=prefecture) dès 2004 dans mon affaire et ces méthodes nazies que je dénonce et qui perdurent à mon encontre à ce jour ....entre autres ces déclarations mensongère et  plutot  délirantes du commissaire M.CLOUZEAU faites en 2011 !! et de l'OPDHLM (= préfecture) en 2010, sur ma santé mentale (où je ne "jouirais plus (depuis 2004), de toutes mes facultés mentales" dixit le commissaire M. CLOUZEAU... ( ben voyons!   "herr doktor"  ...) ; .. et cela bien sûr sans le moindre incident ni le moindre dossier médical à l'appui !!! ni alors ni depuis !!!! (comme d'hab..)et en déni ( par le TGI nanterre, véritable mafia collabo criminelle ) de toutes les pièces et preuves dans ma plainte;.. voilà les joyeuses petites méthodes locales ssarkoziennes !!! ...déclarations dont on ne se lasse pas ..(car le dénommé M.Clouzeau est décidément un grand comique à ses heures.... à moins qu'il ne jouisse pas lui même de toutes ses facultés (mentales) ??? ...).. .c'est ça la psychiatrisation politique ..et c'est ça la police du cirminle nzillon sionsite Sarkozy et des SienS!   .admirez le niveau.. et le travai ..(mon père a eu droit dès 2006 aux mêmes ignobles "saloperies"! écrites sur son compte, et pire encore, pour le faire passer pour fou et dangereux avec faux dossier psychiatrique fait à Leyme le 8 sept 2006 ( alors que j'étais moi même déjà menacée d'internement depuis fin 2004 par la commissaire M.Clouzeau .) .. puis les nazis à la solde de  la clique sarkozienne l'ont fait taire début 2007 atrocement (avec invention à posteriori de "maladie juive génétique très rare" ) .juste après ses accusations de faux dossier psychiatrique ...(voir affaire sur page d'accueil du blog) ...et l'ont mis sous tutelle ensuite ...

commissaire clouzeau..____

 

  et pour  vous rassurer ....  

Num-riser0172.jpg       

 

--------------------------------------------------------------------------------------------      221353

(photo de 2012)                   

 

 

  un peu de poésie .. 

                                             ******************************************

 

 

" la vivante en sursis..."                                  ( / écrit en mai 2011..)

 

 

 

Je danse, un pied sur la margelle,

L'autre balance en funambule,

Combien la vie peut sembler belle

Quand elle ne tient plus qu'à un fil...

 

Un pied posé sur la margelle,

D'en haut je vois le vide en bas,

Combien la vie semble irréelle

Quand elle ne tient plus qu'à un pas...

 

L'instant présent et l'essentiel

Reprennent leur place au coeur du temps,

Combien la vie reste cruelle

Débarrassée des faux semblants...

 

Un pied en terre sur la marelle,

L'autre suspendu indécis,

A chaque pas je m'émerveille,

Je suis la vivante en sursis....

 

Côtoyant l'enfer et le ciel,

Je refais mon chemin de croix,

De case en case arrive celle

Qui m'apportera l'alaya...

 

Et si soudain la mort m'appelle,

C'est qu'alors sonnera mon heure...

Combien la vie semble éternelle

Quand la quitter ne fait plus peur...

 

A cloche pied sur la marelle,

Encore un saut j'atteins le ciel !

D'un ange j'ai déjà les ailes..

Je saute.!.. et meurs au champ d'honneur.

 

 

 

Béatrice EL BEZE ( mai 2011 / poème(s) protégé(s) à la SGDL..)        

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article