Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Béatrice EL BEZE - BLOG  - Victime de méthodes criminelles monstrueuses (voir l'affaire) dont Assassinat progressif ("slow kill") en cours par Torture Electronique (=brulée vive par micro ondes)  via le suppôt du lobby judéonazisioniste Nicolas SARKOZY, actif dans l'ombre, réélu ou pas...

Cent pour sang (poème(s) protégé(s) à la SGDL/ beatrice EL BEZE)

16 Juillet 2009 , Rédigé par .béatriceEL BEZE Publié dans #Mes poèmes (protégés à la SGDL- beatrice EL BEZE)

  194916.jpg 
    (*Voir l'horreur de mon affaire  (résumé et documents à l'appui ) et  tout ce que je subis (en raison de mes opinions politiques antisionistes (cliquer) publiées dans JAL à mon nom en 2002)  sur la page d'accueil, ici :   et ma situation actuelle pire que jamais    en cliquant  ICI        ) 

!!!!  VOIR LA PETITION A SIGNER (créée le 01 sept 2016) : "Soutien à Beatrice EL BEZE persécutée et torturée par l'Etat français !",adressée à la LDH et à Amnesty International : ICI , pour faire savoir et tenter aussi de sauver ma vie                              
                                    *****************************


   

 



"Cent pour sang"              


Ah! ce vin qui enivre, à nul autre pareil, 
La vérité qu'on ose à la face du tyran!,
De brûlante à glacée garde la saveur du miel, 
Quand elle vient sur tes lèvres, elle a le goût du sang .

 N'as tu jamais senti en toi monter sa fièvre ?,
 Son désir impérieux, plus sauvage qu'un pur sang,  
 Son audace kamikaze  qui se riant des règles 
 La vérité assène, même au prix de ton sang.. 
 
 Ah!  l'ivresse de l'instant où se rompent les chaînes,
 Quand la révolte l'emporte sur la peur et le temps,
 La terre pourrait s'ouvrir, nos corps dans la géhenne, 
 La vérité on ose! à la face du tyran...
  
 Le crétin tout puissant croit pouvoir la contraindre 
 En usant des menaces et des pires châtiments,
 II ignore que ce feu nul ne pourrait l'éteindre,

 Qui couve au coeur des hommes, mais ô combien plus grand ..
 
  J'ai soufflé sur les braises, bu la fatale absinthe 
 Et ma vie désormais est à feu et à sang,
 Celle de ceux que j'aime, une mortelle complainte,  
 La vérité qu'on ose  sauve et tue en même temps ....
  
 Que je boive la coupe!, de mes lèvres à mes veines , 
 Que sa lave s'écoule, qu'elle inonde mon sang! ,
 Elle a brûlé ma vie jusqu'à la faire sienne.. 
 Que je l'ose comme je l'aime!, coup pour coup, cent pour sang!
   



   Béatrice EL BEZE (poèmes protégés à la SGDL/ 2009)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article