Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Béatrice EL BEZE - BLOG  - Victime de méthodes criminelles monstrueuses (voir l'affaire) dont Assassinat progressif ("slow kill") en cours par Torture Electronique (=brulée vive par micro ondes)  via le suppôt du lobby judéonazisioniste Nicolas SARKOZY, actif dans l'ombre, réélu ou pas...

Au coeur du stratagème criminel de la Police / voir mes déclarations au Greffe Tribunal Instance nov 2015

28 Novembre 2015 , Rédigé par Béatrice EL BEZE Publié dans #articles sur mon affaire

Au coeur du stratagème criminel de la Police / voir mes déclarations au Greffe Tribunal Instance nov 2015

...

Au coeur du stratagème criminel de la Police / voir mes déclarations au Greffe du Tribunal Instance  / nov 2015  

 

*LIRE MES 2 DECLARATIONS RECENTES AU GREFFE CI DESSOUS ! (il s'agit  es courriers et tamponnés) joints  aux déclarations elles mêmes faites sur documents CERFA.. ai copié collé le courrier de la première déclaration pour une meilleure lisibilité..

 ..et pour info : je publierai les résultats de ces démarches judiciaires ici aussi, à la suite...

 

*Voir ici Preuves des méthodes criminelles de la police via ses indics logés en hlm

* Voir aussi  :  Ma lettre aux voisins dans ma tour, pour ma sécurité / mise dans les boites aux lettres en aout 2015, qui vous aidera à comprendre rapidement comment tout recours est bel et bien vérrouillé et sans solution y compris telle huissier, changement de logement etc;.).

et enfin  les preuves de mes dires,  par procédés mafieux d'OPDHLM que jai découverts dès mars 2016 ! et confirmés ensuite ;.*.voir ce lien  ;Mafia criminelle Police /OPDHLM / Mairie Nanterre : Echec et mat !

*Voir l'horreur de mon affaire  (Résumé et Documents à l'appui ICI )  et tout ce que je subis (en  raison de mes opinions politiques antisionistes (cliquer) publiés dans JAL à mon nom en 2002)  sur la page d'acceuil ici : et ma situation actuelle  pire que jamais en cliquant ICI)

                                                         ***************************

(insert du 25 déc 2015:..harcèclement terrible à mon logement y compris pour ces fêtes de Noel .(rendant mon logement inhabitable jour et nuit ; le logement au dessus du mien sert dorénavant à harceler le mien (lire ci dessous).via un relais d'indics ;  et depuis aout 2015 où j'ai du informer par courrier dans ma tour) .la quasi totalité  des membres de la famille OULD,  famille d'indics qui l'occupaient depuis 2010 ,  dorment ailleurs (sans doute dans un autre logement reflié dans la tour par OPDHLM, dans la  combine ,comme lest aussi  la mairie de nanterre, (P.Jarry,  A.Cassou)  collaborant sciemment à ces procédés criminels de la police. -  une seule personne  demeure au logement la nuit , ne dormant pas et au travail pour harceler ignoblement .  

 

Des méthodes lâches, barbares, abjectes, dignes de véritables tarés nazillons !

Parce que je vis un pur enfer de torture et destruction physique de pire en pire et dont personne n'a idée  ,   (brulée 24/7 par torture electronique + harcèlement sonore electronique balancé directement dans l'oreille interne la nuit, procédé rendu possible avec la torture électronique  infligée depuis nov 2013  / voir détails mon affaire )...  à laquelle s'ajoute la privation de sommeil et repos par harcèlement de la Police via ses indics locaux me privant dorénavant aussi de la moindre détente dans mon logement F2 HLM rendu inhabitable sous tension d'un appareil ( équipement via la police  quasi silencieux avec compressur rotatif )   depuis le 25 mai 2015 qui fait de fortes vibrations partout où je m'assois et jusque dans mon lit   , engendrant souffrances physiques continuelles (épuisement récurrent + maux de tête par les vibrations infligées  (lire details dans mes déclarations au greffe plus bas) par la Police criminelle de Nanterre (contre laquelle j'ai depuis 2007 plainte en cours avec partie civle) ) et ses indics locaux (rétribués :que ce soit par régularisation de papiers, logement social, fric..etc) et logés dans mon voisinage immédiat ; méthodes barbares et abjectes de sales tarés nazis menées d'autant plus falcilement et cruellement que je vis  isolée pa rmon affaie débutée depuis  fin 2002 .. et laissée isolée sciemment avec complicité de la Prefecture, de la Mairie de Nanterre (= maire patrickJarryet maire adjoint andré Cassou) et du TGI Nanterre, véritable mafia judciaire e.. ainsi que d'HABITAT(ex OPDHLM, directeur Mr Hamadi) qui tous collaborent;sciemment à ces procédés criminels en réseau. ... c'est ça "l'ordre républicain' dont nous gave le criminel Sarkozy et sa clique .

Le stratagème criminel de la police (sur consignes) est celui ci : Faire harceler non stop jour et nuit, diffamer, provoquer, menacer.. jusqu'à agresser physiquement !..une cible (vivant seul(e) de préférence) via des indics locaux rétribués et logés dans son voisinage direct par la police et opdhlm...  et faire passer la cible pour folle paranoiaque à interner en même temps, en la privant de tout recours auprès des administrations :police, HLM, mairie, TGI, etc..) et en l'isolant totalement et le privant de tout recours , ; c'est .Un système criminel monstrueux et bien verrouillé (jusqu'au TGI nanterre, complice,) et qui fout toute votre vie en l'air,détruit votre santé physique, vous fait vivre dans la souffrance phyhique et dans un'enfer au quotidien jour et nuit.. Le harcèlement criminel est réitéré aussitot si vous déménagez ; il est infligé dans le cadre du harcèlement criminel en réseau institutionnel destiné à vous faire tenir un disours soi disant paranoiaque (malgré les preuves de vos dires que la justice et les administrations complices occcultent sciemment)  ... et à vous interner à terme pour, exécuter en phase finale,la torture electronique en assassinat progressif.ciblé

Car ce que je subis au logement HLM n'est qu'une part des persécutions continues que je subis en parallèle (notamment l'horreur de la torture électronique en assassinat progressif,depuis nov 2013, internement arbitraire, etc.: Voir le récit de toute cette affaire terrible menée jusque sur mon père (noms et liens preuves à l'appui)  illustrant magistralement la dictature de la France occupée sous main mise du lobby judéosioniste et notamment du criminel Sarkozy et des siens et leurs administrations "aux ordres"

*La première déclaration au Greffe ci dessous (4 rectos) déposée le  26 nov 2015,  concerne le harcèlement grave diurne et nocturne (rendant mon logement inhabitable notamment depuis 25 mai 2015) et l'insécurité et insalubrité que je subis au logement, dans le silence mafieux de la mairie de Nanterre et du bailleur HABITAT (ex OPDHLM), indéniablement complices tous deux des   méthodes criminelles de la police (preuves à l'appui / Lire ma déclaration au greffe pour comprendre comment....

*et la seconde déclaration (2 rectos, publiés en bas d'artcile) qui a été faite le mois précédent le 06 oc 2015, concerne specifiquement l'insalubrité par dégâts des eaux.couverte aussi avec la même compilcité mafieuse par Habitat et par la Mairie. pour ne pas gêner les plans sordides de la police.  

Ai fait ces déclarations directement au Greffe du Tribunal d'Instance (dit "de proximité") cette fois car les délais pour juger sont plus courts (4 à 5 mois maximum) mais les dommages et intérêts ne peuvent excéder 4000 euros, (ou bien 10 000 euros mais en faisant une assignation avec huissier.= fric à dépenser sans connaitre lissue de la plainte).. tandis que mes plaintes au Tribunal de Grande 'Instance (traitées toutes en écoeurante mascarade sur pressions) se poursuivent sur plus de10 ans !, telle ma plainte contre la Police,depuis11 ans et toujours en cours,avec partie civile = foutage de gueule intégral pour protéger la police malgré l'extrême gravité de ses actes

Ce n'est pas parce que des pourritures collabo criminelles (j'assume pleinement ces mots) me persécutent et me font, et m'ont faite, passer pour folle, que je vais me taire. Certainement pas !. le petit plan merdeux de cette mafia nazillone consiste à faire croire et raconter qu'il n'y a pas d'appareil et que donc beatrice EL BEZE est folle, blabla .. voilà le niveau de ces fumiers criminels, avec l'aide d' indics rétribués pour harceler et pour mentir évidemment. La police  face à la constestation en cours de mon internement avec avocate (voir document ici) est, au taquet et prête à tout vu la gravité de toute l'affaire et de mes dénonciations., Pas de bol pour eux, non seulement j'ai du courage mais je n'ai aucun complexe intellectuellement, ayant toujours été considérée comme très brlllante depuis petite dans mes études et ensuite, aussi dénoncer et faire connaitre publiquement les sordides diffamations dont je suis victime par ces collabos criminels ne me pose aucun problème ; ça suffit d'être persécutée au su et su de tous et sans recours !,et de vivre l'horreur et d'être en plus salie par de "la merde" (c'est le mot juste) depuis tant 'd'années et dans le silence général des lâches et collabos. Car rien ne peut justifier de toute façons folle ou pas, que ces administrations (mairie (voir ma réponse récente au maire adjoint)  et Habitat ) bafouent ainsi depuis tant d'années mes droits à la jouissance normale de mon logement et bafouent ainsi mes droits civiques en laissant sans réponse mes courriers recommandés et demandes d'intervention,ce silence étant destiné à mieux m''isoler et aider ainsi la diffamation  abjecte par la police locale sur ma santé mentale et par diffamation minalbe faite aussi par d'Habitat, sans rien à l'appui / voir pour preuve le document mis tout en bas de l'article !)... en me laissant ainsi délibérément sans recours ni auprès de la police ni de personne et sans action face à des problèmes bien réels et prouvés d'insalubrité (logement détruit) et d'insécurité (agressions physiques, menaces de mort, tir dans le coeur..) et de harcèlement récurrent grave diurne et nocturne (pour privation de sommeil et repos (ce qui est aussi une forme de torture. Ces administrations collabos criminelles (car ces procédés de la police ont été jusqu'à un internement arbitraire en juil 2013 ! avec soins forcés /procès est en cours avec avocate / voir ICI preuve) ont des devoirs aussi que je sache, car je paie mon loyer et mes impôts locaux.. et ne suis pas un chien !...et il est scandaleux que j'ai du informer moi même par courrier dans ma tour cet été (100 boites aux lettres) pour ma sécurité face au silence dégueulasse et collabo des administrations ! ainsi voir Ma lettre aux voisins dans ma tour, pour ma sécurité /en aout 2015,

La seule solution serait que quelqu'un soit au logement avec moi de temps en temps (mais je ne trouve personne et reste isolée tant la gravité de mon affaire fait peur), car ainsi la police ne pourrait plus tabler lachement sur mon isolement pour me faire harceler criminellement, tout en me faisant passer pour folle (un comble de cynisme!)

Ainsi, de même que le silence igonble et impardonnable depuis tant d'années tout à coup par mon frère et ma soeur (du même âge que moi environ et avec lesquels j'avais pourtant des relations affectives serrées) est un aveu qui prouve sans conteste leur sale collaboration aux procédés criminels dans mon affaire (car ils devraient prendre de temps à autres des mes nouvelles même si soi disant j'étais devenue subitement folle, non?. et en prendre plus encore si je ne le suis pas ! et m'aider)... de même le sale silence et mascarade du bailleur Habitat et le sale silence de la mairie de Nanterre, malgré mes demandes d'interventions et courriers AR, preuves à l'appui, est aussi un aveu qui prouve incontestablement aussi leur sale collaboration face aux procédés criminels de la police (du lobby) dans mon affaire. Cela n'est pas contestable et est facile à comprendre ! et c'est le sens de ces déclarations au Greffe : le rappel de mes simples droits et droits civiques !

 

Beatrice EL BEZE (28 nov 2015)

_________________________________________________

voir sinon plus bas le texte copié collé  pour une meilleure lisibilité de ma déclaration au Greffe mise ci dessous déposée le 26 nov 2015 .. 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Au coeur du stratagème criminel de la Police / voir mes déclarations au Greffe Tribunal Instance nov 2015

...

Au coeur du stratagème criminel de la Police / voir mes déclarations au Greffe Tribunal Instance nov 2015

...

Au coeur du stratagème criminel de la Police / voir mes déclarations au Greffe Tribunal Instance nov 2015

...

Au coeur du stratagème criminel de la Police / voir mes déclarations au Greffe Tribunal Instance nov 2015

..

Au coeur du stratagème criminel de la Police / voir mes déclarations au Greffe Tribunal Instance nov 2015

..

Au coeur du stratagème criminel de la Police / voir mes déclarations au Greffe Tribunal Instance nov 2015

..

copié collé (pour une meilleure lisibilité)  de ma déclaration au Greffe mise plus haut et déposée le 26 nov 2015 .. 

---------------------------------------------------------------------------------------------

Beatrice EL BEZ E                                          au Greffe Tribunal d’Instance de Puteaux

35 allée de l’Arlequin

Nanterre – 92000 -                                          16 novembre 2015

Port : 0660839079

                                      Déclaration au Greffe du Tribunal d’Instance

                                                            *************

Objet de ma demande :

«HABITAT hauts de Seine» (ex OPDHLM), mon bailleur, me devant la jouissance normale de mon logement F2 HLM, et la mairie de Nanterre me devant assistance en tant que service public, ma demande porte sur la grave non jouissance de mon logement HLM avec discrimination et inaction délibérée du bailleur HABITAT et

bafouement de mes droits civiques et absence notoire de recours normal auprès de la mairie de Nanterre, face au grave harcèlement diurne et nocturne que je subis à mon logement (F2 en cité classée sensible) depuis des années malgré toutes mes démarches ; et cela alors que depuis le 25 mai 2015, mon logement est rendu inhabitable avec impossibilité d’y dormir ou de s’y reposer autrement que de façon comateuse ; or je n’ai pas d’autre lieu de vie et de faibles moyens financiers ; de plus Habitat et la mairie sont informés par moi que je n’ai aucun recours auprès de la police locale contre laquelle j’ai plainte grave en cours avec partie civile depuis 2007 (pièce 1 bis) ; de même ils savent, documents médicaux à l’appui que je leur ai fournis (pièces 17, 17 bis, 17 ter ) que je suis malade (bronchite chronique et problèmes respiratoires) et que ma santé décline dangereusement par privation de sommeil et repos et épuisement récurrent dus au harcèlement que je subis jour et nuit sans recours.

Ce harcèlement particulièrement dur et cruel est exécuté sciemment par mes voisins, famille OULD (5 personnes au moins) depuis le premier jour leur emménagement en aout 2010 dans un F2 identique en superficie juste au dessus du mien) et comporte plusieurs formes : à savoir : nuisances sonores récurrentes dès leur arrivée 2010onfirmées aussi par le courrier (pièce 1) de Mr LASSERE leur voisin qui a adressé courrier dès 2010 par lettre à la direction opdhlm) … / grand carreau (à bascule) de ma cuisine copieusement et quotidiennement et délibérément souillé en pure provocation par des membres de cette famille devant mes yeux depuis des années, avec nombreux constats écrits par des tiers (pièces 2, 3, 4, 5 ) et constats incessants par le gardien Mr Muller et parfois par l’inspecteur Habitat ,Mr BOULGROUN, les très rares fois où il a daigné se déplacer pour faire son travail.. /.. dégâts des eaux récurrents de fin 2013 à fin avril 2015, ayant détruit mon logement et ayant entrainé un courrier de mise en demeure de mon assurance Carma en mai 2015 (pièce 6) à Habitat- opdhlm, y compris en raison des répercussions sur ma santé par humidité constante (expertises humidité à l’appui).. / menaces de mort avec signe d’égorgement et agressions physiques gratuites en public avec insultes « folle .. sale pute » ; dépôts de plainte ont été déposés par moi au TGI (pièces 7, 8) mais en vain.. - dont la dernière en 2014 où le gardien Mr MULLER, témoin, a du intervenir pour que je puisse rentrer chez moi.. / .et depuis le 25 mai 2015, appareil avec compresseur rotatif puissant (à air ?) quasi silencieux qui tourne jour et nuit à leur logement et produit d’intenses vibrations au mien qu’ils augmentent à volonté notamment la nuit, me privant gravement de sommeil et de repos jour et nuit – en créant y compris maux de dos et maux de tête - et rendant mon logement, déjà détruit, inhabitable.

Cette dernière forme actuelle de harcèlement par vibrations intenses à mon logement est exécuté depuis le 25 mai 2015, jour où j’ai mis sur leur porte un courrier adressé aux OULD (pièce 1 bis) les informant que leur machine à laver mise en provocation dès 05 h du matin et jusqu’à plus de 02 du matin, les jours précédents, faisait des vibrations jusque dans mon lit me privant de sommeil. Depuis ce jour là un « appareil » (je ne sais lequel) puissant tourne jour et nuit à leur logement dans un but clair de harcèlement me privant de tout repos au mien. Ce harcèlement a été encore intensifié après mon information dans les 100 boites aux lettres de ma tour début aout 2015 face à l’inaction délibérée d’Habitat et de la mairie de Nanterre malgré toutes mes démarches dont entre autres celles entamées dès avril 2015 et ensuite.

 

Mes démarches auprès d’Habitat

Ai écrit depuis des années de nombreux courriers recommandés AR à HABITAT (=ex ODHLM) documents joints à l’appui dans mes courriers recommandés, dont courriers de fév 2015 (pièce7) relatant ces formes de harcèlement grave, mais ces courriers sont tous restés sans réponse.. Ai joint au téléphone de façon récurrente Habitat puis me suis rendue sur place pour tenter d’avoir un rendez vous. Et ai écrit plus récemment ces courriers du 27 mai 2015 et du 03, 25 et 29 juin 2015 avec AR (pièces, 7 bis ,7ter, 8, 8bis),

Une soi disant « inspection » a finalement a lieu le 02 juin 2015, mais la famille OULD n’a pas ouvert sa porte m’a dit le gardien, Mr MULLER, qui avait accompagné l’inspecteur « Habitat », Mr BOULGROUN. Une convocation a ensuite soi disant été faite aux OULD pour le 24 juin 2015 mais ils n’y sont pas venus ; et HABITAT ne fait plus rien et ne répond pas à mes courriers recommandés AR depuis.

Ayant eu le droit d’assister à cette convocation du 24 juin 2015, j’étais venue avec un témoin Mme CHAPELLE. Les OULD n’étant pas venus, Mr HAMADI, directeur, contraint par la présence de Mme CHAPELLE, nous a finalement reçues avec Mr SELMET son adjoint- déjà informé entre autres de la situation urgente d’insalubrité par dégâts des eaux récurrents à mon logement. Bien que j’ai devant Mr HAMADI toutes les formes citées du harcèlement que je subis par les OULD, dont mon logement détruit par dégâts des eaux et humide, et rendu inhabitable par appareil produisant des vibrations depuis le 25 mai 2015, et bien que je lui ’ai rappelé mon absence derecours auprès de la police pour les raisons citées ci avant, Mr HAMADI, de totale mauvaise foi, m’a répondu qu’il n’y avait « pas de preuves’ - or il avait tous les documents et témoignages cités ci avant, que j’avais déjà envoyés à HABITAT. De plus il m’a confirmé, malgré l’absence des OULD à leur convocation, qu’il ne ferait rien de plus et ne leur enverrait aucun courrier - ce qui est totalement anormal en l’état. Mr HAMADI m‘a adressé ensuite un courrier daté du même jour, où il y occulte sciemment le contenu de l’entrevue et stipule que je me plains de violences physiques et «psychologiques» (mot que je n’ai jamais dit). Et Mr HAMADI prend soin dans son courrier de taire les formes de harcèlement et preuves citées et pour se défausser de ses devoirs me dirige avec cynisme sur les services de police ensachant parfaitement que je n’ai aucun recours possible auprès d’eux.

Or ce harcèlement sous toutes ses formes que je subis par la famille OULD – hormis pour les agressions physiques pour lesquelles j’ai porté plainte à chaque fois au TGI sans demander l’aide d’HABITAT - relève pourtant directement de la responsabilité du bailleur dans leurs traitements et de ses services prévus à cet effet (inspecteur etc) ; le bailleur Habitat et son directeur Mr HAMADI, font donc défaut gravement à leurs devoirs en ne prenant aucune mesure contre les OULD quoiqu‘ils fassent depuis des années à mon encontre. Ces locataires sont donc libres de me harceler et de rendre mon logement insalubre et inhabitable autant qu’ils veulent et sont protégés par Habitat. L’un des buts est aussi de me chasser de mon logement actuel, bien situé.

 

Mes démarches auprès de la mairie :

La mairie de Nanterre déjà informée dès 2012 du grave harcèlement récurrent à mon logement par la famille OULD, via Mme Happy TCHANKOU - qui a produit un témoignage (pièce 9) à mon logement et avait appelé la Mairie, inquiète pour ma sécurité- … n’a pourtant donné aucune suite à son appel assez long et détaillé au service du logement et sécurité. Informée à nouveau par ma venue sur place en avril 2015 sur l’insalubrité cette fois de mon logement la mairie est restée inactive aussi j’ai envoyé un courrier le 02 juillet 2015 en recommandé AR à Mr CASSOU, maire adjoint responsable à la Sécurité et au Logement, pour demander un « rendez vous en urgence pour problème d’insécurité et d’insalubrité » (pièce 10) . mais là encore je n’ai reçu aucune réponse ; ai également fait des démarches par fiche remplie sur place en mairie dès la mi septembre 2015 pour voir en urgence le conseiller municipal qui s’occupe de mon secteur, Mr ABDELWAHAB, mais là aussi aucune réponse à ce jour (deux mois après) et impossibilité de voir le moindre élu municipal dans ma ville depuis des années.

La mairie pratique donc une discrimination notoire et délibérée à mon encontre et bafoue ainsi gravement et sans raison invoquée mes droits civiques en me privant délibérément de tout recours et contact avec un élu depuis des années, pour faciliter la diffamation grave sur ma santé mentale par la police avec rien à l’appui malgré les preuves de mes dires sur le harcèlement incessant et l’insalubrité et l’insécurité que je subis.

 

Mes démarches auprès du Conciliateur de Justice :

Ai saisi le conciliateur de Justice Mr REMY Michel le 01 oct 2015, et au vu des graves procédés de la police (dont faux témoignages) dans mon affaire, je devais finalement venir accompagnée de ma cousine comme témoin à la convocation prévue le 04 nov 2015, afin d’éviter toute provocation sur place par les OULD (voir mon courrier à Mr REMY (pièce 10 bis) qui aurait pu permettre la venue de la police ; mais ma cousine, souffrante et ne pouvant venir, en ai informé dès le 01 nov Mr REMY et me suis donc désistée de cette convocation ; ai redemandé par mail une nouvelle convocation à Mr REMY, qui a refusé en me conseillant de saisir le Tribunal d’Instance.

 

Contexte grave avec réalité de harcèlement, d’insalubrité et d’insécurité :

Je subis depuis des années par la direction HABITAT et par la Mairie de Nanterre, notamment le maire, Mr JARRY et Mr CASSOU responsable au logement, une grave discrimination par absence de réponse et de recours normal, qui facilitent la poursuite du harcèlement récurrent à mon encontre au logement qui dure depuis des années, et dont le but est me laissant ainsi dangereusement isolée et sans aucun recours face à un harcèlement diurne et nocturne réitéré d’un logement à l’autre depuis fin 2002…- voir à ce sujet les témoignages de C.DEVES, secrétaire national syndicat, en juillet 2006 sur le harcèlement nocturne à mon actuel logement (pièce 12) et de Fatima MAGANI dès 2002 et 2003 à St Cloud (pièces 13, 13bis, 13 ter), voisine co mitoyenne harcelée aussi, et voir le courrier de SOS racisme de 2003 avec rapport acoustique de la société LASA (pièce 15) confirmant mes dires. Ce harcèlement est assorti de diffamations graves sur ma santé mentale dès 2003, par la police de St Cloud puis celle de Nanterre dès fin 2004, avec embarquement menottée suivi de menaces d’internement faites le lendemain par commissaire sans dossier médical (raison de ma plainte en cours contre la police) ; or ces diffamations ont été reprises avec rien à l’appui et malgré les preuves de mes dires, par la police en 2011 et par OPDHLM-Habitat en 2010, jusqu’en commission rogatoire dans le cadre de ma plainte en cours contre la police.

Ces procédés ont été jusqu’à un internement arbitraire via la police avec rien à l’appui en juillet 2013, pour lequel procès est en cours avec avocate, maitre Coutant PEYRE (pièce 14), pour demande de nullité de la mesure d’hospitalisation et du dossier psychiatrique - information connue d’Habitat comme du maire. Les procédés dans mon affaire sont donc particulièrement monstrueux : faire harceler un citoyen vivant seul en le faisant en parallèle passer pour fou à interner, malgré les preuves de ses dires et en le privant délibérément de tout recours.

En tel contexte, faire venir un huissier la nuit ne servira à rien car le harcèlement cessera juste avant et recommencera juste après, comme lorsque j’appelais la police en 2004 pour constater le harcèlement à mon domicile actuel ; ainsi les rares fois où quelqu'un est à mon logement (comme récemment la nuit du 15 nov 2015) le harcèlement est quasi inexistant. De même changer de logement ne servira à rien, le harcèlement étant réitéré aussitôt comme lors de deux mutations de logements tentées en 2005 via OPDHLM.

Les manquements au règlement sanitaire départemental ont été confirmés récemment par courrier du 31 oct

2015 (pièce10 bis) du maire adjoint Mr CASSOU, mais uniquement en raison de ma déclaration distincte faite au greffe le 06 oct 2015 vu l’inaction conjointe et délibérée d’Habitat et de la mairie. Mr CASSOU m’avait pourtant écrit en mai 2015 avoir adressé un soi disant courrier au sujet de ces dégâts des eaux récurrents à Mr DUPUIS, président OPDHLM ; ai réclamé à plusieurs reprises copie de ce courrier près sa secrétaire, mais en vain

Je fais cette déclaration au greffe en exposant obligatoirement aussi le contexte, pour espérer retrouver jouissance normale de mon logement (dont je paie le loyer) et pour retrouver auprès de la mairie l’assistance normale à laquelle j’ai droit (car je paie mes impôts locaux) face aux problèmes de harcèlement, d’insalubrité comme d’insécurité - qui va jusqu’au tir dans le cœur avec fusil (à bille?) le 21 juin 2014 près de ma tour ; plainte contre X (pièce 15bis) a été déposée au TGI, avec constat hématome très important sur tout le sein gauche, par mon docteur. Touchée à la tempe je serais morte. Il y a donc harcèlement, insalubrité et insécurité, bien réels.

J’ajoute que depuis aout 2015 plusieurs membres (dont les enfants OULD quasi majeurs) semblent ne plus vivre au logement ; (je ne les vois plus aux fenêtres et ne les entends plus) et n’y dorment plus mais ils peuvent aussi bien loger ailleurs dans la tour. Je ne sais quel(s) membre(s)de famille OULD (ou pas) demeure à leur logement, nombre de provocations récurrentes (carreaux souillés, machine à laver à 03 h du matin, nombre de nuisances sonores) ayant cessé tout a coup depuis aout 2015, alors que le harcèlement par appareil est, lui, au contraire très intensifié depuis. Je fais savoir aussi à toutes fins utiles qu’un système officieux d’indics locaux logés dans le voisinage direct de la cible pour la harceler pour le compte de la police, m’a été confirmé par le gardien OPDHM Roland WURBEL dès 2004 ; ces méthodes abjectes et plus que vraisemblables en contexte, n’étant plus un scoop.

Quoi qu’il en soit la discrimination notoire à mon encontre par dysfonctionnements (non réponse etc) graves, récurrents et délibérés est indéniable tant par HABITAT que par la mairie, face au harcèlement en règle que je subis à mon logement, preuves à l’appui, et face aux problèmes d’insécurité où je suis, preuves à l’appui. Cette situation très grave et anormale, où je suis laissée sans aucun recours et diffamée, ne peut perdurer en l’état.

 

Evaluation du cout de mon préjudice :

J’évalue mon préjudice au maximum permis par le Tribunal d’Instance, soit 10 000 euros, au vu des préjudices tous graves à tous niveaux et notamment en souffrances physiques par épuisement récurrent par manque de sommeil et de repos dégradant dangereusement ma santé physique et détruisant ma vie sociale.

 

Documents joints :

* Courrier de Mr LASSERE (pièce 1) / *plainte conte la police avec partie civile + appel gagné en 2012 (pièce 1bis)

*Mise en demeure assurance CARMA (pièce 6) + expertises humidité (pièce 6bis)

* constats (sur mes carreaux) écrits par des tiers (pièces 2, 3, 4, 5, 5 bis) ter

* courriers à OPDHLM du 27 fév 2015, 27 mai 2015, 03, 25 et 29 juin2015 (pièces 7, 7bis ,7 ter, 8, 8 bis)

*courrier recommandé AR du 02 juillet 2015 à Mr CASSOU pour demande de rendez vous en urgence pour problème d’insécurité et d’insalubrité (pièce 10) , et courrier du 11 avril 2015 à Mr CASSOU(pièce 9)

* témoignage de C.DEVES, secrétaire national syndicat en 2006, à mon actuel logement (pièce 12) et de Fatima MAGANI ( 13, 13bis,13 ter) à St Cloud et courrier SOS racisme de 2003 citant le rapport LASA (pièce 15)

* témoignage Mme Corinne Happy TCHANKOU, en juillet 2012 à mon actuel logement (pièce 9)

* assignation Maitre COUTANT PEYRE (pièce 14) / *courrier à Mr REMY conciliateur Justice (pièce 10 bis)

* courriers de l’adjoint au maire, Mr Cassou du 30 octobre 2015 (pièce 10 bis) et du 29 mai 2015 (pièce10 ter)

* plainte contre X du 15 juillet 2014 pour tir puissant visée au cœur, près de ma tour + constat docteur (pièce15)

* plaintes contre famille OULD en 2012 (pièces 11bis 11ter) / *documents médicaux (pièces 17, 17bis, 17ter)

*courrier de J. NEMO, directeur labo Univ et de C.DEVES, secrét. Nat. syndicat à N.SARKOZY en 2006 (pièce 12 bis)

 

Avec mes salutations les plus distinguées                                     , Beatrice EL BEZE

-----------------------------------------------------------------------------------------------

 Voir cet extrait de document en justice juste ci dessous - avec mensonges et diffamations  grotesques et délirants en collaboration délibérée à des procédés criminels sarkoziens par l'OPDHLM + Police, dans le cadre de ma plainte avec partie civile contre la police  - ... qui montre la connivence entre OPDHLM(= Prefecture) et la Police, et partant confirme aussi le système effroyable "d'indics locaux" (déjà confirmé à moi dès 2004 par Roland Wurbel gardien opdhlm) logés sur place par la préfecture, dans le voisinage direct de la cible pour la harceler impunément sur consignes et la faire passer pour folle. Le TGI collabore aussi ainsi le réseau criminel "aux ordres"de Sarkozy et des siens est prouvé... et la cible alors sans recours face au pire.

 document ci-dessous tiré du réquisitoire hallucinant ICI de 2011 fait à mon encontre par le Parquet dans ma plainte contre la police et contre le commissaire Mr Clouzeau (pour "embarquement menottée à l'hôpital le 23 déc 2004 avec menaces d'internement avec soins forcés faites dès le lendemain par le commissaire sans justification ni le moindre dossier médical à l'appui ni alors ni ensuite") ; déclarations mensongères et minables d' 'OPDHLM en 2010  - (car il n'y a jamais eu à ma connaissance, la moindre procédure d'expulsion à mon encontre!, ni de demande de cesser mes "agissements", lesquels ?? ..par contre moi je me suis plainte de harcèlement sonore à mon encontre dès 2004 (système d'indics locaux logés dans le voisinage  immédiat, en entente entre police et OPDHLM, via la Prefecture et prouvé entre autres magistralement dès 2006, la nuit, par C. DEVES,/ voir doc ICI ) -   ainsi on lit ces déclarations nauséabondes de "suspicion de troubles psychiatriques" faites en entente établie  évdiemmet avec celles tout aussi délirantes du commissaire M. CLOUZEAU faites en 2011, en justice (= faux témoignage par un représentant de l'autorité publique pour tenter de justifier mon embarquement menottée en 2004 à l'hôpital devant un psychiatre)  ; M.Clouzeau a écrit cela en 2011 et donc en toute connaissance de ces documents et attestations - les voir ICI - dont ceux de soutien en 2006, qui prouvent tout sans conteste que le commissaire Clouzeau ment de façon insensée en déclarant  "s'être aperçu (dès 2004! ) que Mlle EL BEZE  ne jouissait pas de toutes ses facultés (mentales)".. (!!!).. c'e sont là des faux témoingages et déclarations en collaboration à des procédés criminels, de la part de l'OPDHLM et de la police  (quand on saitqu'ils savent que le but était bien un internement arbitraire)  faite sur consignes par des  directions d'admnistrations et un commissaire, avec rien à l'appui sinon des mensonges sans preuves ; les voilà aussi les méthodes barbares de Sarkozy (et du lobby derrière) et de sa police "aux ordres"... - à la lueur de cette terrible intox, comprenez aussi celles que le lobby vous sert en boucle depuis quelques temps.. -  car comment pourrais je dans ce cas avoir tous ces soutiens, avant, 2004 pendant et ensuite ??! si soi disant je ne jouissais pas de toutes mes facultés mentales ??!..  de plus je n'utilisais jamais le mot "complot"... et bien sûr le commissaire Clouzeau continue de mentir sciemment car je n'étais allée qu'une fois avant à son commissariat en 2004 pour faire une main courante et ne lui ai parlé qu'une seule fois et au tél, c'était le 24 déc 2004, soit le lendemain de mon embarquement à l'hôpital sur son ordre, et c'est lors de cet appel - où je lui demandais les raisons de mon embarquement menottée- qu'il m'a menacée d'internement avec soins forcés, "sur simple signature du maire et du Préfet",   avait il précisé, et cela sans justification ni dossier médical ni alors ni ensuite - on comprend mieux pourquoi il était devenu impératif de m'interner arbitrairement et de force finalement en 2013, pour valider cette terrible intox afin de me faire taire sur toute mon affaire et protéger ces tristes collabos du pire!

Voir ce document en entier dans le réquisitoire ICI, suivi d'un non-lieu par le juge, et de mon Appel de non lieu, que j'ai gagné en mars 2012... 
 

_________________

et bien sûr opdhlm, dont la  direction collabo criminelle connaissait entre autres  documents pzeuves celui là de  document ci dessous par Christian Deves (alors secrétaire national du syndicat Snptes )  ici sur l eharcèlement nocturne subi à mon logement HLM la nuit  à Nanterre  /  voir les autres documents ICI

B. EL BEZE /QUELQUES DOCUMENTS PREUVES DE MON AFFAIRE

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article