Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Béatrice EL BEZE - BLOG  - Victime de méthodes criminelles monstrueuses (voir l'affaire) dont Assassinat progressif ("slow kill") en cours par Torture Electronique (=brulée vive par micro ondes)  via le suppôt du lobby judéonazisioniste Nicolas SARKOZY, actif dans l'ombre, réélu ou pas...

A Dieu, l'abbé (poèmes protégés à la SGDL / Béatrice EL BEZE / aout 2016) .

3 Août 2016 , Rédigé par Béatrice EL BEZE Publié dans #Mes poèmes (protégés à la SGDL- beatrice EL BEZE)

....

....

(je veux le  préciser ici, je vis depuis toujours en France, suis issue de la communauté juive,  je,crois profondement en Dieu mais ne suis d'aucune religion particulière ) .B.E



A Dieu, l''abbé..


Une petite chambre, un crucifix au mur,
Quelques livres et un lit, tu t'en es contenté
Pour ce qui fût ta vie aux autres consacrée,
Qui pourrait mieux que toi venir parler d'amour !...

Qui pourrait mieux que toi mériter nos louanges !
Même ridé par l'âge avoir ce sourire d'ange,
Cette révolte au coeur contre tous les méchants,
Les félons, les menteurs, aimer les pauvre gens....

Le sais tu qu'entre tous c'est bien toi que j'admire,
Bien plus que les héros, les guerriers, les martyrs !
Ne rien vouloir pour soi, quelle plus belle leçon !
Que ta vie de combat faite d'abnégation...

Le sais tu, l'abbé Pierre, que souvent ton visage
En pensée m'apparait, réconfortante image,
Ta cape et ton béret et ton air malicieux,
Cette tristesse humaine tout au fond de tes yeux...

Que s'il m'avait fallu un jour choisir un maître,
Moi qui suis si rebelle dans ma façon d'être,
C'est toi que j'aurais pris et sans même hésiter,
Et c'est toi, et toi seul, que j'aurais écouté...

Toi l'insurgé de Dieu !, c'est ainsi qu'ils te nomment,
Mais comment ne pas l'être, pour qui le diable a vu,?
Sa misère qui jette les pauvres dans la rue,
Tu l'auras combattue et bien mieux que personne !

Rien de petit en toi, tout aura été grand,
Tes divines colères et tes emportements,
Tes amitiés sincères même quand elles dérangent,
Qu'il s'agisse de rois ou d'hommes dans la marge...

Les honneurs tu t'en fous ! tu as reçu bien plus
De tous les oubliés, tous ceux qu'on n'entend plus,
Les morts de froid, de faim, les sans voix, les sans noms,
Ce n'est plus quelques uns, mais ce sont des millions !..

Ne les entends-tu pas, comme à moi, tu leur manques,
Plus que ta religion, c'est ta foi qui enchante !
Celle qui te fît prendre la place du dernier,
Et devenir ainsi à nos coeurs le premier ..

Le crois-tu si je dis que je connais ton âme,
Tes doutes et tes questions, la foi qui t'accompagne,
Mais qu'à l'heure du choix, j'ai gardé pour ma vie
Les égoïstes joies... et leurs douleurs aussi ..

Toi qui as tout donné pour toi, ne gardant rien pour toi,
Plus rien ne te retient dans ce monde ici-bas,
Où rendu si léger et semblable à l'oiseau,
Tes ailes auront poussé pour te mener plus haut...

La rue noire et glacée s'est fermée sur tes pas,
Mais la Mort, j'en suis sûre, s'est courbée devant toi,
T'a cédé le passage... t'envolant jusqu'au ciel !

Elle le sait, tu es l' Ange !... et tu es éternel.



Beatrice EL BEZE (poèmes protégés à la SGDL/ aout 2016)

Voir l'horreur de mon affaire en cours : résumé et documents preuves à l'appui ICI et tout ce que je subis (en raison de mes opinions politiques antisionistes (cliquer) publiés dans JAL à mon nom en 2002 :et ma situation actuelle pire que jamais, documents médicaux à l'appui

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article