Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Béatrice EL BEZE - BLOG  - Victime de méthodes criminelles monstrueuses (voir l'affaire) dont Assassinat progressif ("slow kill") en cours par Torture Electronique (=brulée vive par micro ondes)  via le suppôt du lobby judéonazisioniste Nicolas SARKOZY, actif dans l'ombre, réélu ou pas...

Chronologie (+ preuves) des méthodes monstrueuses et criminelles en cours via Sarkozy dans mon affaire / par Beatrice EL BEZE

7 Novembre 2015 , Rédigé par Béatrice EL BEZE Publié dans #articles sur mon affaire

..... photo de juin 2014, après 7 mois déjà de mois déjà d'abomination de la torture électronique 24/24h, débutée en nov 2013, (=peu après ma sortie d'internement arbitraire) en assassinat progressif et abomination criminelle dont je ne connaissais pas même l'existence avant cette date ..).

 ! Insert du 09 nov 2015 ! : Cet article capital (noms et preuves à l'appui)  dans mon affaire a été supprimé de mon blog !!!  = censure en douce .. m'en suis aperçue en vérifiant, aussi je le republie à partir d'une vague copie que j'avais et que j'ai du réécrire et que j'ai décidé de compléter. afin que ce texte ait valeur de témoignage   RELAYEZ CE LIEN  SVP  ! (sur facebook, par tweet et partout où vous pouvez).. pour  aider à faire savoir cette affaire terrible et le danger de mort où je suis et les tortures que je subis ; car absolument tout est muselé, presse, LDH, politiques, dissidence collabo, malgré les preuves dans cette affaire.  Aucun journaliste ne s'y interesse ,tous lâches et tenus en laisse N'hésitez pas à copier coller ce texte et tous les documents mis sur mon blog au cas où tout cela disparaitrait ..

*Voir l'horreur de mon affaire (ciquer sur (Résumé et Documents à l'appui ICI)  et tout ce que je subis (en raison de mes opinions politiques antisionistes (cliquer) publiés dans JAL à mon nom en 2002) et ma situation actuelle pire que jamais en cliquant ICI

                                              *****************************                  

Chronologie des méthodes monstrueuses et criminelles en cours via Nicolas SARKOZY dans mon affaire /par Beatrice EL BEZE

.. et bonne lecture aux RG et à la clique criminelle d'obédience sarkozienne ainsi qu'à la police de Nanterre, etc .. et aux journalistes, tous couchés ... car je ne laisserai à personne le soin de raconter cette affaire à ma place et d'ajouter des intox aux  intox... et puisque ces assassins (Sarkozy et sa clique) pensent me faire taire en me faisant en plus cyniquement passer pour folle et en me faisant torturer  24/7 (voir détails ci dessous) et en me faisant vivre l'horreur absolue ... voici mon témoignage, tous noms et liens vers documents -preuves à l'appui ... on verra ainsi au terme de cette lecture qui sont les véritables cinglés dangereux dans cette France sous occupation et pourrie jusquà l'os par le criminel Sarkozy et les siens, c'est à dire par le lobby judéosioniste...

Voir  nombre de  documents ICI !

                                                         ****************************

"Voyage au bout de l'enfer".. allant de pire en pire de fin 2002 à ce jour ..

(*possibles fautes de frappe liées à ma mauvaise vue.. ) ,

 Mon affaire en cours débutée fin 2002 et de nature politique est liée chronologiquement à mes  quatre courriers antisionistes publiées courant 2002 dans Jeune Afrique l'Intelligent , hebdomadaire politique international (les voir en cliquant sur: courriers politiques) où j'ai parlé de "lobby juif", lors de l'Intifada de 2002 dans le conflit israélo palestinien, et où j'ai parlé du Crif, de Bernard Heny Levy..etc.. en y précisant que je suis issue de la communauté juive. Je n'ai découvertqu'en nov 2013 seulement que cette affaire où l'on est aux confins de l'horreur et de la barbarie avec les méthodes criminelles du nazisioniste Nicolas SARKOZY - menées ensuite dès 2006 jusque sur mon père - illustre aussi magistralement ce qu'on appelle le harcèlement criminel en réseau institutionnel, appelé aussi HCR. Celui ci est éxécuté entre autres contre des opposants, pour traque criminelle en psychiatrie avec sa finalité monstrueuse : l'abomination de la torture électronique infligée en assassinat progressif pour élimination de la cible - dès lors qu'on aura réussi au terme d'incessantes provocations, à lui établir un faux dossier psychiatrique pour décrédibiliser ses dires dont ceux à venir sur la torture qui lui sera infligée -Ces méthodes, appliquées à d'autres victimes comme je l'ai découvert également en nov 2013 sur le net et comme je le confirme par mon affaire, ont aussi la particularité d'être exécutées dès lors partout où vous êtes et irez, y compris à l'étranger (vous êtes désormais sur une "black list"comme le sont les "terroristes") -. Ces méthodes, qui existent aussi dans d'autres pays semble t-il (Angleterre, USA, etc ), ont été incitées et couvertes en France par Nicolas Sarkozy dès fin 2002 en tant que Ministre de l'Intérieur (entre autres nommément impliqué dans mon affaire) - et dans mon cas pour seules raisons d'opinions politiques antisionistes publiées à mon nom  courant 2002 - et se sont poursuivies depuis dans l'escalade de l'horreur et jusque sur mon père dès 2006, face à ma résistance imprévue. Ces méthodes d'une barbarie absolue ! -  où la victime deviendra au final un "cobaye" condamné et un corps de douleur pour l'horreur de tortures électroniques (la plupart des victimes se suicident, ce que je ne ferai pas) à la façon des nazis - .. illustrent du même coup et de façon indéniable les méthodes criminelles et la main mise totale du lobby judéo(nazi)sioniste (lire toute l'affaire détaillée ci dessous pour en avoir les preuves) via Sarkozy et les siens sur la France et sur toutes ses institutions : Police, Justice, Presse, Ligue des Droits de l'Homme,  Hopitaux ...et sont éxecutées avec la complicité des administrations sciemment collabo criminelles..

En voilà la chronologie monstrueuse, preuves à l'appui par liens vers documents, ainsi :

25 nov 2002 : Début du harcèlement criminel institutionnel en réseau à mon encontre en logement social à St Cloud (bâtiment qui est aussi celui des locaux de la police au 27 rue Dailly) .. peu après la publication courant 2002 à mon nom dans JAL de mes 4 courriers politiquescités  plus  haut. Ces courriers sont la génèse de ce pur cauchemar. Un issu de la communauté juive antisioniste peut difficilement être accusé d'antisémitisme et réprésente alors un danger susceptible de contaminer cette communauté ; et s'il est plutôt isolé, comme c'était mon cas, il devient alors une cible facile...  J'habite alors depuis longtemps dans un studio et sans problème à St Cloud, dans le 92, fief de Sarkozy et qui est aussi son laboratoire expérimental dès 2002 aimait- il à dire ... et je travaille depuis longtemps dans l'Education Nationale sur un petit poste d'adjoint technique et y suis très bien notée -. Le harcèlement sera exécuté à St Cloud dès fin 2002  et sera réitéré aussitôt à Nanterre dès le premier jour de mon déménagement en mars 2004,  avec la complicité de la police locale et des administrations (OPDHLM, mairie, préfecture,TGI  Nanterre, CMP..  puis Université Nanterre, hôpital Nanterre.)... avec torture dès fin 2002, par privation intentionnelle de sommeil par harcèlement électronique sonore (=fréquences basses, vibrations, bruit de "moteur", fréquences hautes, sortes d'ultrasons..) couplée avec un harcèlement jour et nuit par des "voisins indics" (méthode classique du harcèlement criminel en réseau) logés dans le voisinage direct pour : harceler, diffamer, agresser, faire des déclarations mensongères, menacer et jusquà agresser physiquement, pour le compte de la police mafieuse derrière... avec en parallèle dès le début et donc dès fin 2002 aussi, traque en psychiatrie, avec diffamation locale orchestrée à St Cloud...puis rebelote à Nanterre. Malgré les relevés acoustiques de la société Lasa, effectués en 2003 chez moi à St Cloud la nuit et cités dans un courrier de SOS racisme, que j'avais saisi de l'affaire alors et qui stipule que: "les relevés acoustiques de la société LASA prouvent clairement que les nuisances sonores dont se plaint Melle EL BEZE ne sont pas de l'ordre du fantasme ".. et malgré les témoignages (les voir ICI ainsi que le courrier cité) de Fatima MAGANI - ma voisine d'origine marocaine, qui faisait des ménages chez des particuliers et habitait seule elle aussi dans le studio co mitoyen du mien, harcelée elle aussi comme moi dès le 25 nov 2002 (période suivant les attentats du 11 sept  2001) avec propos racistes en prime -... la commissaire de St Cloud, Mme GOETZ me menacera dès fin 2003 au téléphone, en ces termes :"je vais vous faire faire enfermer "(!) ; je porte alors plainte contre le commissariat de St Cloud pour "harcèlement couvert" ; je saisis aussi un journaliste (dont le pseudo est "Mouloud") du journal "l'Humanité" (PCF) qui fait alors une enquête sur place, vérifie mes dires,puis rédige un article ; mais cet article ne paraitra pas ; sympa il reviendra me le dire chez moi plus tard, sans pouvoir me donner la raison. Les pressions sont déjà là...

En mars 2004, après plus d''un an d'enfer sur place et malgré nos mains courantes et témoignages communs auprès de la police de St Cloud (qui fait comme si nous étions folles), Fatima MAGANI et moi déménageons contraintes et forcées ; moi à Nanterre (dans le 92 aussi) relogée par la Préfecture, en HLM, en cité classée zone sensible (à mon adresse actuelle 35 allée de l'Arlequin). Mais le harcèlement est aussitôt réitéré dès ma première nuit ; harcèlement sonore nocturne + diffamation locale orchestrée pour me faire passer pour folle = mêmes procédés qu''à St Cloud. En novembre 2004, le gardien Opdhlm, Roland WURBEL, très humain et que j'interroge pour tenter de comprendre , m'apprend alors l'existence d'un système d'indics locaux logés dans le voisinage direct de certaines cibles (personnes considérées gênantes) dans ma cité (et sans doute dans d'autres cités aussi,Sarkozy étant ministre de l'Intérieur dès 2002) .. et m'apprend aussi qu'un "très haut responsable à la préfecture" (dont il tait le nom en raison, me dit -li, de son devoir de réserve) lui a dit quand il l'a interrogé à mon sujet :"Il y a un dossier psychiatrique, ne vous en mêlez pas ! n'en parlez pas !".. (!) ... or ces propos impliquent de fait la Préfecture dans une machination car il n'existe pas le moindre dossier psychiatrique ni alors ni ensuite et je travaille de plus à l'université et suis très bien notée par mon directeur Jacques.NEMO.(voir rapports d'aptidude professionnels ICI)  - qui demande, pour m'aider et en laissant ses coordonnées, à avoir un rdv avec André CASSOU, maire adjoint de nanterre, mais A. CASSOU ne le rappelera . Très Inquiète,  je fais alors savoir par courrier au maire de Nanterre Patrick.jarry et à A Cassou, maire adjoint, ce que je subis et  je rapporte aussi les propos  R. WURBEL.

Le 23 déc 2004 mon voisin-indic Mr BERKOUN (qui donne des coups la nuit dans le mur de ma chambre depuis mon emménagement et raconte aux voisins dans ma tour que c'est moi tout en me faisant passer pour folle) tente de m'agresser... il me voit sur le palier de ma porte et sans que je sache pourquoi, me fonce dessus... rapide, j'évite le pire en refermant vite ma porte sur laquelle il atterrit lourdement ..le type est balèze .. sa femme qui était sur le pas des leur porte crie .. des gens sortent sur le palier et parlent en arabe (je ne comprends pas la langue).La police que j'appelle alors (mais sans parler d'indic) pour le calmer me dit de venir porter plainte mais c'est moi qui, une fois au commissariat, serai embarquée menottée jusqu'à un psychiatre à l''hôpital (!) avec rien à l'appui et avec menaces d'internement avec soins forcés proférées par le commissaire de Nanterre, Mathieu CLOUZEAU, le lendemain, toujours sans dossier médical ni justification. IL me confirme au téléphone que cela pourra aller "jusqu'à un placement d'office avec soins forcés (..)sur simple signature du maire et du préfet" ; et quand comprenant le danger mafieux et consciente du rapport de forces, je proposerai alors de déménager dans un autre département, le commissaire me fera son petit numéro en jouant "au con" et me dira avec une voix mielleuse: "mais ça ne sert à rien Melle EL BEZE...vous savez bien.. partout où vous irez, il y aura des bruits de moteur la nuit .. il faut voir un psychiatre... il faut voir un psychiatre ..";  je le cite car on est là au coeur et dans l'aveu même du stratagème abject et criminel de la police ...   car ce commissaire a déjà reçu en AR par moi tous les documents du précédent harcèlement subi à St Cloud par Fatima MAGANI et moi (rapport de la société Lasa compris), et il sait donc parfaitement que je ne suis pas folle ; il sait de plus que mon directeur de laboratoire à l'université Jacques.NEMO a écrit dès 2003 pour me soutenir (voir documents ICI). Je porte donc plainte contre la police de Nanterre /(voir tous détails ICI y compris de ma conversation avec le commissaire au tél) dont le minable stratagème digne de nazillons tarés est manifeste et consiste à faire harceler un(e) citoyen(ne) via des personnes (=indics locaux, souvent d'origine étrangère et en situation précaire), oeuvrant pour la police et logées dans le voisinage direct de la cible et à faire passer celle ci pour folle à interner. Voilà les méthodes "démocratiques" criminelles de Sarkozy, ministre de l'Intérieur dès 2002, et de sa police dévoyée, devenue une sorte de "gestapo" dans son laboratoire expérimental (le 92) dès cette date.  J'apprendrais en 2016 dasn le cadre d ema plinte toujorus en cours contre la police, que c'est le maire, qui a demandé que je sois embarquée menottée le 23 déc 2004, confirmant ansi sa complicité à ces procédés criminels en asscoaitiond  emalfateurs  ente autres la police  tla prefecture, OPDHLM.... et le TGI Nanterre qui couvre . Nanterre une ville criminelle institutionnellement. Combien de vies y ont été brisées par cette sale mafia criminelle ?..

2005 : Le commissaire mathieu CLOUZEAU tient parole ! car le harcèlement nocturne par ses indics locaux continue sans relâche au logement, y compris quand je tente deux mutations de logement en 2005 au sein de l'opdhlm complice, où là le harcèlement est aussitot réitéré à chaque fois :je résilie donc les baux et reste dans mon premier logement (celui ci), comprenant l'inutilité de déménager ; une traque en psychiatrie acharnée (voir documents)  y compris par les CMP collabos est exécutée en parallèle, avec provocations diverses et incessantes via des indics pour tenter de créer un trouble d'ordre public qui permettrait de me faire embarquer et interner ; et parmi les joyeusetés nazillones de ces criminels, il y aussi la discrimination aux soins dentaires dans tous les centres dentaires où j'essaierai de me faire soigner (y compris sur Paris, Yvry sur Siene etc ),avec provocations minalbes à la clef (entre autres par le professeur FLEITER du centre dentaire d'Ivry sur seine); je garde mon sang froid à chaque fois ;(inutile de préciser que je suis donc sur écoutes.et surveillée au logement ainsi que dans mes faits et gestes et présence(s) au logement )

Fin 2005 j'appelle aussi le conseil Général des Hauts de Seine dont Sarkozy (auquel j'ai écrit) est président du conseil Général de 2004 à 2007; et là je parle à Louis SAUVET, conseiller chargé soi disant de mon dossier et qui lui aussi me fera le même petit numéro débile avec voix mielleuse, comme le commissaire CLOUZEAU avant lui, et me dira  :"Vous pensez qu'on vous suit de St Cloud à Nanterre?.." ;  me  foutant alors poliment de lui à mon tour je lui répondrai " Oui ... par des petits hommes verts ! .. de la police ! vu qu'il y a un commissariat à St Cloud et un aussi à Nanterre ..". Encore naïve sur les institutions de mon pays j'irai aussi à l'IGS dénoncer les actes des commissariats de St Cloud et de Nanterre, pensant encore à l'époque à une solidarité mafieuse intercommissariats ; là le commandant ALLIROL auprès duquel je fais et signe ma déposition, me dira froidement à la fin "ça c'est votre version." (or je ne lui ai cité que des faits..). L'IGS couvrira bien sûr...

2006 date charnière ! .car des courriers sont alors adressés en mon soutien à Nicolas SARKOZY en tant que ministre de l'Intérieur et Président du conseil Général des hauts de Seine (92) ; un premier courrier le 31 janv 2006 co signé par mon directeur de labo à l'université, J.NEMO et par le secrétaire national du SNPTES (C.DEVES), puis par des politiques, LCR et Noel MAMERE en avril et mai 2006, adressés également à Sarkozy en mon soutien /voir ces courriers ICI

Dès juin 2006, Nicolas SARKOZY pour faire diversion sur mes dénonciations de ses méthodes de psychiatrisation politique, a alors sans doute donné son feu vert (il se targue de connaitre tous les dossiers) pour l'instrumentalisation sordide de ma mère, qui m'appelle soudain en juin 2006 pour me dire "Je vais te faire interner avec l'aide de la police"(!) ; je lui rappelle alors qu'elle n'a plus ses droits parentaux (déchus pour violence physique récurrente depuis l'enfance sur ma soeur et moi)  mais elle me répond :"si ! la police m'a dit que je les ai toujours ". Flairant l'embrouille je m'enquiers du dossier et le récupère plus tard au TGI Nanterre, des mains même du Procureur que jinterroge et qui me répondra lui même qu'il est le Procureur..  après qu'il ait vérifié lui même longuement le dossier avant, page par page ! derrière la vitre en plexiglass, avant de me le remettre .. et je découvre alors sans surprise la falsification de ce dossier officiel en justice sur mon placement adolescente mineure à la DDASS en Foyer de Jeunes travailleuses (voir documents du dossier et détails ICI) La falsification a été opérée sans doute peu avant courant 2006, dans le but de réattribuer frauduleusement ses droits parentaux à ma mère, instrumentalisée par la police (qui lui raconte en intox que j'entends "des bruits qui n'existent pas" et que je suis paranoiaque et qu'il faut qu'on me soigne et ma mère me le répète au tél) pour qu'elle puisse m'interner. Nombre de documents manquent au dossier ou sont illisibles... et dans la réécriture de l'enquête sociale initiale (soit 11 pages réécrites et falsifiées avec petite fiction à la clef) la violence récurrente de ma mère sur ses deux filles (ma soeur et moi) est occultée et je suis faite passée pour "très violente", mot qui est faussement mis en leitmotiv dans la bouche de tous les intervenants cités : père, mère, assistante sociale, professeurs (mais avec rien à l'appui) alors que je n'étais pas du tout violente, car ma soeur et moi avions trop peur ; la clique sarkozienne a donc fait inverser les rôles sordidement pour faire de la victime, la coupable !  Je porte plainte / avec les attestations adressées au Procureur en AR par mes deux oncles et tantes maternels dès 2007 et qui confirment mes dires sur ma vie et enfance et sur la violence physique et morale récurrente à mon encontre et à l'encontre de ma soeur par ma mère qu'ils connaissent très bien (ce courrier est le seul que sur demande mes oncles et tantes  je n'ai pas mis en ligne, en raison de nombre de détails à caractère privé, mais il est cité en justice dans ma plainte avec partie civile )

Car dès fin juin 2006 j'ai décidé de recontacter par téléphone mon père ainsi que mes oncles et tantes maternels (voir leurs attestations dès 2006 ICI ) qui habitent la même ville que mes parents en province loin de Paris (je tais le nom de la ville sur leur demande); je retrouve mon père qui est alors gardé de force et ainsi tenu éloigné de ma mère, sa femme, et sans raison valable dans un établissement médical de la ville, près de sa maison. Mon père,Jean Claude Rahmim EL BEZE, myopathe depuis l'age environ de 42 ans et en fauteuil roulant depuis plusieurs années, ex cadre supérieur de comptabilité, est premier dans les tournois de bridge et très intelligent (né à Constantine en Algérie, d'une famille EL BAZ (=le faucon, en langue arabe) très modeste et de confession juive, il immigre en France vers l'âge de 16-17 ans avec sa famille et se mariera jeune à ma mère du même âge que lui mais qui n'est pas issue, elle, de la communauté juive). Je lui explique ce qu'il m'arrive, il comprend vite le danger où je suis.. et je lui téléphone dès lors quotidiennement... et là tout s'accélère ...

En juillet 2006, le même Christian DEVES, secrétaire national syndicat Snptes et qui a écrit à Sarkozy en janv 2006 en mon soutien, produit un témoignage à mon domicile et confirme le harcèlement sonore nocturne de façon détaillée. Pour info: je dors un peu bien sûr, mais d'un mauvais sommeil sommeil rare et comateux par épuisement, entrecoupé de revéils en raison du harcèlement sonore et je vis ainsi,en permanence très fatiguée ; parfois l'épuisement est parfois tel qu'il donne des nausées et qu'on a l'impression qu'on va en crever..

A la même période j'adresse un courrier en AR tous documents joints  à Jack LANG (issu de la communauté juive comme moi) qui après m'avoir fait le coup du dossier perdu, répondra à mon second envoi, par un courrier faux cul et débile (voir son courrier ICI  où il joue aux idiots alors qu'il a le même dossier que la LCR et Noel MAMERE en mains - qui eux ont ccmpris et déjà écrit à Sarkozy en mon soutien début 2006 -. J.LANG protège son ami SARKOZY, solidarité "interlobby"  judéosioniste oblige ..

Fin aout 2006, je vais voir mon père à 650 km de Paris dans l'établissement où il est retenu de force et suis logée chez mes oncles et tantes maternels (qui habitent aussi cette ville) ; mon père (69 ans alors) est très intelligent comme d'habitude ...pourtant un faux dossier psychiatrique de fou avec les termes "démence frontale" lui sera fait en vitesse dès le 08 sept 2006 (quelques jours après mon retour sur Paris pour travailler) à l'hôpital psychiatrique de Leyme, soit deux mois après que je l'ai recontacté fin juin et qu'il voulait m'aider - moi même déjà menacée d'internement par la police depuis fin 2004.. -. "Ne t'inquiète pas ma fille, je sais que tu n'es pas folle... moi vivant on n'internera aucun de mes enfants !" .. voilà entre autres certaines des paroles de mon courageux père. On le qu'on maintenant depuis quelques mois et avec mensonges médicaux à l'appui, à lécart de ma mère pour en fait mieux instrumenter celle ci, plus naive que mon père  devenu gênant car il connait en plus les droits parentaux déchus de ma mère.. Je  me doute qu'on lui a fait un faux dossier psychiatrique et je sens au téléphone qu'il a peur quand une infirmière ouvre la porte de sa chambre .. on lui donne des médicaments sans lui dire ce que c'est, il me le dit ...Après mon retour sur Paris, il m'appellera carrément à l'aide au téléphone, 'tu es dans une situation grave ma fille mais je suis dans une situation pire encore... fais tout pour me faire sortir d'ici ." .. je tente alors mille démarches auprès d'associations mais tout est muselé.. et je n'ai pas d'argent (ai une petite paye 1500 euros et vis seule) et je ne trouve pas d'avocat fiable ; de plus ma mère est là qui s'occupe (très bien) de mon père et elle ne me laisse pas agir vis à vis de lui car elle croit tous les mensonges que lui racontent les docteurs collabos sur lui et toutes les mensonges que lui raconte la police sur moi ;  femme au foyer où elle a élevé ses enfants, elle est bien plus naive que mon père et n'imagine pas même une seconde que ces "autorités" puissent mentir !. Mon père lui cache alors la vérité pour ne pas la mettre en danger elle aussi. Seul lui et moi savons ce qu'il se passe pour lui et pour moi, faits passés tous deux pour fous ...

Dès le 04 oct 2006, à 'l'université sur mon petit poste d'adjointe technique, un premier faux (le voir ICI) est adressé au Président du comité médical départemental par Didier RAMOND secrétaire général Université Nanterre (mais je n'en aurais connaissance qu'en oct 2008)... et les locaux du laboratoire (Cilda)  de mon directeur J.NEMO (avec lequel je travaille depuis1999) sont tout à coup supprimés sur place et réattribués nulle part depuis ; suis aussitôt affectée dans un autre service, le but étant que je n'ai plus sa protection

Fin décembre 2006 je suis toujours en contact constant avec mon père par téléphone... on le change souvent de chambre pour m' empêcher de le joindre, on débranche sa ligne ; tenace je rappelle à chaque fois le standard et les infirmières jusqu'à ce que j'ai mon père en ligne .. je sens qu'il a peur... je le questionne je ne crois pas une seconde à son dossier de fou et le lui dis. Et là laurent GUINET membre du CCDH (comité des citoyens pour les droits de l'homme, specilalisé dans les abus psychiatriques et présidé par Pierre GROSMAN, issu de la communauté juive) m'envoie un courrier (le voir mis plus bas dans cet article!).. puis m'appelle durant 6h ! (de 22h à 04h du matin environ) ; il tente au début de me faire croire stupidement que ma mère est derrière toute cette affaire - alors qu'elle n'a aucun pouvoir, aucune relation, était principalemet mère au foyer et se fait instrumentaliser sordidement depuis le début  -.. puis comprenant que je ne suis pas idiote il cesse son intox et me dit au final d'aller voir le rabbin de Nanterre et de demander "à réparer pour mes écrits (politiques dans JAL)"  et il insistera pour que je dise exactement ces termes là (!) ; il me dira aussi entre autres :"il y quelqu'un qui est dans une situation encore pire que la votre" ; je lui dis "vous parlez de mon père?" il ne répond pas... mais semble savoir ce qui arrive à mon père mieux que moi. Voulant tout tenter pour sauver mon père que je sais en danger, je me prête à ce rituel façon secte et vais voir le rabbin de Nanterre la veille du nouvel an le 30 déc 2006 avec mes courriers publiés dans JAL (je crois profondément en Dieu mais ne pratique pas la religion juive ni aucune religion particulière et mon père ne la pratiquait plus depuis l'âge d'environ 20 ans,se disant athé).. et lui explique que mes courriers, que je ne renie pas du tout, sont antisionistes mais pas antisémites ; mais le rabbin est un jeune type dur et froid et il me dit entre autres :"Ce genre de courrier c'est ce qu'on trouve dans tous les torchons !"..puis "quand on est croyant on ne fait pas de politique "etc....mais il faisait bien de la politique lui même en parlant ainsi  de "torchon" à propos de l'hebdomadaire "Jeune Afrique L'intelligent"... Mon entrevue avec le rabbin - tout comme le courrier que j'adresserai aussi au grand rabbin BIRNHEIM pour lui redire la même chose - ne changeront rien à la suite terrible pour mon père..

 

... car fin janv 2007 mon père que j'appelle quotidiennement me révèle enfin au téléphone et dans le détail que j'ai tout compris et qu'on lui a effectivement fait un faux dossier psychiatrique, chose que j'avais pressentie et comprise et mes oncles maternels et tante aussi ; il est aussitôt mis sur liste rouge dès le lendemain dans l'établissement, preuve si besoin est que je suis sur écoutes dans mon affaire... et là c'est l'horreur car 4 jours après, mon père est balancé tout à coup de nuit et de force aux urgences d'un hôpital puis sera embarqué ensuite dans un autre hopital à Toulouse...j'arrive à le joindre aux urgences du premier hopital.le lendemain , après avoir joint l'établissementoù ol était maintenu ; et lui dis " il disent que tu as uriné du sang" .. il me crie "c'est pas vrai !" il es terrifié je le sens.. etil ajoute "mets vite toutes les informations sous le coude " ..et là la communation est coupée tout à coup... et ce sera la destruction physique terrible et soudaine de mon père que malgré toutes mes démarches je ne pourrai revoir (et ce sera un terrible choc) que 2 mois plus tard, à l'hôpital le 02 avril 2007, détruit, avec à peine la force d'avancer sa main vers moi et ayant du mal à parler ; je comprends aussitôt qu'ils l'ont fait taire ; je tombe agenouillée près du lit et j'étouffe un cri de rage, en plaquant ma bouche contre les draps... puis j'irai vite chercher ma tante et lui dirai de venir dans la chambre, pour interroger mon père devant elle comme témoin, les mains de mon père dans les nôtres ; un diagnostic de "maladie juive génétique très rare" a été fait à posteriori en mars 2007 et en ces termes exacts (ma tante en a témoigné / voir son témoignage) par le professeur Pascal RICHMANN urologue du CHU Rangueil Toulouse, issu de la communauté juive lui aussi / Voir ICI tous documents dont le témoignage de ma tante sur les accusations de mon père réitérées devant elle et moi ce jour là à l'hôpital, où il arrivera à confirmer devant nous qu'il m'a appelée à l'aide et qu'on lui a fait un faux dossier psychiatrique et qu'on l'a détruit ensuite au CHU Rangeuil Toulouse pour le faire taire. Nous déposons à la gendarmerie toutes les deux et je demanderai ensuite à ma tante de produire pour sa sécurité un témoignage écrit, car on ne lui a anormalement pas donné copie de sa déposition ; je porte vite plainte avec partie civile pour "mise en danger grave de la vie de mon père " - (plainte qui sera traitée ensuite en grave mascarade par le juge Yves RAVALLEC qui fera sur consignes, comme si ma tante n'existait pas ! et me fera passer moi pour perturbée psychologiquement. Je ne ferai pas appel de son lieu en 2009, uniquement par crainte pour la sécurité de ma tante qui visiblement gène comme témoin...) - A l'hopital en mai 2007, la dernière fois où je verrai mon courageux père, il me répondra qu'il veut rester avec sa femme, ma mère, dans leur maison où il aspire à revenir et nous décidons alors d'un commun accord de ne pas dire la vérité à ma mère sur toute l'affaire pour ne pas qu'elle se révolte et se fasse interner à son tour ; car le docteur généraliste OMEZ, a dit devant ma tante et moi dans son cabinet, peu avant :"au moindre incident je les fais placer d'office toutes les deux" (en parlant de ma mère et de moi..) / voir témoignage de ma tante ICI où elle en parle ..et je sais qu'ils sont capables de faire passer ma mère aussi pour folle, après mon père et moi ...

En remontant sur Paris je rappelle aussitot les politiques qui m'ont soutenue en 2006 et je vais à l'improviste à Montreuil au local de la LCR ; j'y vois Olivier BESANCENOT et Alain KRIVINE dans une salle enfumée avec nombre d'autres personnes... je leur dis à tous, pratiquement les larmes aux yeux: "je suis Beatrice EL BEZE, vous avez fait un courrier à Sarkozy à mon sujet.. mais ils massacrent les miens maintenant... mon père ! ..aidez moi, je vous en prie !" .. Besancenot me regarde et ne dit rien, Krivine baisse la tête... la LCR qui avait donné son accord pour faire un second courrier de soutien, a peur et ne le fera pas .. un videur me conduira hors du local de la LCR ; une fois dehors, j'appelle, des larmes dans la voix, la secrétaire parlementaire de Noel MAMERE, qui me dira visblement désolée ; "On a fait tout ce qu'on a pu, vous ne pouvez pas dire qu'on a rien fait..".. et c'est vrai qu'ils ont fait plus que ceux qui n'ont rien fait... Tout le monde a peur alors de Sarkozy.. c'est palpable... on est dans l'entre deux tours des présidentielles 2007 où Sarkozy va être élu, sans doute grace à la fraude aux votes électroniques.

En juin 2007 ma mère fera tout pour qu'on laisse enfin revenir mon père chez lui comme il le voulait, auprès d'elle, après qu'il ait failli mourir (comme par hasard) à l'hopital fin mai 2007, d'une septicémie... mais on lui coupe une jambe deux mois plus tard... j'apprends alors que tout le monde est là dans la chambre au CHU Rangeuil Toulouse (frère, soeur, mère, professeur..) sauf moi qui suis tenue désormais à l'écart total de mon père et informée de rien ; je suis alors à mon travail, seule dans mon bureau et manque de m'évanouir (mon corps s'affaisse le long du mur) quand je l'apprends par une infirmière au téléphone ;car ayant appris peu avant par mes oncles et tante que mon père a été emmené en ambulance depuis chez lui, j'ai du ruser pour savoir où et ai interrogé pluusieurs hôpitaux réigonaux puis les services du CHU Rangeuil Toulouse où mon père est effectivement ré hospitalisé à l'été 2007 mais "sous X" pour que je n'en sache rien. Depuis ses accusations à l'hôpital en avril 2007 devant ma tante et moi et mes plaintes en cours, je suis interdite de revoir mon père, très détruit. les docteurs racontant à ma mère que je suis folle et que je constitue un danger pour mon père (!), Leur but est de nous maintenir éloignés l'un de l'autre pour que rien ne se sache. Mon frère et ma soeur (lire détails plus bas à leur sujet) croient ou font semblant de croire alors le professeur Pascal RICHMANN et son étrange et commode diagnostic de "maladie juive génétique très rare" qui rendrait soudain fou...puis comme un légume et pratiquement muet. Je me résigne à être mise à l'écart pour ne pas mettre mon père davantage en danger et ne pas mettre ma mère en danger, sinon mon père sera seul...

A l'automne 2007 (je ne me rappelle plus quel mois),le gardien Opdhlm Roland WURBEL (lire détails plus haut en 2004) a un malaise dans sa loge.. et meurt quelques heures après à l'hôpital de Nanterre (où j'ai été embarqué menottée en 2004) ; il ne pourra donc pas être entendu comme témoin dans ma plainte contre la police que je viens de reconvertir avec partie civile en avril 2007 quelques mois avant et où il est cité avec son nom et ses propos qui impliquent de fait la Préfecture. Je ne peux alors que m'interroger sur cette mort "opportune" et dans le doute je réalise alors que j'ai peut être été imprudente de citer son nom et ses propos...; d'autant qu'à l'automne 2006 la secrétaire du Préfet, mme Houspic avait accepté à ma grande surprise un rdv avec moi à la prefecture (alors que la police me menaçait d'internement déjà depuis fn 2004) ; mais elle semblait surtout vouloir savoir ce que m'avait raconté exactement Roland Wurbel en 2004..

... mi 2007, sans recours et terrifiée par ces méthodes nazies menées jusque sur mon père, je décide de contacter alain SORAL, antisioniste, directement au Front National pour lui demander de l'aide. Lui résume mon affaire au téléphone, il me dirige alors sur le site "La Banlieue S'exprime" (LBS) où 'j'interviendrai dès lors quotidiennement pour ma sécurité.. c'est à cette époque aussi que je créé ce mot "nazisionisme" et pour cause ! je sais de quoi je parle..; Je vois alors deux fois DIEUDONNé (qui parraine alors ce site LBS) et lui parle de mon affaire documents à l'appui, à la main d'Or, accompagnée d'Ahmed MOUALEK, responsable du site ; des pressions via le lobby sioniste pour me faire éjecter de "La banlieue S 'exprime "(où je suis très appréciée). sont révélées ICI par ahmed Moualek par écrit dès aout 2007,..

Début 2008, ayant compris que je suis en danger d'internement arbitraire et pire, je crée ce blog fait pour ma sécurité en légitime défense, tous documents à l'appui, pour tenter de me protéger, J'ai conscience que c'est une arme à double tranchant, mais me taire est plus dangereux encore.

A l'été 2008, Ahmed MOUALEK me trahit (sur probables nouvelles pressions du lobby, et me lache tout à coup sans explications et en plein danger avec l'accord probable de Dieudonné (voir détails) auquel il est très lié l'époque et auquel il "obéit" ...et des sites gravement diffamatoires, racistes et orduriers, la série des sites "Beatice EL BEZE et la paranoia",avec images (les voir ICI ) avec fesses de femmes noires, scène de viol avec nazis et ma photo...et on y lit entre autres "je suis une femme juive mais je n'aime pas les juifs ") ainsi que des faux posts orduriers et débiles, sont faits aussitôt avec usurpation de ma photo et de mon identité par l'ami très proche de Dieudonné,le pseudo journaliste Allain Jules (MENYé) dès aout 2008... et mis partout autour de mon blog sur google pour me faire passer pour folle sur le net - Allain JULES recevra pourtant la quenelle d'or en 2014 des mains mêmes de DIEUDONNé (voir vidéo ICI) pour services rendus, alors que je viens encore de dénoncer allain JULES juste un mois avant lors de l'émission du 15 mai 2014 à Metatv ... et que DiIEUDONNé le sait.. .-

Dès le 17 juillet 2008 un second faux (le voir ICI) est écrit cette fois par la présidente Bernadette MADEUF avec mensonge à chaque ligne pour me faire passer pour folle dangereuse paranoiaque, inapte à l'emploi.. et cela pour aider la police à m'interner.. et dès la rentrée sept 2008 suis mise à isolement complet dans un local à l'Université, sans travail et sans collègues, comme si j'étais une bête dangereuse et suis harcelée par des convocations médicales du travail et psychiatriques par le Rectorat, Ministère de la santé etc.. auxquelles je ne vais évidemment pas ; début oct 2008 je découvre l'existence de ces deux faux cités faits l'un par D.RAMOND en 2006 et l'autre par B.MADEUF en 2008, je porte plainte contre eux pour "faux et usage de faux" puis pour "association de malfaiteurs (avec la police)" ; le syndicat SNPTES - qui était d'accord pour m'aider via alain FAVENNEC, secrétaire national (que j'avais vu en rdv en juin 2008 et qui m'avait dit ensuite de vite porter plainte) - prend peur, devient injoignable et me lâche sur pressions ; de même aucun syndicat ne bougera plus malgré la gravité de ma situation sur place (relatée ici par l'intègre J.NEMO) et mes demandes d'aide ; les pressions sarkoziennes sont désormais trop fortes. le seul travail qui m'est proposé en 2010 est un poste crée pour moi à "la vérification de la propreté des sanitaires et urinoirs dans toute l'université." pour faire comme si j'étais devenue folle, incohérente et dangereuse, et pour m'empêcher de prouver le contraire; tout cela sans l'ombre d'un dossier médical évidemment ; je refuse le poste grâce au certificat médical sur l'état de mon dos (hernie discale récente) et suis alors laissée à isolement complet dans une pièce tout au fond du hall d'un bâtiment et sans autre proposition de travail. J'informe tous les professeurs via le courrier électronique interne. Des écrits en ma défense par trois professeurs Thierry. LABICA et Christian LAZZERI et Jacques.NEMO seront faits sur place en comité de soutien face à ce grave harcèlement en règle.. mais 3 mois plus tard, sur probables pressions, les deux premiers professeurs prennent peur et retournent leur veste sans explications et sans même informer J.NEMO qui lui reste intègre.

Fin 2011, la direction nauséabonde de l'université Nanterre (B.MADEUF + D.RAMOND) tentera en plus de me faire radier sec (=licencier sans indemnités) via un conseil de discipline scandaleux, au terme de leur grave harcèlement sur place depuis des années, au motif que je ne me rends pas aux convocations psychiatriques du Rectorat (me faire gentiment passer pour folle sur consignes par des psychiatres véreux).. et parce que j'ai informé les professeurs en utilisant le fichier électronique de l'université.. et comble de cynisme!, alors que j'ai plainte en cours contre cette direction Université pour "faux et usage de faux, association de malfaiteurs (avec la police)" / (lire plus haut en 2008). Je ne serai pas licenciée grâce à la défense écrite courageuse de J.NEMO (la lire ici) à la retraite peu après... et aussi parce que lors de conseil j'ai parlé durant 3 heures pour me défendre moi même en expliquant toute mon affaire. Une mutation d'office d'établissement est décidée. Mais ensuite et illégalement, aucun poste ne me sera attribué jusqu'à fin 2013, soit presque deux ans.. Pendant ce temps le harcèlement est maxima au logement où je suis confinée (avec privation de sommeil sans relâche + harcèlement et provocations incessantes et menaces par voisins indics pour tenter de provoquer un trouble d'ordre public /voir la méthode en détails ICI ; puis dès 2012 et rebelote en 2014, agressions physiques gratuites avec insultes en public ("sale pute, folle "..) près de ma tour par voisins-indics locaux ; je garde mon sang froid à chaque fois et porte plainte au TGI.

Harcelée gravement au travail, au logement, sur le net, interdite de revoir mon père depuis 2007.. je gagne quand même seule et sans avocat deux appels de non lieux, l'un en 2009 et l'autre en 2012 dans ma plainte en cours avec partie civile contre la police (voir preuves ICI) tellement ces non lieux sont faits grotesquement par des juges "aux ordres" (juges :Nathalie TURQUEY puis sophie COMBES, du TGI Nanterre) pour entraver la justice (preuves par documents ICI) ; la clique du criminel Sarkozy ne sait plus quoi faire car je ne cède ni aux provocations ni aux multiples pièges tendus pour me faire craquer ou me faire aller dans une convocation psychiatrique "aux ordres".

En octobre 2012, j'écris une lettre ouverte à M.VALLS, puis une lette ouverte à C.TAUBIRA; puis en déc 2012 une lette ouverte F.HOLLANDE ; seuls les services de C.Taubira répondront par un courrier insipide et formel. J'avais déjà écrit en 2010 avec dossier AR documents joints, à la Ligue des Droits de L'homme, mais n'ai eu aucune réponse (malgré l'avis de réception là aussi), et impossibilité d'avoir le moindre rendez vous en les appelant au tél. Presse, associations, LDH, etc.. tout, absolument tout, est muselé et bien verrouilé...et les droits de l'homme en France, une vaste illusion comme la démocratie.

En janvier 2013, ma mère me laisse tout à coup un message oral sur mon portable où pour la première fois de ma vie elle me vouvoie (!) et elle me dit entre autres que je "vous ne faites plus partie de la famille EL BEZE(..) votre père n'est plus votre père" et : "je vais vous faire interner avec l'aide de la police et du procureur ".. Or de mon frère et ma soeur, c'est moi qui ressemble le plus à mon père physiquement et à tous niveaux, le fait que je suis la fille de mon père est indéniable ; ce message choquant pue la provocation et l'instrumentalisation de ma mère (qui a peut être signé une déchéance de mes droits filiaux?..) par la police en sous mains ; je ne rappelle évidemment pas pour ne pas qu'elle puisse faire valoir qu'elle est en contact avec moi..

... mais le 19 février 2013, environ un mois plus tard, mon père, mis sous tutelle dès 2009, mourra sans que j'ai eu le droit de le revoir depuis 2007; toutes les cartes de bonne année, fêtes des pères, anniversaires que je lui envoie et où je lui redis que je l'aime et pense à lui, me sont retournées à chaque fois par la poste par ma mère depuis ces années ; car pour monter davantage ma mère contre moi, le juge Yves RAVALLEC du TGI Cahors n'a pas hésité à écrire aussi cette ignominie comme quoi j'""accusais ma mère de mauvais traitements sur mon père" (ma mère croira le juge.. alors que j'ai toujours dit, en audition aussi, et écrit partout et dans ma plainte aussi, qu'au contraire elle s'occupait très bien de lui (ils étaient ensemble depuis presque 60 ans quand il est mort et très liés depuis toujours) ; je n'aurais pas le droit non plus d'assister aux obsèques de mon père.. - Je recevrai quelques temps plus tard un sms "on a assassiné ton père, ce sera ton tour bientot". par un cinglé qui me harcèle et m'appelle en pleine nuit depuis quelques temps ; sorte di'ndic)probablement en mission via la police du lobby, car il es très équipé techniquement et m'a laissé un jour un message oral avec ma voix synthétisée(!) disant des choses que je n'ai jamais dites ; ce message destiné sans doute à me faire peur disparaitra très vite des archives de mon portable - ...

... et le 01 juillet 2013, soit quatre mois et demi après la mort de mon père, ce que je redoutais arrive, c'est à dire l'internement arbitraire par la force, par la police et sans rien à l'appui. voir ici les faits du déroulement hallucinant et rocambolesque de mon internement ). Le rectorat qui m'avait laissée chez moi sans poste depuis fin 2011 - pour ne pas que j'ai des rapports professionnels normaux qui prouveraient que je ne suis pas folle - ... venait de me proposer tout à coup fin juin 2013, quelques jours avant donc, un poste avec déclassement spectaculaire de mes fonctions. Le piège était tendu (pour comprendre voir sur lien ci dessus les détails du déroulement de mon internement avec poursuite hallucinante et train bloqué à quai à Montreuil pour me faire arrêter par la police comme une terroriste...). Arrivée à l'unité psychiatrique de l'hôpital Max Fourestier de Nanterre, transportée avec obligation d'être couchée en pyiama bleu d'interné(e) sur un brancard et attachée avec des sangles au pieds et aux mains (alors que je n'ai opposé aucune résistance) j'aurai droit immédiatement aux soins forcés ...- avec cuvette dissuasive et piqûre pour injections posée dedans devant moi si je ne ne prends pas les médicaments par voie orale, comme demandé - ... et j'aurais droit aussi à tout ce que l'on peut redouter comme collaboration sordide à ces procédés criminels par des psychiatres sorte de nouveaux "herr doktors" agissant sur consignes sarkoziennes pour établir sciemment un faux dossier psychiatrique ... et même à cette petite phrase cruelle glissée par le grand directeur, le docteur POPA - âgé et issu de la communauté juive comme moi) et qui chapeaute l'unité psychiatrique de l'hopital de Nanterre -.., venu sur place peu après mon arrivée, et qu'il murmurera gratuitement dans ma direction, pour me terrifier davantage : "Elle est là pour des années..."...alors qu'il sait certainement déjà qu'il s'agit d'un internement illégal et mafieux... Terreur... L'autre responsable de cette unité psychiatrique, et psychiatre lui aussi et issu de la communauté juive lui aussi - et que je dois voir en suivi médical depuis et qui continue à ce jour de me prescrire tranquillement ce médicament classé dangereux, le Risperdal, en sachant parfaitement lui aussi que je ne suis pas schyzophrène (procès en cours avec avocate / voir document preuve) - ... avait des feuilles de mon blog photocopiées sur son bureau comme seule preuve à charge de ma soi disant folie (et je rappelle que je n'y parlais pas encore de torture électronique, n'ayant découvert son existence qu'après ma sortie de l'hopital). Il connait donc parfaitement lui aussi toutes les preuves de mes dires dans mes plaintes en cours et l'horreur de mon affaire menée jusque sur mon père ainsi que toutes les attestations (de directeur de labo Univ, professeurs, secrétaire national syndicat, professeurs, etc). en mon soutien citées dans ce récit et figurant toutes sur mon blog... Pour être libérée un mois plus tard, le 26 juillet 2013 je m'engage à supprimer mes plaintes en cours, dont celle contre la police, ainsi que mon blog et mon groupe de soutien sur facebook. et à ne plus parler de mon affaire sur les réseaux sociaux. Avant ma sortie, un des psychiatres me prévient et me menace " si vous reparlez de harcèlement par la police, ce sera un ré internement avec injections" (je le cite)...

... 4 jours après ma sortie, le 30 juillet 2013, terrorisée par ces méthodes dignes des pires dictatures et sans recours alors, je demande donc par courrier AR au Procureur à supprimer mes plaintes et je ferme mon blog et mon compte et groupe de soutien facebook (1200 personnes) comme convenu avec les psychiatres avant ma sortie faite avec suivi médical en plus car les psychiatres m'ont fait sur consignes un dossier de "schizophrène avec délires persistants", affection parmi les plus graves en psychiatrie ; dossier fait sans rien à l'appui et uniquement avec intox et mensonges par les psychiatres ; je n'ai plus le droit de travailler ; buvant ma peine, je crois alors en avoir fini avec une partie au moins de cet enfer... mais le harcèlement est poursuivi férocement à mon logement la nuit dès mon retour chez moi... et le pire m'attend...

 

car le 12 nov 2013, soit environ 3 mois plus tard, c'est le début de l'horreur indicible de la torture électronique 24 h/7j à distance (voir ICI) pour m'éliminer = assassinat progressif programmé entre autres par brulures par microondes ciblées (à ne surtout pas confondre avec l'hypersensibilité aux ondes qui n'a rien à voir ni en technique, ni en intensité de souffrances, ni en finalité : tuer) avec souffrances atroces cycliquement (à feu fort :sensation d'un fer rouge posé sur la tête et de lave dans la gorge, la peau qui brûle partout, on est "cuit vivant" les larmes jaillissent par la douleur) .. brulures couplée avec des attaques ponctuelles au coeur (sensation d'avoir le coeur compressé dans un étau puissant avec forte douleur qui diffuse jusque dans les gencives et qui bloque tout mouvement, or mon coeur n'avait aucun problème et était en particulièrement bon état lui aussi, comme mes poumons).. et maintien de la privation intentionnelle de sommeil qui continue au logement sans relâche ..; je découvre alors vers fin nov 2013, sur internet qu'il ya d'autres victimes de harcèlement criminel en réseau et de torture électronique (qui permet plusieurs formes de torture à distance sur le corps relié dès lors, et sans doute par capteur en médicament ingéré connecté, à un monitoring) dans le monde et en France dont la plupart parait-il se suicident (ce que, je le précise, je ne ferai jamais)

Fin 2013, désespérée, j'essaye de joindre par messages sur facebook, Alain SORAL (je lui laisse aussi plusieurs messages en appelant à "Egalité et Réconciliation" et dans le dernier j'explique ma situation tragique à un secrétaire pour qu'A.Soral me rappelle) ainsi que DIEUDONNé, jacob COHEN,,.. pour faire savoir l'horreur de ce que je subis,car personne alors ne sait que j'ai été internée arbitrairement en juillet 2013 et que je suis torturée depuis nov 2013 pour m'éliminer (le dossier psychiatrique est généralement fait avant par précaution pour décrédibiliser les dires de la victime ensuite sur la torture)....et si je raconte tout moi même sur les réseaux sociaux, je sais que la police de Nanterre me fera réinterner arbitrairement aussitot... je suis coincée... or je ne supporte pas l'idée de mourir ainsi sans qu'on sache toute l'horreur de cette affaire, pour mon père comme pour moi.. mais aucun d'eux ne me répond... je continue de chercher de l'aide via des messages privés fb et trouve fin janvier 2014 un soutien, via alain BENAJAM, Président Réseau Voltaire France, qui m'appelle et me voit en rdv dans Paris ..puis il m'emmènera plus tard voir une avocate connue (lui et Thierry MEYSSAN ont décidé ensemble du nom de cette avocate, me dira ti-il) qui accepte de contester mon internement et mon dossier psychiatrique - Alain BENAJAM m'assure alors que le réseau Voltaire payera la procédure (couteuse vu mes petits moyens) et que le réseau Voltaire me "soutient juridiquement et politiquement "... il l'écrira d'ailleurs dans son article de fév 2014 publié sur son blog (le voir copié collé ici avec le titre choisi par Alain Benajam lui même : Beatrice EL BEZE, persécutée par l'Etat pour délit d'opinion et de rebellion../ (il supprimera récemment tout à coup fin octobre 2015 cet article de son blog )

Dès avril 2014 et grâce au soutien providentiel du réseau Voltaire je repars au combat et j'écris alors au Procureur un courrier capital ICI pour réactiver mes plaintes supprimées et dénoncer les menaces de ré internement .. mais la procédure judiciaire prévue de contestation de l'internement etdu faux dossier psychiatrique n'est toujours pas enclenchée car Alain, BENAJAM, qui s'était pourtant engagé à la payer via le réseau Voltaire, dit ne pas avoir reçu l'argent ..; puis.je pense, initie et participe à une émission le 15 mai 2014 à Metatv sur la torture électronique en choisissant, pour ce que je crois alors être son courage, Peter MOORING, responsable Fondation "Stopeg electronic weapons",qui vit aux Pays Bas. Je fais cette émission avec lui et avec l'accord d''alain Benajam évidemment ; mais dès le lendemain de l'émission, collaboration ignoble (sur probables pressions) par patrick D'HONDT = TepaMetatv (preuves ICI), animateur de Metatv(télé dont le réseau Voltaire est partenaire) qui me fait soudain passer en vidéo publique et sans rien à l'appui, pour paranoiaque... et une campagne de diffamation publique est lancée avec la complicité tacite d''Alain BENAJAM qui ne bronche pas et dès lors ne me répond plus, malgré mes appels et sms puis ma "lettre ouverte" ... j'adresse aussi une lettre ouverte à Thierry MEYSSAN, sans réponse non plus... Alain BENAJAM a qui je faisais confiance, me trahit ainsi gravement (voir sa traitrise et ses mails privés à l'appui ICI) ,... je dénonce cette terrible collaboration sur facebook et sur mon blog...et j'écris une lettre ouverte à Soral le 04 juillet 2014 ...mais pas la moindre réponse non plus .. puis ce sera au tour de Joe le Corbeau = Noel GERARD, ami collabo VIP très proche de Dieudonné, qui me fera passer lui aussi pour folle à interner (preuves ICI) à l'été 2014 (Dieudonné créera "Quenel +" avec lui peu après..) ; tous les VIP de la dissidence, faisant cause commune, collaborent en me bloquant sur facebook ; la méthode est celle du lobby : m'isoler en plein danger (voir preuves ICI), me faire passer pour folle (voir aussi cette vidéo dégueulasse toujours en ligne à ce jour) dans l'opinion et jusque dans la dissidence ;c'est en fait un remake de la sale collaboration déjà opérée par la dissidence dès 2008, mais en pire...

Fin juin 2014, ainsi lâchée en plein danger accru avec menaces de ré internement avec injections et pire, je décide de vite ré contacter l'avocate pour faire vite enclencher la procédure pour tenter de me protéger, en me débrouillant pour la payer moi même - cette procédure judiciaire est donc en cours avec avocate depuis juillet 2014 contre l'Etat (voir preuve ICI ). -...

Le 26 juin 2014, en rentrant chez moi arrivée vers ma tour je suis visée par un tir puissan juste à l'endroit du coeur (voir sur lien ci avant photo et constat docteur suivi de plainte contre X) ; touchée à la tempe je serais morte...

Le 20 nov 2014, je fais sur demande de Peter Mooring,une intervention publique à Bruxelles en anglais durant 1/4 d'heure lors de la 1ère conférence mondiale (voir vidéo et détails ICI) sur la torture électronique ; conférence initiée par Peter Mooring .. Pendant ce temps mes autres plaintes avec partie civile sont traitées en grave mascarade de justice "aux ordres" de Sarkozy et des siens, ainsi voir mon appel de non lieu en nov 2014 dans ma plainte pour falsification de documents officiels en justice et mon appel de non lieu dans ma plainte contre le secrétaire général Didier RAMOND de l'Université Nanterre, en déc 2014 ; ai rendu publics ces deux actes en raison de la gravité exceptionnelle des méthodes jusqu'en justice dans mon affaire...

Début 2015, je tombe malade en raison de la torture électronique et ses brulures (avec apparition de problèmes respiratoires + "bronchite- trachéite- rhinite" chronique, inflammation de la gorge, ganglions, kyste hémorragique, etc), les antibiotiques ne font plus rien (et pour cause !) et ai perdu aussi maintenant la moitié de ma chevelure, brulée à la racine. Je décide alors de publier aussi tous mes documents médicaux au fur et à mesure (suis la seule victime à le faire) pour tenter de ralentir un peu mon assassinat ciblé...(actuellement, fin 2015, les brulûres (qui ne laissent aucune trace, je le rappelle, car elles pénètrent sous la peau !) sont maintenues mais l'addition d'attaques très douleureuses dans la région du coeur, comme compressé dans un étau puissant , est, elle, beaucoup plus fréquente qu'avant.. )

En avril 2015, j'écris à nouveau une LETTRE OUVERTE à F. Hollande, M. Valls, C.Taubira, S. Royal / par Béatrice EL BEZE , envoyée en recommandé AR à chacun d'eux ;aucun ne répondra..

En juin 2015, je comprends enfin avec certitude que Peter MOORING, avec qui j'ai fait l'émission Metatv en 2014, n'est qu'un fake (= fausse victime ou bien ancienne victime "achetée") roulant salement pour les bourreaux et je le dénonce aussitôt (avec ses mails privés à l'appui ICI ), ainsi que les associations (Eucach, Icacct, etc.) de fakes avec qui il fait et noyaute les conférences internationales qui existent depuis seulement nov 2014 ; car je réalise alors, moi qui suis tombée malade dans les délais omme prévus par Barrie Trower, quel lui PEter Mooring, soidisant brulé depuis 10 ans!, n'est pas malade, ne tousse jamais, a une vie normale, travaille (toutes choses impossibles pour une vraie victime torturée) et je découvre dès la 1ère conférence de 2014 / voir déroulement, qu'il a initiée et organisée, que de vraies infos y sont mélées à de fausses infos et foutaises (style extra terrestres, intox du "mind control"= contrôle de l'esprit etc..) par les conférenciers - technique de manipulation connue pour décrédibiliser le tout auprès de l'opinion publique et faire ainsi passer de fait les vraies victimes pour folles - ... et qu'il prépare en plus une conférence en 2015 à Berlin, avec les mêmes fakes! ; il est donc clair alors qu'il collabore lui aussi avec les bourreaux.

En aout 2015, face à la gravité du harcèlement que je subis au logement je dois informer pour ma sécurité (voir ma lettre ici) dans les boites aux lettres de ma tour face au silence complice et collabo criminel de la mairie de Nanterre et d'OPDHLM (="Habitat hauts de Seine) mon bailleur), qui me laissent délibérément sans recours depuis des années ,face à ces procédés criminels de la police via ses indics locaux logés dans mon voisinage direct - .. qui rendent aussi mon logement inhabitable depuis le 25 mai 2015 avec appareil produisant d'intenses vibrations jour et nuit intensifiables à volonté pour me démolir et m'empêcher de dormir et me reposer au logement mis en permanence sous tension de cet appareil. Le logement au dessus du mien sert dorénavant depuis aout 2015 à harceler le mien avec 'indics pour ce faire. Or je n'ai pas d'autre endroit où vivre. Je suis donc isolée (puisqu'empêchée de travailler) et laissée anormalement sans aide de personne, la police espérant que ej pète les plombs à force d'être empêchée de dormir et si gravement harcelée alors que je suis malade physiquement; ainsi cette mafia criminelle aurait enfin une preuve de ma soi disant folie ! ; mais je ne leur ferai pas ce plaisir, mon sang froid étant proportionnel au danger.

Fin aout 2015 : ma plainte pour "falsification de documents officiels en justice" est traitée ICI en imfâme mascarade avec pressions sarkoziennes évidentes jusquà la Cour de Cassation , prouvant ainsi la totale dépendance de la justice et les pressions via le réseau de Sarkozy, dans mon affaire toujours à ce jour

Novembre 2015 : ma situation est pire que jamais, c'est actuellement l'addition des tortures.avec cruauté et barbarie à la fois par : torture électronique (= brulée par micro ondes ciblées à distance + harcèlement électronique balancé directement dans l'oreille interne, procédé rendu possible aussi par la torture électronique)... auxquelles s'ajoutent les souffrances très intensifiées depuis le 25 mai 2015, du harcèlement au logement via la Police et ses indics, qui perdure malgré toutes mes démarches. Acharnée et coincée en même temps, la clique de Sarkozy me fait ainsi détruire lachement et à distance et autant qu'elle le peut sans oser semble t-il me faire réinterner arbitrairement, sans doute à cause du procès en cours avec avocate... et sans oser non plus me faire "accidenter"(= buter) directement, peut être en raison de ma visibilité via mon blog . Pendant ce temps mon isolement est toujours activement orchestré pour faciliter la diffamation sur ma santé mentale par les administrations ; cette mise à isolement tactique - semblable à celle orchestrée pour les palestiniens privés de tout recours et persécutés - procède à la fois par empêchement arbitraire de travailler (suis en congés longue durée CLD depuis mon internement en 2013) mais aussi par non réponse à mes courriers recommandés AR que ce soit aux politiques (M.Valls, F. Hollande , C.Taubira, S. Royal ), à la LDH, à Habitat = OPDHLM.. ou à la mairie de Nanterre, mairie qui est une vraie et sale mafia où le maire Patrick Jarry et le maire adjoint, André Cassou, en place depuis des décennies, sont tous deux sciemment complices de ces méthodes criminelles dans mon affaire, m'isolant dès 2004 et ensuite, pour aider la police criminelle de Nanterre à me faire passer pour folle et finalement à m'interner arbitrairement en 2013. Nanterre est une ville pourrie jusqu'à l'os et hors la Republique ; c'est le fief du criminel Sarkozy et de ses larbins cités. Ainsi non réponse systématique par le maire Jarry ou le maire adjoint Cassou responsable au logement, à mes courriers et demandes de rendez vous en urgence face aux problèmes pourtant réels d'insécurité et insalubrité prouvés et face au harcèlement grave subi au logement) et impossiblité aussi jusqu'à présent de voir le moindre conseiller municipal de ma ville ! y compris celui de mon secteur, Mr Abdelhouahed, malgré mes demandes répétées encore récemment ; car eux non plus, tenus en laisse, ne me même pas, (bel exemple de démocratie!) malgré ma situation au logement pire que jamais. C'est là une situation hallucinante de collaoration de spocédés criminels et de bafouement de mes droits civiques, qui prouve là encore si besoin est, la main mise du lobby via Sarkozy et les siens sur les administrations ; ainsi voir mes récentes déclarations au Greffe de fin 2015 ici: Au coeur du stratagème criminel de la Police / voir mes déclarations au Greffe Tribunal Instance nov 2015 .

Ma situaion est donc épouvantable et ma santé physique se dégrade donc de plus en plus par épuisement récurrent par privation de sommeil via les indics et par maladie causées par torture elctronique, par brûlures internes, notamment dans la gorge, les poumons, (voir documents médicaux )

Le 27 janv 2016 ai reçu deux non lieux mascarade de justice, en même temps, faits par le même juge "aux ordres " Dominique KIRCHNER, avec procédés encore plus abjects que les précédents, et dont j'ai fait appel aussitot. Ecoeurement garanti. Dans l'un des appels ai même du préciser que je crains pour la sécurité des témoins capitaux ! toujours non auditionnés à ce jour :J.NEMO et C.DEVES - , voir absolument tous détails, documents des non lieux en justice à l'appui, dans cet article : Les méthodes nauséabondes du juge KIRCHNER dans ma plainte contre Police Nanterre /mon Memoire d'Appel 2016 , ...et dans celui ci : Bernadette MADEUF ( Présidente Université) collabo du pire et protégée par le Juge KIRCHNER / voir mon mémoire d'appel 2016 . prouvant indéniablement que les pressions sont toujours actuelles en 2016, via Sarkozy e t les siens et jusqu'en en justice, dans mon affaire.

Mars-avril 2016: Flag ! je découvre les méthodes ignobles d'OPDHLM, HABITAT en complicité criminelle et entente établie avec la Police, pour couvrir le harcèlement très grave dont je suis victime de façon plus acharnée que jamais au logement *voir ce lien avec documents et photos de mon logement F2 HLM bien détruit, ici : Mafia criminelle Police /OPDHLM / Mairie Nanterre : Echec et mat ! La méthode : faire disparaitre toute trace écrite à OPDHLM (hauts de Seine) des 14 ! dégâts des eaux en harcèlement infligés en trois ans , soit depuis juin 2013 à ce jour avril 2016, - par la vermine d' indics du dessus , famille OULD, abdel Vetah oeuvrant pour la police , contre probable rétribution - et faire croire ainsi que je serais une cinglée paranoiaque qui invente des dégâts des eaux récurrents depuis 3 ans ! ..mais qui aurait a un logement détruit mais par mauvais entretien de l'aération (VMC). ! La mairie de Nanterre complice de ces procédés criminels m'empêche toujours parallèlement de voir le moindre conseiller municipal, afin de m'isoler localement sans témoins et qu'on ne sache pas ce que je subis au logement - où je vis isolée par mon affaire (avec privation intentionnelle de sommeil par les indics du dessus (par sas doute un procédé électronique ajouté depuis mai 2015 produisant des vibrations constantes et intensifiables à volonté jusque dans mon lit , sièges + provocations sonores incessantes, logement humide alors que je suis malade physiquement( bronches etc) par torture électronique qui elle continue, ... Fin avril 2016 c'est donc persécution et torture maxima....

Juillet 2016 : je reçois en même temps deux arrêts d'appel de non lieux faits ( par le juge corrompu Dominique KIRCHNER (TGI Nanterre) issu de la communauté juive comme moi,(plainte police plaintes contre B. MADEUF) et établis avec grave fraude en justice à l'appui ) ; ai gagné l'un contre B.MADEUF.... en illusion de justice provisoire ire .... et ai perdu l'autre appel de non lieu, dans ma plainte contre Police., alors que j'aurais du le gagner haut la mien ! ai donc fait un pourvoi en cassation ,en cours La fraude du juge KIRCHNER dans ma plainte contre la Police et relayée complaisamment jusqu'à' la Cour d'Appel de Versailles, est gravissime et est celle ci ': : avoir inventé des auditions en 2012 pour J .NEMO et C.DEVES ,mes principaux soutiens , avec manipulation frauduleuse de leurs propos mis tout à coup à charge dans leurs bouches contre moi ! (ce qui relève du grave faux témoignage fabriqué par la justice elle même !) tout en occultant totalement tous leurs documents écrits en mon soutien de 1999 à 2011 !!! et en faisant passer pour vrais les faux témoignages abjects et délirants de la police avec rien à l'appui.. du jamais vu. (voir tous documents en justice à l'appui ici : Grave FRAUDE ! par la Cour d'Appel pour bloquer ma plainte contre Police !/ voir mon pourvoi cassation /juill 2016 B.ELBEZE . ....fraude relayée complaisamment par la Cour d'appel de Versailles malgré ma dénonciation de cette grave fraude dans mon mémoire d'appel. , La justice est donc indéniablement aux ordres de SARKOZY et des siens dans mon affaire,.

aout 2016 : torture sauvagement intensifiée !!.. j'ai peur (car séances à feu très fort sur plusieurs heures d'affilée maintenant, et dans la souffrance physique des brulures infligées (tête , gorge, poumons peau partout = brulée vive ! ) . alors que suis déjà malade et très enflammée et quil fait très chaud ;.(voir documents médicaux ici )... aussi ai écrit cet article : Honte à la France ! Survivre torturée non stop, avec mon blog balancé sur facebook, comme seul recours ! / beatrice EL BEZE aout 2016:... car le nazisioniste criminel Sarkozy va se présenter aux présidentielles 2017 dès fin aout-début sept 2016 et peut avoir décidé de faire nettoyer les dossiers gênants .. ce qui signifierait alors accélération du programme d' assassinat progressif par pure électronique . ou autrement ..

 

voir la suite chronologique  de cet article (le même mais avec suite  post  2016... en cliquant .ICI

* Ce témoignage ci dessus est et sera complété au fur et à mesure des prochains faits notables ...

***************************

***************************

Epilogue (avec infos et réponse aux questions récurrentes que l'on me pose)

Partir ailleurs ? non seulement ça ne servirait à rien car le harcèlement sera réitéré aussitôt partout où je serai, comme il l'est depuis fin 2002 et comme promis par le commissaire CLOUZEAU en 2004 (lire plus haut en 2004).. mais c'est en plus impossible car je suis totalement isolée par mon affaire, plus toute jeune et suis sans argent (je serai à 750 euros/mois dès juin 2016 puisqu'empêchée de travailler par faux dossier psychiatrique) et si je laisse mon logement social hlm, je me retrouverai alors vite à la rue (c'est d'ailleurs ce que veut la clique sarkozienne qui rend mon logement inhabitable). On voit bien aussi que mon père était à 650 km de Paris et qu'ils ont fait balancer sans peine leurs consignes criminelles là bas aussi dès 2006... et enfin l'horreur de la torture électronique est infligée avec moyens satellitaires (comme pour un portable) 24h/7j et partout où l'on est, même à l'étranger (comme à Bruxelles où je m'y suis rendue pour la conférence en nov 2014, ou ailleurs). C'est donc un enfer sans issue.

Danger de mort bien réel... Je risque donc de mourir à terme ainsi torturée jour et nuit et avec en plus ma vie salement falsifiée dans des documents officiels en justice où je suis faite passée pour "très violente" avec strictement rien à l'appui (alors que c'est moi qui étais victime de violence physique récurrente depuis l'enfance par ma mère et n'ai jamais levé main sur personne de toute ma vie / lire plus haut ).. et en prime gravement salie même après ma mort par un faux dossier psychiatrique...- comme c'est le cas pour mon père, décédé le 19 février 2013 avec un faux dossier de fou et détruit épouvantablement physiquement lui aussi (lire détails plus haut dès 2006 et 2007 ) - ... par des collabos criminels dans les administrations qui me font passer toujours avec strictement rien à l'appui pour : "ne jouissant pas (depuis 2004) de toutes ses facultés (mentales)" (je cite le commissaire Mathieu CLOUZEAU en commission rogatoire en 2011/ voir ce document plus bas !)... et pour "dangereuse pour les autres et pour elle même (..) par agressivité "(je cite Bernadette MADEUF, présidente université, dans son faux écrit en juillet 2008 au président du comité médical départemental.... et pour : "atteinte de troubles du comportement empêchant son intégration dans les services " (je cite le secrétaire Général Université Nanterre, Didier RAMOND, dans son courrier du 04 oct 2006 au président comité médical départemental... et enfin pour :"schizophrène avec délires persistants" (je cite les psychiatres collabos de l'unité psychiatrique de l'hôpital de Nanterre, dans mon faux dossier psychiatrique en procès à ce jour) nécéssitant soi disant d'être soignée à vie ! par médicaments (Risperdal, médicament classé très dangereux) .. Voilà le visage hideux de la sale collaboration... regardez le bien .. j'espère qu'il vous aidera à mieux comprendre les intox graves des versions officielles invraisemblables que l'on vous sert en boucle dans l'actualité via le lobby judéosioniste (telles les affaires DSK, Merah, charlie Hebdo, said Glam, Menmouche, attentats de Paris.. etc.) ainsi que la diabolisation systématique de tous les chefs d' Etat qui gênent le lobby judéosioniste dans ses plans criminels (telles les diabolisations de sadam Hussein, Kadafi, Bechar El Assad, L.Gbagbo, Poutine..).

Un portait de folle à la fois grotesque et non crédible... Car avez vous déjà vu une soi disant folle à la fois "dangereuse" ,"schizophrène avec délires persistants" "incohérente", "paranoiaque et ne jouissant plus de toutes ses facultés (mentales)" ? .. avoir deplus autant de preuves de ses dires dans ses plaintes en cours ! (lire ci avant et voir documents sur liens)!... et gagner seule sans avocat deux appels de non lieux (l'un en 2009, l'autre en 2012) dans sa plainte (toujours en cours) contre la police (chose très difficile parait- il aux dires mêmes d'un avocat! )... et avoir autant de soutiens durant des années ! (par directeur labo université, secrétaire national syndicat, professeurs université, oncles, tantes; cousines, tiers etc... dont certains ont été jusqu'à écrire (en mon soutien) à Sarkozy (notamment directeur labo univ Jacques.NEMO et secrétaire national syndicat Christian.DEVES relayés par la LCR, parti poltique et,Noel MAMERE, député, en 2006.. ! / voir ICI tous ces écrits et documents cités, .... et enfin pensez vous qu'une telle folle pourrait avoir son internement et son dossier psychiatrique contestés par avocate connue ! . J'ajouterai pour finir que la poésie étant un art noble et très difficile, qui requiert une qualité d'âme, pensez vous sérieusement qu'une telle cinglée dangereuse " ne jouissant pas de toutes ses facultés" comme le déclare le zélé commissaire Clouzeau, pourrait écrire encore de tels poèmes ? (il y en a 61 sur mon blog, à droite dans la catégorie "poèmes" mis en ligne car je ne trouve évidemment pas d'éditeur en raison des pressions terribles dans mon affaire, la clique ne tenant pas à ce que sois en plus publiée ! (en lire un "Hymne à la vie", écrit en 2014 et mis en fin d'article). Aussi sauf à vouloir me diffamer et à "jouer au con" il est aisé de comprendre la monstruosité de l''intox dont je suis victime - et jusqu'en justice en 2016 encore, voir ce lien Réquisitoires 2016 Procureur Général (plaintes contre Police et B. MADEUF) et mes Réponses IMPARABLES ! - ... et dont mon père est victime et partant, la monstruosité des méthodes criminelles et barbares de Nicolas Sarkozy et des siens. Depuis fin 2002 il y a désormais trop de preuves dans cette affaire pour que le doute soit encore permis, d'où le danger accru de mort où je suis et la destruction de plus en plus acharnée et cruelle que je subis ; car tous ces collabos criminels cités (commissaire, présidente Université, maire, directeur opdhlm, etc.) qui ont agi sur consignes sarkoziennes et qui devraient, au regard de mes plaintes en cours, être au moins en prison pour association de malfaiteurs et crime en bande organisée, sont évidemment salement protégés avec pressions manifestes jusqu'en justice pour ce faire. Aussi ai peur que malgré tout Sarkozy et les siens, coincés par toutes les preuves dans mon affaire, me fassent crever avant la fin du procès en cours, notamment celui avec avocate pour contestation de mon internement et du faux dossier psychiatrique de "schizophrène" fait alors.

Question : Qui d'autre dans mon affaire, sinon Sarkozy lui même - impliqué nommément dès 2006 /lire plus haut : " date charnière 2006" - ... aurait le pouvoir de faire faire des pressions sur toutes les administrations (police, préfecture, opdhlm, CMP, mairie, université, hôpital, justice,..) pour faire faire des faux et des faux témoignages par des responsables d'administrations (présidente université, secrétaire Général Université, commissaire de police, direction opdhlm, unité psychiatrique hôpital Nanterre, hopital psychaitrique de Leyme..)....et faire faire des non lieux et jugements en mascarade infâmes d'entrave à la justice jusqu'à la Cour de cassation !... et de faire falsifier des documents officiels en justice dans un ancien dossier sur mon enfance, pour asseoir une intox ignoble et rétablir des droits parentaux déchus .. et de faire inventer une soi disant "maladie juive génétique très rare"(!) par un professeur urologue (lire plus haut en 2007)... et de faire passer un père et sa fille (réputés très intelligents tous deux depuis toujours et je le dis d'autant plus fortement que cest vrai et qu'on est gravement salis tous les deux) pour fous quasi en même temps !. puis une fois mon père mort, de faire finalement balancer un nom (le mien) sur une black liste de torture électronique pour assassinat progressif !.. afin que toute l'affaire soit tue. Réponse: Seul Nicolas Sarkozy, suppôt du lobby judéosioniste, a le bras assez long et le mental assez cruel, psychopathe et nazi dans l'âme (nazisioniste) et le réseau criminel qu'il faut (celui du lobby judéosioniste) pour pouvoir donner son feu vert pour toutes ces atrocités en chaine.

La seule chose qui me protège pour le moment, en tout cas je l'espère (notamment par rapport à un ré internement arbitraire avec injections, via la police pour me faire taire et me détruire peinard sans témoins) est la plainte en cours avec avocate connue (voir preuve et nom ICI ) pour contestation de mon internement arbitraire en juillet 2013 et du faux dossier psychiatrique de "schizophrène avec délires persistants" fait alors sans rien à l'appui par les psychiatres de l'unité psychiatrique de l'hopital Max Fourestier de Nanterre. Cette unité - curieusement sans aucun listing visible sur le net avec noms des psychiatres la composant -.. est composée de psychiatres qui agissent sur ordres et qui n'ayant rien ni aucun incident pour me faire passer pour folle et m'interner, ont carrément inventé et mentionné pour soi disant "preuves" de ma folie, des propos insensés que je n'ai jamais tenus oralement ni écrits nulle part (du style "il ya des policiers qui me surveillent toute la nuit derrière ma porte" et autres propos délirants..). Pensant avoir désormais décrédibilisé ma parole, ils ont ainsi rendu possible la torture électronique qui m'a été infligée ensuite à ma sortie et depuis en assassinat progressif. C'est donc une structure psychiatrique "aux ordres" et utile pour aider à infliger la torture électronique ensuite, et donc comme le faisaient les herr doktors nazis. Sans cette plainte en cours, je serais sans doute déjà ré internée arbitrairement via la police mafieuse de Nanterre car le psychiatre (issu de la communauté juive comme moi) qui me suit depuis 2013 = 3 ans est aussi le responsable de l'unité psychiatrique de l'hopital de Nanterre où j'étais internée arbitrairement ! en juillet 2013 et qui avait produit des documents avec mensonges pour justifier mon internement !...aussi il continue par écrit depuis 3 ans de me faire passer pour une folle qui se croit harcelée, blabla .. - et cela bien qu'il connaisse toute l'affaire et ses preuves ! - et il m'a confirmé, récemment en répondant à ma question le 07 avril 2016, qu'effectivement en tant que clinicien il peut me faire ré interner à tout moment ! s'il le juge nécessaire...comble de cynisme ! Voilà donc aussi la situation inextricable et hallucinante dans laquelle je suis en danger constant aux mains de psychiatres collabos criminels de la pire espèce. De même mon information documents y compris médicaux à l'appui sur ce blog aide sans doute - en tout cas c'est le but - à ralentir un peu la programmation de mon assassinat progressif ciblé par torture électronique...

 

quelques  documents  -preuves  ci dessous  (dont ce faux témoignage délirant  du commissaire collabo criminel Matthieu  CLOUZEAU,  ( délire et fiction  blindée  de minables mensonges  à chaque ligne  .. ) .............. ...Voir  d' autres  documents ICI ! 

commissaire clouzeau..

atesstation JNEMO de nov 2011

 

Num-riser0172.jpg

  et ce rapport professionnel, peu avant mon arrivée à Nanterre ..




 

*lettre du  CCDH, par laurent GUINET cité dans le texte plus haut

l    Chronologie (+ preuves) des méthodes monstrueuses et criminelles en cours via Sarkozy dans mon affaire / par Beatrice EL BEZE  ( et* Voir nombre d'autres documents ICI ...)




Hymne à la vie


Ô vie que j'adore, ô vie que j'abhorre !
Donne moi ton soleil et tes éclats de rire,
Pour rallumer ma joie et réchauffer mon corps,
Mes forces m'abandonnent et je me sens partir...

Donne moi tes matins, de l'aube ses promesses,
Quand la rosée s'accroche aux filles et aux fleurs,
Vient perler à leur bouche offrant mille saveurs
Quand s'ouvrent leurs pétales où se boit le calice...

Garde tes cauchemars où les méchants pullulent,
Tes laideurs, tes douleurs et tes tristes bourreaux,
Tes sentences de mort penchée sur le berceau
De ces vies qui commencent, condamnées à finir...

Et tes cris d'épouvante, tes tortures, tes misères,
Quand le diable s'en mêle et s'invite à l'orgie,
Planqué derrière son masque et ses puissants habits,
Transformant ton Eden en véritable enfer !..

Donne moi le parfum de tes nuits étoilées,
Tes soupirs de plaisir et le bonheur d'aimer,
Tes rêves les plus fous ! et l'espoir insensé
D'être sauvée encore du mal que l'on me fait...

Ô toi vie que j'adore, ô toi vie que j'abhorre!,
J'aurais reçu de toi le pire et le meilleur,
Ma beauté, mes talents, et ce parcours d'horreur,

Mes forces m'abandonnent et je me sens mourir...



Beatrice EL BEZE (poèmes protégés / protégés à la SGDL / sept 2014)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article