Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Béatrice EL BEZE - BLOG  - Victime de méthodes criminelles monstrueuses (voir l'affaire) dont Assassinat progressif ("slow kill") en cours par Torture Electronique (=brulée vive par micro ondes)  via le suppôt du lobby judéonazisioniste Nicolas SARKOZY, actif dans l'ombre, réélu ou pas...

LETTRE OUVERTE à ALAIN BENAJAM, Président Réseau Voltaire France / par Beatrice EL BEZE

3 Juin 2014 , Rédigé par Béatrice EL BEZE Publié dans #articles sur mon affaire

081159.jpg 

 LETTRE OUVERTE à ALAIN BENAJAM, Président Réseau Voltaire France / par Beatrice EL BEZE / 03 juin 2014

"Alain Benajam…

  Vous êtes Président du Reseau Voltaire France

 et personnalité politique.. c’est à ce titre que je suis venue vers vous fin mars 2014 et que vous m’avez accordé ce soutien que je n’espérais plus... et ce après m’avoir rencontrée à Paris, fin mars et parlé longuement avec moi. J’étais alors terrifiée et muselée par un internement psychiatrique forcé durant le mois de juillet 2013, avec menaces avant ma sortie pour me faire taire sur mon affaire  et sur la torture electronique infligée dès le 12 nov 2013 et non stop depuis...  Je vous ai tout expliqué  et vous aviez vu les documents de mon affaire (entamée dès fin 2002 et menée jusque sur mon père dès 2006). Vous avez publié et écrit en en tête le 7 fév 2014 dans votre blog un article avec un résumé de mon affaire (écrit par moi à votre demande) et qui y est toujours à ce jour, titré par vous:  « Béatrice EL BEZE persécutée par l'état pour délit d'opinion et de rebellion

Le Réseau Voltaire et moi-même avons décidé d'apporter un soutient politique et juridique à Béatrice dont l'histoire extraordinaire m'a beaucoup touché, je lui laisse la parole ..

 ....et vous aviez publié le résumé de mon affaire :(cliquer) Béatrice EL BEZE persécutée par l'état pour délit d'opinion et de rebellion  

Nous avons vu ensemble dès le 01 fév 2014 une avocate choisie par vous et Thierry Meyssan -(avec lequel vous avez évoqué mon affaire quelques jours avant au tél,  m’avez vous dit  - ; car vous saviez que seule je ne pourrais trouver un avocat qui résiste aux pressions dans une affaire si grave. J’ai ensuite pris durant les  4 mois qui ont suivi des risques énormes mais toujours avec votre accord et en vérifiant auprès de vous que j’avais le soutien du réseau Voltaire, y compris le  13 mai 2014, deux jours avant l’émission Metatv. Je vous ai même invité dès février 2014 à ne pas hésiter à me le dire si quelque chose vous génait y compris dans mes textes politiques, en vous disant que je tiendrai compte de vos conseils par correction vis-à-vis de vous et du Réseau Voltaire puisque vous me soutenez. Vous ne m'avez jamais rien dit..    

… et depuis 14 jours je n'arrive plus du tout à vous joindre et n’ai aucune réponse à mes sms ni à mon message vocal laissé sur votre portable, pour demander où en est la procédure prévue (de contestation de mon internement) via l’avocate et qui devait se faire  juste après l'émission… pourquoi ?... et en parallèle pendant ce temps j’ai du me défendre seule contre les diffamations publiques orchestrées sur ma santé mentale tout à coup et avec rien à l'appui par Patrick d'Hondt publiquement à Metatv suite à l’émission du 15 mai 2014 (je le cite :  « forme de paranoia » « incohérente »  "confuse", entrain farouche , "non crédible".. même  le mot « folle » a été lâché (!).. etc..) et calomnies par lui sur ma page et sa page Facebook. Pourtant tout se passait bien avec lui...  Que lui es til arrivé??

 Devant la gravité des faits en contexte j’ai voulu en parler aussitôt avec vous et être  conseillée mais vous ne m’avez répondu que le 20 mai 2014 et en me disant ne pas vouloir vous en mêler. J’ai respecté cela et me suis défendue seule et courageusement par "lettre ouverte" à Patrick d’Hondt les jours suivants. Le Réseau Voltaire est pourtant partenaire de Metatv, je n'ai pas compris ... et depuis aucune réponse malgré mes sms (pourtant sans harcèlement et non quotidiens) adressés à vous et toujours très polis (je le précise volontairement) et mentionnant le danger où je suis et même implorant pour le dernier tant je suis inquiète… et alors qu’on me diffamait (me diffame peut être encore..) gravement et que les conséquences peuvent être si lourdes pour ma sécurité. Je suis restée encore en attente une semaine après mon dernier sms en espérant encore votre réponse,  vous avais -je dit… et face à votre silence Peter Mooring (responsable Fondation "Stopeg electronic weapon"  aux Pays Bas)  vous a envoyé un mail à ma demande le 28 mai 2014 pour vous questionner aussi sur l’état de la procédure et vous rappeler le grave danger où je suis… il n’a pas eu de réponse lui non plus depuis...IL vous a laissé un message vocal sur votre tél aussi ce soir, m'a til écrit,  pour vous redire le grave danger où je suis sans conseil d'avocat face au (cliquer sur) document laissé aujourdhui par la police ("section criminelle"(!))  sur ma porte.

Je ne vous ai interrogé pourtant dans mes sms que sur le soutien du réseau Voltaire et sur la procédure... qui avait eu un nouveau retard avant lémission et devait se faire au début de la semaine suivant l'émission, m'aviez vous dit le 13 mai 2014 au téléphone,  en me confirmant à nouveau le soutien du réseau Voltaire ce jour là... et en m'autorisant à parler de ce soutien dans l’émission quand je vous ai posé la question par correction. Je vous ai dit aussi alors le très grand risque pour moi d'aller dans une émission pour témoigner sur mon affaire et sur la torture electronique,  deux sujets si graves,  sans que la procédure ne soit encore engagée... Aussi je ne peux comprendre la suite, terrible...

 Car aujourd'hui vous connaissez les risques horribles que j'encours d'être ré - internée avec injections (comme j’en ai été menacée avant d’être libérée fin juillet de mon internement arbitraire)  et cela parce que j’ai pris ces risques énormes mais  toujours en vous parlant avant.  Ainsi vous m'aviez dit en février 2014 que je pouvais remettre les documents sur mon blog, ce que je me suis empressée de faire… de même je vous ai tenu informé pour la réactivation de mes plaintes et pour mon courrier au Procureur du 23 avril 201 4 et vous m'avez même autorisé à citer alors le nom du Réseau Voltaire en Justice, en me disant que le Réseau Voltaire est « puissant » ..  je me suis donc crue  bien protégée...  mais maintenant je passe pour une "folle"  en justice puisque la procédure n’est toujours pas engagée alors que j’ai écrit au Procureur et au Doyen des juges, avec votre accord, qu’elle était en cours d’enclenchement.  De même mes 4 plaintes graves avec partie civile vont ou sont en train d ‘être cassées malgré mes appels de non lieu et malgré les preuves et l’argent investi par moi durant des années dans les consignations. Tout cela est rendu possible parce que la procédure n’est toujours pas engagée 4 mois plus tard  après que nous ayons vu l’avocate ensemble le 01 février 2014.  Vous m’avez écrit pourtant par mail dès le 11 fév 2014, qu'après étude de mon dossier,  l'avocate est certaine de gagner tant sont flagrants les manquements de procédure lors de mon internement forcé.  J’ai attendu depuis  4 mois avec des retards à répétition et problèmes m’avez vous dit, pour arriver à avoir l’argent…

.. et maintenant la police est à ma porte ce jour...  ;.

Et ma vie est en danger du pire : puisqu'un psychiatre m’avait menacée, et vous le savez, de réinternement avec injections si je reparlais de 'harcèlement par la police", or j’ai fait bien davantage que cela depuis. 

 Aussi pourquoi et comment pouvez vous me lâcher maintenant en si terrible danger et dire seulement ce jour à une amie  fb,  sans même me le dire à moi,  que « vous ne pouvez (tout à coup) rien faire » (!)... y compris malgré le papier de la police ce jour, dont elle vous a parlé...

 Comment pourrais je le comprendre et me taire sur cela quand les méthodes sont si monstrueuses dans mon affaire et que vous les avez toutes comprises, vu les documents et nous avons parlé plusieurs  fois au tél ou de vive voix sans aucun problème et familièrement ;  vous aviez et avez pourtant parfaitement compris "l'extraordinaire affaire en persécutions" (je vous cite) qui est la mienne depuis fin 2002...   Je vous ai même dit un jour, au bout de deux mois, inquiète devant la lenteur de la procédure  «Vous n’allez pas me lâcher, Alain?»  votre réponse alors m'avait pleinement rassurée : « Non!  on n’est pas comme ça!… » 

Attendez vous maintenant qu’on me ré interne ? .. ma vie est elle sacrifiée aux confins de l’horreur, comme si elle ne valait rien !...  et pourquoi ???  A t-on le droit de laisser quelqu’un prendre de tels risques comme je l’ai fait me croyant soutenue par le Réseau Voltaire ... pour ensuite la lâher sans justification valable et seule face aux autorités(et donc au lobby) et aux psychiatres (sans compter la torture electronique qui continuera où que je sois, libre ou enfermée) en contexte si grave !

 Oui, vous pouvez faire quelque chose!  et la solution vous l’avez car vous n’êtes pas seul au réseau Voltaire ;  il y a d'autres membres et il y a Thierry Meyssan auquel vous pouvez reparler de l'urgence de ma situation et de son exceptionnel danger ce jour..  Je ne peux pas et ne veux pas croire que le Réseau Voltaire pourrait collaborer de fait ainsi aux méthodes criminelles "nazisionistes" (c'est le mot juste) dans mon affaire en me livrant ainsi aux autorités en me laissant ainsi sans défense exposée cruellement après les risques que j’ai pris en toute confiance… et alors que vous savez déjà la réalité de toutes les persécutions que j’ai endurées et endure.  

 il s’agit de ma vie, de méthodes ciminelles et de mon nom et celui de mon père martyr…. Doit on être salis tous deux même après notre mort  et dans l'indifférence générale, par un faux dossier psychiatrique tous deux sans compter tout le reste des horreurs subies par lui, par moi,  si vous ne respectez pas vos engagements de soutien politique et juridique  vis à vis de moi ?   Qu'en est il de la résistance du réseau Voltaire si elle laisse faire cette ignominie sur moi aussi ?  La procédure doit absolument pouvoir être engagée très vite comme promis et il n’y a rien d’impossible à cela d'autant que c’est ma seule chance de n’être pas réinternée etet  d’échapper au pire après les risques que j'ai pris - risques que je n'aurais jamais  pris sans l'assurance de ce soutien car ça aurait été suicidaire alors !  -  .car on peut me détruire à vie et très vite à coups de produits et d'injections, me mettre sous tutelle, etc ..  en plus de la torture electronique à distance qui continuera.  Je ne veux pas croire que vous allez laisser ajouter l’horreur à l'horreur sciemment.

L'argent pour commencer la procédure peut et doit pouvoir être trouvé puisque l’avocate a écrit son accord pour faire cette procédure. Et il faut que ce soit elle qui la fasse pour el compte du Réseau Voltaire,  car un autre avocat roulera pour la partie adverse  inévitablement tant l’affaire est grave et sous pressions... ou bien alors le Réseau Voltaire préfère que je sois sacrifiée... et cette fois par la dissidence ?? .. car si le réseau Voltaire me laisse tomber, alors plus personne au monde ne m’aidera désormais et je serai livrée aux mains de mes bourreaux qui acheveront leur travail.

 C’est si effroyable que je ne veux pas le croire et veux espérer encore … II y a urgence... mes ami(e)s fb courageuses et qui me soutiennent n'ont pas les moyens de me défendre dans une affaire si grave... ni personne... seul le réseau Voltaire le peut ..  je suis seule.. sans même un conseil vis à vis de la police "section criminelle" qui a laissé un document urgent sur ma porte ce jour ;  je ne sais même pas ce que je dois faire ;  je n'ai pas d'avocat je n'ai rien comme défense dans une affaire ausssi grave où j'ai pourtant eu aussi le courage de me battre pour cette émission du 15 mai 2014 pour parler de la torture electronique pour la première fois en France et en Europe de façon télévisée, tout en étant torturée (brulée) ... des victimes m'ont dit bravo pour mon courage et merci ... tout comme j'avais eu aussi le courage  fin 2002  (début  et raison de mon affaire) de parler de "lobby juif dans les medias" à cause de l'intifada à Gaza... et on me laisse tomber maintenant en plein danger !... ma vie ne vaut-elle donc rien ? !  qu'on puisse ainsi tout me faire et le pire!... ce n'est plus humain d'agir ainsi. 

 Seule la procédure de constestation si elle est enfin mise en route peut me sauver car la police est à ma porte ce jour et je ne sais ce qui m'attend ... et bien sûr que oui! c'est terrifant,  après tout ce que je subis déjà .. Vous vous inquiétiez pour Patrick d'Hondt le 1 avril (suite à leur mauvaise blague.. )  et vous avez vite appelé un avocat..  mais moi que vous disiez soutenir vous me laissez dans la terreur ce jour avec la police à ma porte et seule...  Je vous ai fait confiance Alain,   voilà pourquoi j'ai pris tous ces risques, aussi soyez responsable et ne me laissez pas dans cette situation monstrueuse après vous être engagé à me soutenir. Car il y va de ma vie... et votre silence et celui du Réseau Voltaire seraient un feu vert pour mes bourreaux et vous le savez.parfaitement... Alors, n'attendez pas qu'il soit trop tard, je vous en prie...

 

beatrice  EL BEZE  ( 03 juin 2014). 

"  Voir  l'horreur de mon affaire  de nature politique  (résumé et documents ) et  tout ce que je subis, sur la page d'accueil, ici  

---------------------------------------------------------------------------------------------------

insert du 26 mai ! : voici  lémission mise en ligne et qui comporte  4 vidéos! d'affilée,
   

et voici le courrier grave cité  faiant état de ma situation avec tampon faisant foi, déposé le 24 avril 2014 au TGI Nanterre/  le voir aussi avec autres détails en cliquant ICI  et sans procédure je  passe pour non crédible  auprès du procureur , qui peut me faire réinterner à tout moment

 

maintien plainte doeyn procureur avril 2014 001

 

 

 

_____________________________________________________________________ =

  _______________________

 

un poème ...

 

 

 

 

"la fourmi bleue ".                      ( écrit en.nov 2008...)


 Quand chaque jour se vit comme un sursis de plus,
 Qu'il n'y a plus de rêves, ni d'avant ni d'après,
 Quand l'effroyable est là  jusqu'à ôter leur sens 
 Au moindre mot d'espoir et au moindre regret...

 

 Quand l'instant règne en maître, et reprend tous ses droits, 
 D'où me vient cette force que je sens croître en moi?,
 Et me tenir debout, vaillante au champ de ruines,
 Terrassant le dragon!, en attendant mon heure...

   
 Qu'importe le danger, sa croix de solitude, 
 Je sais depuis toujours que je suis celle là, 
 Je suis la fourmi bleue, celle qui part au combat,
 Et qui voit se lever toute la laideur du monde...

     
 Bannie sur mon rocher, sans une âme à la ronde, 
 Je redeviens David qui affronte Goliath,
 Je suis le pot de terre, j'ai préparé ma fronde, 
 D'une seule pierre en plein front, je vais le mettre mat!...


 Vois tous ceux qui se lèvent  et prononcent mon nom,
 Ceux qui ont tant subi, et qui ne sont plus là,
 Ma solitude est pleine!, ils sont mes compagnons, 
 Ce sont eux qui me tiennent et dirigent mon bras...


  Au bal des masques hideux, dans un décor trompeur,
 Je vois le mal en face... mais au diable la peur!
 

 

  
 Béatrice EL BEZE ( poèmes protégés à la SGDL /nov 2008) 
 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article