Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Béatrice EL BEZE - BLOG  - Victime de méthodes criminelles monstrueuses (voir l'affaire) dont Assassinat progressif ("slow kill") en cours par Torture Electronique (=brulée vive par micro ondes)  via le suppôt du lobby judéonazisioniste Nicolas SARKOZY, actif dans l'ombre, réélu ou pas...

Métamorphose ou Le cœur du guerrier (poèmes protégés à la SGDL/ Beatrice EL BEZE/ janv 2016)

11 Janvier 2016 , Rédigé par Béatrice EL BEZE Publié dans #Mes poèmes (protégés à la SGDL- beatrice EL BEZE)

....

Métamorphose ou Le cœur du guerrier: poème épique avec deux titres et dans la droite ligne du poème ",Divine haine " illustré avec la même photo (de moi en 2015)

Je dédie mon pôème à tous les palestiniens si gravement persécutés. (B.E)


Métamorphose ou Le cœur du guerrier



Insouciante j'étais allongée sur le sable,
Occupée à rêver à mes tendres amours,
Quand le diable a surgi, révélant dès ce jour
Mon âme de guerrière et mon cœur indomptable...

Plongée dans l'effroyable, à mon tour initiée,
Je pénètre du Mal les arcanes secrets,
Je vois sa face hideuse et ses mille et un tours,
Ses monstres, sa gorgone et ses démons autour !

Ses flammes dévoreuses à mon corps embrasé !
Sa cruauté sans bornes en supplices infligés...
Mon cœur, mon pauvre cœur, calme ton épouvante !
L'abysse est infernal, la douleur terrifiante !

J'entends les cris plaintifs des damnés de la terre
Et parmi eux le mien... mon Dieu c'est bien l'Enfer !
Qu'Enée, Thésée, Orphée, passés là avant moi,
Affermissent mon cœur, affermissent mon bras !

A force d'avoir peur, ma peur a disparu,
A force d'avoir mal, le mal je ne sens plus,
A force d'être seule, je ne parle qu'à Dieu
Et je tutoie la mort, les yeux droit dans les yeux...

Dans la lutte et l'effroi s'écrit mon odyssée,
Qui n'a pas vu le diable ne pourra me juger,
Ni condamner la dague cachée entre mes seins,
La lueur redoutable à mon oeil assassin...

Obligée de combattre, je suis tous les guerriers !
Et leur coeur est le mien et parfois sans pitié...
Jusqu'à l'Antiquité je convoque leurs noms,
Je convoque leurs âmes et j'invoque leurs dons ;

D'Ulysse je connais les frasques et les victoires
Et je compte sur lui pour déjouer les sirènes,
D'Attila, roi des Huns, et sa force barbare,
Chaque fois que je tombe, qu'il me remette en selle !

De David et sa fronde : que j'atteigne ma cible,
D'une pierre en plein front, que s'effondre Goliath !
Et de tous les héros que l'on dit invincibles :
Que j'arrête le bras de celui qui me frappe !..

Je suis le combattant, je suis tous les guerriers !
Et mon cœur endurci est parfois sans pitié...
C'est ainsi qu'on se bat sur le champ de bataille
Et partout où est vain de caresser le diable...

Je marche avec ma foi et mon Dieu m'accompagne,
Je lui confie ma vie, il me rend mon honneur
Et face à l'ennemi, m'aide à vaincre ma peur,
C'est ainsi seulement que l'épreuve se gagne ;

Il y faut du courage, de tous temps de l'effort,
Au soldat inconnu la flamme brûle encore,
Il y faut du courage, de tous temps de l'audace !
Etre un peu kamikaze et voir la mort en face...

Oh ! j'aurais tant voulu rester là sur le sable
A ne faire que rêver à mes tendres amours...
Mais qui croira mon Dieu, à part toi, qu'à ce jour
Mon cœur est toujours doux, autant qu'impitoyable...

Une main sur la dague pendant que l'autre prie,
Non, ce n'est pas ainsi que je rêvais ma vie,
Je suis le combattant et je n'ai pas le choix,

Le diable est sur ma route... ce sera lui ou moi !



Beatrice EL BEZE (poèmes protégés à la SGDL / janv 2016)

Voir l'horreur de mon affaire : Résumé et Documents  Preuves à l'appui ICI  et tout ce que je subis (en raison de mes opinions politiques antisionistes (cliquer) publiés dans JAL à mon nom en 2002 :et ma situation actuelle pire que jamais , documents médicaux à l'appui

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article